Crédit agricole Centre France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crédit agricole Centre France
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo Crédit agricole

Forme juridique Coopérative
Siège social Drapeau de France Clermont-Ferrand (France)
Direction André Janot (Président), Marc Deschamps (Directeur général)
Sociétaires 209 400
Activité Banque, Assurance, Immobilier
Effectif 2 400 salariés
Fonds propres 2 691 M euros (2012)
Chiffre d’affaires 506 M euros (2012)
Bilan comptable 18 020 M euros (2012)
Résultat net 113 M euros (2012)

Le Crédit agricole Centre France, officiellement Caisse régionale de crédit agricole mutuel de Centre France, est l'une des 39 caisses régionales du groupe Crédit agricole. Il est implanté sur deux régions (Auvergne et Limousin) et 5 départements : Allier, Cantal, Corrèze, Creuse et Puy-de-Dôme.

Métiers[modifier | modifier le code]

  • 1re banque régionale[réf. nécessaire].
  • Près d'un habitant sur deux est client du Crédit agricole Centre France, soit 917 400 clients[réf. nécessaire].
  • 272 points de vente dont 53 pour l'Allier, 46 pour le Cantal, 31 pour la Creuse, 48 pour la Corrèze et 94 pour le Puy-de-Dôme.
  • 359 distributeurs de billets.
  • 372 points verts (services bancaires de base proposés par un commerce de proximité).
  • 5 camions banque.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Caisse régionale de crédit agricole mutuel Centre France résulte de la fusion à la fin des années 1990 des caisses du Puy-de-Dôme, de l'Allier, de la Creuse et de la Corrèze. En 2003, la caisse du Cantal rejoint cet ensemble.

Fin 2014, le Crédit agricole Centre France décide de regrouper son siège social et administratif et différentes activités (centre informatique de la Pardieu, centre de formation) sur un nouveau site situé au nord de Clermont-Ferrand, à Cébazat, dans la zone des Montels, à proximité immédiate de la voie express Clermont-Riom. Le nouveau site sera opérationnel en 2018 et le siège social abandonnera alors l'immeuble historique de l'avenue de la Libération, dans le quartier des Salins[1].

Données financières[modifier | modifier le code]

Données financières en millions d'euros
Année 2012 2011 2010 2009 2008
Produit net bancaire 506 499 499 493 427
Résultat brut d'exploitation 221 228 226 232 172
Résultat net 112 130 137 139 141
Données d'encours d'épargne en millions d'euros
Année 2012 2011 2010
Encours total d'épargne 22 232 21 585 21 129
Epargne financière 7 364 7 314 7 409
Epargne bilantielle 9 903 9 521 9 412
Ressources monétaires 4 965 4 748 4 308
Données d'encours de crédits par marché en millions d'euros
Année 2012 2011 2010
Encours total de crédits 12 583 12 342 11 709
Encours crédits aux collectivités publiques 1 996 1 985 1 879
Encours crédits aux entreprises individuelles et sociétés 2 850 2 853 2 667
Encours crédits aux agriculteurs 1 387 1 363 1 361
Encours crédits aux particuliers 6 350 6 141 5 802

Les Caisses locales[modifier | modifier le code]

Le Crédit agricole Centre France compte 135 Caisses locales. Elles forment le socle du fonctionnement du groupe Crédit agricole. Les sociétaires élisent ainsi 1 700 administrateurs. En 2012, le Crédit agricole Centre France compte 209 400 sociétaires, contre 175 000 en 2010.

Les villes siège d'une Caisse Locale
Département pour l'année 2008
Allier Ainay-le-Château ; Bourbon-l'Archambault ; Cérilly (Allier) ; Chantelle Bellenaves ; Commentry ; Cosne-d'Allier ; Cusset Vichy ; Dompierre sur Besbre ; Gannat ; Lapalisse ; Le Donjon ; Lurcy-Lévis ; Montluçon ; Montmarault ; Moulins ; Saint-Germain-des-Fossés ; Saint-Pourçain-sur-Sioule ; Treteau Jaligny ; Tronget le Montet ; Vallon-en-Sully ; Varennes-sur-Allier
Cantal Allanche ; Arpajon-sur-Cère ; Aurillac 3 caisses locales ; Champs-sur-Tarentaine ; Chaudes-Aigues ; Cheylade ; Condat ; Laroquebrou ; Massiac ; Maurs ; Montsalvy ; Murat ; Pierrefort ; Pleaux ; Riom-ès-Montagnes ; Saignes ; Salers ; Saint-Cernin Jussac ; Saint-Flour ; Saint-Mamet ; Vic-sur-Cère
Corrèze Argentat ; Beaulieu-sur-Dordogne ; Beynat ; Bort-les-Orgues ; Brive-La-Gaillarde 2 caisses locales ; Bugeat ; Chamboulive ; Egletons ; Eygurande ; Juillac ; Lapleau ; Larche ; Lubersac ; Meymac ; Meyssac ; Neuvic ; Objat ; Peyrelevade ; Sornac ; Saint-Clément ; Saint-Paul ; Saint-Privat ; Treignac ; Tulle ; Ussel ; Uzerche
Creuse Ahun ; Aubusson ; Azerables ; Bénévent-l'Abbaye ; Bonnat ; Bourganeuf ; Boussac ; Chambon-sur-Voueize Evaux-les-Bains ; Châtelus-Malvaleix ; Chenerailles ; Cressat ; Crocq ; Dun-le-Palestel ; Felletin ; Grand-Bourg Chamborand ; Guéret ; Jarnages ; La Courtine ; La Souterraine ; Marche et Combrailles - Auzances ; Pontarion ; Saint-Sulpice-les-Champs ; Saint-Vaury Bussière-Dunoise ; Trois-fonds ; Vassivière en Millevache
Puy-de-Dôme Aigueperse ; Ambert ; Ardes-sur-Couze ; Arlanc ; Billom ; Bourg-Lastic ; Clermont-Ferrand Montferrand ; Combronde Saint-Pardoux ; Courpière ; Cunlhat ; Ennezat ; Giat ; Issoire ; La Tour-d'Auvergne ; Vernet La Varenne ; Lezoux ; Manzat ; Maringues ; Montaigut-en-Combraille ; Pionsat ; Pontaumur ; Pontgibaud ; Randan ; Riom ; Rochefort-Montagne ; Sauxillanges ; Saint-Dier-d'Auvergne ; Saint-Germain-Lembron ; Saint-Priest-des-Champs Saint-Gervais-d'Auvergne ; Tauves ; Thiers ; Vertaizon ; Veyre-Monton ; Vic-le-Comte

Organisation de la gouvernance de la Caisse Régionale[modifier | modifier le code]

En 2008, on a compté 11 conseils d'administration et 11 réunions du bureau du conseil avec des taux de présence respectifs de 91 % et 95 %.

Entreprise avec un pouvoir de décision local, le Crédit agricole Centre France dispose d'une politique crédit. Cette dernière organise son dispositif d'acceptation des crédits et les niveaux maximaux d'engagements qu'elle peut prendre. Dans le monde bancaire, un niveau d'engagement est schématiquement le montant de l'ensemble des sommes prêtées, les encours, à un acteur économique : un particulier, une entreprise ou un collectivité publique. Ainsi, le Crédit agricole Centre France compte un "comité régional des crédits" qui examine tous les acteurs économiques dont les encours sont compris entre 450 000 € et 1 million d'euros (1 et 2 millions d'euros pour les entreprises) et un "comité régional des engagements" lorsque les encours dépassent 1 million d'euros (2 millions d'euros pour les entreprises et les collectivités publiques).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Montagne, 10 janvier 2015.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Caisse régionale bourbonnaise de crédit agricole mutuel, Le Crédit agricole mutuel dans l'économie du département, Moulins, Pottier, 2 vol., 1975.
  • Caisse régionale de Crédit agricole mutuel du Puy-de-Dôme : 1904-1979, Clermont-Ferrand, Impr. Reix, 1979.
  • Caisse régionale de Crédit agricole du Cantal, 1907-1997 : 90 ans d'esprit Cantal, Aurillac, impr. Champagnac, 1997, 64 p.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]