Couronne du Royaume de Pologne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Joyaux de la Couronne polonaise.
Couronne du Royaume de Pologne, 1635
Carte administrative de la République des Deux nations et ses fiefs, en 1619. (sur la carte de l'Europe actuelle).

La Couronne du Royaume de Pologne (en polonais : Korona Królestwa Polskiego), (en latin : Corona Regni Poloniae), ou simplement la Couronne, est le nom communément utilisé depuis la Fin du Moyen Âge pour désigner les possessions territoriales du Royaume de Pologne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, le royaume de Pologne commence vers l'année 966, lorsque Mieszko Ier et son royaume slave païen deviennent chrétiens. Le Baptême de la Pologne (en), marque le processus de création de l'État polonais. En 1025, le prince Bolesław Chrobry, duc de Pologne, fils aîné et successeur de Mieszko, devient le premier roi couronné de Pologne.

Politique[modifier | modifier le code]

La création de la Couronne du Royaume de Pologne est une étape importante dans l'évolution de l'État polonais et de l'identité européenne. Il représente le concept du royaume polonais (nation), distinctement séparé de la personne du monarque[1]. Après la signature de l'Union de Lublin en 1569, le Royaume de Pologne évolue en République des Deux Nations. La République devient une alternative à la Couronne pour désigner l'État polonais[1]. La Couronne du Royaume de Pologne est également liée à d'autres symboles de la Pologne (en), tels que la capitale (Cracovie), les armes et le drapeau de la Pologne[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le concept de la Couronne a aussi des aspects géographiques, en particulier liés à l'indivisibilité de la Pologne - Couronne - territoire[1] Il peut également être considéré comme une division administrative, des territoires sous administration directe de l'État polonais. Du Moyen Âge à la fin du XVIIIe siècle, la Pologne, l'Ukraine et certains comtés limitrophes de Russie, Biélorussie, Moldavie, Slovaquie et Roumanie, entre autres, font partie du Royaume de Pologne, puis de la République des Deux Nations, jusqu'à son effondrement final en 1795).

Provinces[modifier | modifier le code]

Les terres de la Couronne sont divisées en deux provinces: Petite-Pologne (en polonais: Małopolska) et Grande-Pologne (en polonais: Wielkopolska). Celles-ci sont à leur tour divisées en unités administratives appelées voïvodies (les noms polonais des voïvodies et des villes sont indiquées ci-dessous entre parenthèses).

Province de Grande-Pologne[modifier | modifier le code]

Voïvodies de la Républiques des Deux Nations

Province de Petite-Pologne[modifier | modifier le code]

Province de Prusse Royale (1569-1772)[modifier | modifier le code]

Article principal : Prusse royale.

Prusse royale (en polonais : Prusy Królewskie) est une province du Royaume de Pologne de 1466 à 1569, puis de la République des Deux Nations j'usqu'en 1772. La Prusse royale Prusse comprend la Pomérélie (Poméranie), le Kulmerland (Région de Chełmno), la voïvodie de Marienbourg (en) (Malbork), Dantzig (Gdańsk), Thorn (Toruń) et Elbing (Elbląg). L'historien polonais Henryk Wisner écrit que la Prusse royale appartenait à la province de Grande-Pologne[2].

Fiefs[modifier | modifier le code]

Villes du comté de Szepes (1412-1795)[modifier | modifier le code]

Par le traité de Lubowla (en), la Hongrie échange, contre un prêt de soixante fois le montant de 37 000 gros de Prague (environ sept tonnes d'argent pur), 16 villes de la région de Szepes et le droit de les incorporer à la Pologne jusqu'à ce que la dette soit remboursée. Les villes concernées sont: Biała, Ľubica, Wierzbów, Spiska Sobota, Poprad, Straże, Spiskie Włochy, Nowa Wieś, Spiska Nowa Wieś, Ruszkinowce, Wielka, Spiskie Podgrodzie, Maciejowce, Twarożne.

Duché de Siewierz (1443–1795)[modifier | modifier le code]

Article principal : Duché de Sievers.

Principauté-épiscopale de Warmie (1466–1772)[modifier | modifier le code]

Article principal : Varmie (évêché).

Lauenburg et Terre de Bütow[modifier | modifier le code]

Duché de Livonie[modifier | modifier le code]

Article principal : Duché de Livonie.

Duché de Courland et Sémigalie[modifier | modifier le code]

Article principal : Duché de Courlande.

Duché de Prusse (1525–1618)[modifier | modifier le code]

Article principal : Duché de Prusse.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (pl) Juliusz Bardach, Boguslaw Leśnodorski, et Michal Pietrzak, Historia Panstwa i prawa polskiego, Paristwowe Wydawnictwo Naukowe (Varsovie), , pp.85-86
  2. Henryk Wisner, Rzeczpospolita Wazów. Czasy Zygmunta III i Władysława IV. Wydawnictwo Nériton, Instytut Historii PAN (Varsovie), , Page 26

Sources[modifier | modifier le code]