Cynéthos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cynéthos (en grec ancien Κύναιθος / Kúnaithos ou Κίναιθος / Kínaithos) est un poète originaire de Chios du VIe siècle av. J.-C.[1].

Notice biographique[2][modifier | modifier le code]

Certains philologues et historiens ont dit de lui qu'il réorganisa les textes d'Homère, dont il se disait descendant. On lui attribue également l’Hymne à Apollon en entier ou seulement en partie, sans que rien ne puisse être confirmé ou établi : le philologue Robert Flacelière suppose que l'auteur du passage qui prouverait que Cynéthos est l'auteur de l'hymne pourrait avoir voulu se faire passer pour Homère ou un homéride : les homérides[3] formaient à l'époque archaïque une confrérie de rhapsodes originaires de Chios prétendant descendre d'Homère[1],[4]. Le premier à avoir fait œuvre de rhapsode serait Cynéthos de Chios à Syracuse, vers la 69e olympiade. Les rhapsodes apparaissent au VIIe siècle av. J.-C. et continuent leurs représentations jusqu'à l’époque hellénistique. Ils mènent une vie itinérante, allant de cité en cité pour trouver une audience. Peu à peu se mettent en place des concours civiques de rhapsodes, comme celui des Panathénées. La plus ancienne mention d'un tel concours se trouve chez Hérodote : il mentionne les concours de Sicyone à l'époque de Clisthène. Selon une hypothèse, ce serait à l’occasion de tels concours que Pisistrate fit coucher par écrit les œuvres d'Homère.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lucien de Samosate 2015, p. 744
  2. Introduction 1993
  3. Littéralement « descendants d'Homère » ou encore « fils d'Homère ».
  4. Howatson (dir.) (1993), article « Homérides ».

Sources anciennes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Erreur Lua dans mw.wikibase.entity.lua à la ligne 88 : data.schemaVersion must be a number, got nil instead.