Cumbe Mayo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cumbe Mayo
Cumbemayo
Image illustrative de l’article Cumbe Mayo
Vue partielle de l'aqueduc de Cumbe Mayo.
Localisation
Pays Pérou
Coordonnées 7° 11′ 23″ sud, 78° 34′ 26″ ouest
Altitude 3 500 m

Géolocalisation sur la carte : Pérou

(Voir situation sur carte : Pérou)
Cumbe Mayo
Cumbe Mayo
Histoire
Époque XVe au Xe siècle av. J.-C.

Cumbe Mayo ou Cumbemayo est un site archéologique situé à 20 km au sud-ouest de la ville de Cajamarca, à 3 500 m d'altitude[1]. Il comprend des aqueducs, une grotte, des pétroglyphes ; le tout dans une zone de formations rocheuses volcaniques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les archéologues estiment que l'aqueduc et les pétroglyphes de Cumbe Mayo ont été construits entre les XVe et Xe siècle av. J.-C.[2].

Description[modifier | modifier le code]

L'aqueduc[modifier | modifier le code]

L'une des principales attractions de Cumbe Mayo, ou "Rivière étroite" en Cajamarca Quechua, est l'aqueduc. Il s'agit d'un canal d'environ 9 km de long, soigneusement creusé dans la roche volcanique pour détourner l'eau des collines vers des champs de culture et un grand réservoir, qui se trouvait vraisemblablement à l'origine au pied de la colline Santa Apolonia.

En se dirigeant vers l'aqueduc, on peut observer des escaliers taillés dans la pierre et une pierre sculptée qui servait d'autel de cérémonie.

L'aqueduc descend ensuite des collines vers la ville de Cajamarca, sur environ 5 km de long. Ses canaux amenaient l'eau des hautes terres vers les vallées situées en contrebas, ce qui était particulièrement précieux en période de sécheresse.

Les pétroglyphes[modifier | modifier le code]

Le "Sanctuaire" est également en évidence sous la forme d'une énorme falaise ressemblant à une tête humaine, dont la bouche serait une grotte, où des pétroglyphes intéressants mais indéchiffrables ont été trouvés.

Les grottes et les abris de la région témoignent d'autres gravures sur pierre, où les visiteurs prétendent voir des images anthropomorphiques.

Un certain nombre de pétroglyphes sont dispersés autour de l'aqueduc et dans les grottes environnantes. Ces symboles permettent de mieux connaître les personnes qui ont construit les canaux[3].

Los Frailones[modifier | modifier le code]

Los Frailones sont des piliers volcaniques massifs, certains s'élevant jusqu'à plus de 18 m de haut. Ces forêts de pierres apparaissent soudainement du paysage, contrastant fortement avec les plaines plates et herbeuses autour de Cajamarca.

Les nombreux piliers, sculptés par le vent et la pluie ont pris de nouvelles formes, ressemblant à des mains et même à des animaux, et permettant à l'esprit d'errer dans ce décor péruvien vierge. Certains identifieront dans ces formations géologiques impressionnantes et rares, les formes de moines en procession (d'où le nom de frailones, en espagnol pour les "frères")[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « COMPLEJO ARQUEOLÓGICO CUMBEMAYO », Mincetur.
  2. (en) DK Eyewitness Travel Guide Peru, Penguin, 246 p. (ISBN 9781465458919).
  3. "Cumbe Mayo - Peru." Cumbe Mayo - Peru. AnywherePeru, n.d.
  4. "Cumbemayo Archaeological Complex and The Friars." Cumbemayo Archaeological Complex and The Friars. Go2Peru, n.d

Sur les autres projets Wikimedia :