Krajina croate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Croatie militaire)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krajina.
Krajina croate

XVIe siècle – 1868

Description de cette image, également commentée ci-après
Krajina croate en 1868 (en rouge)
Histoire et événements
1868 Fondation du Royaume de Croatie-Slavonie

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Carte de l'ensemble des confins militaires (au nord de la Bosnie et de la Serbie)

La Krajina croate ou frontière militaire de Croatie (en croate, Hrvatska Vojna krajina) était un territoire de la monarchie de Habsbourg, situé à la frontière avec l'Empire ottoman et faisant partie des Confins militaires. Krajina est un terme slave traduit par frontière ou confins. Pendant l'occupation française des Provinces illyriennes, elle porte le nom de Croatie militaire.

La Krajina croate est formée à la fin du XVIe siècle à partir de la moitié sud du royaume de Croatie qui est directement rattachée au commandement militaire autrichien pour servir de zone tampon pour la défense de l'empire face à la menace ottomane. L'autorité principale des confins était l'église orthodoxe serbe. Elle y avait autorité de justice[réf. nécessaire].

Avant la formation de la frontière militaire, ces territoires étaient dépeuplés du fait des guerres austro-turques. Les Autrichiens y encouragent le repeuplement en garantissant la liberté religieuse et le droit de posséder des terres aux orthodoxes. La majorité des migrants s'y installant sont des réfugiés Serbes orthodoxes (voir migrations serbes), auxquels s'ajoutent des Valaques et des Albanais (chrétiens) ainsi que des croates convertis à l'orthodoxie pour fuir leur statut de serf. Le statut de ces réfugiés, globalement désignés sous l'appellation de « Valaques », est instauré en 1630, les Statuts des Valaques (en latin, Statuta Valachorum)[1].

La Krajina croate est administrée en trois régions, (croate : generalat), et huit régiments :

Au cours des guerres austro-turques, l'Autriche y rattache des territoires pris aux Ottomans.

Elle perdure jusqu'en 1881, époque à laquelle elle perd son statut militaire et est intégrée au royaume de Croatie-Slavonie, partie des pays de la Couronne de saint Étienne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) (en) Michael Hochedlinger, Austria's Wars of Emergence: War, State and Society in the Habsburg, Autriche, Pearson Education, , 466 p. (ISBN 0582290848)