Costur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Costur
Blason de Costur
Héraldique
Costur
Vue de Costur.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Communauté valencienne Communauté valencienne
Province Province de Castellón Province de Castellón
Comarque Alcalatén
District judic. Castellón de la Plana
Maire
Mandat
José Maximino Portalés
2015 -
Code postal 12119
Démographie
Population 550 hab. (2015)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 07′ 13″ nord, 0° 10′ 24″ ouest
Altitude 465 m
Superficie 2 193 ha = 21,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Communauté valencienne

Voir sur la carte administrative de Communauté valencienne
City locator 14.svg
Costur

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Costur

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Costur
Liens
Site web www.costur.es

Costur (en valencien et en castillan) est une commune d'Espagne de la province de Castellón dans la Communauté valencienne. Elle est située dans la comarque de l'Alcalatén et dans la zone à prédominance linguistique valencienne[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

"Avec une situation compliquée entre plusieurs rochers décharnés, et avec ses maisons désordonnées posées là par hasard", ainsi Cavanilles décrit-il ce village dont le principal intérêt est sa localisation.

La végétation d'une région chahutée et abrupte comme celle de Costur est principalement un maquis avec chênes kermès, ajoncs, romarins, palmiers nains, genévriers, etc. Pour ce qui est des arbres, le pin prédomine, avec plus récemment l'apparition de plus en plus fréquente de chênes verts, espèce locale qui était en voie de disparition.

On accède à la localité depuis Castellón de la Plana par la CV-16, puis la CV-190 et enfin le CV-165.

Quartiers et hameaux

Au nord du bourg se trouve le hameau de Mas d'Avall.

Communes voisines

Rose des vents Lucena del Cid Useras Rose des vents
Figueroles N Vilafamés
O    Costur    E
S
L'Alcora San Juan de Moró

Histoire[modifier | modifier le code]

Les plus anciens vestiges retrouvés sont une pierre tombale d'époque romaine, ainsi que des monnaies arabes datant de l'époque de Omadedaulat, roi de Saragosse entre 1109 et 1129. Cavanilles a décrit ces découvertes et il parle de la pierre tombale romaine qui était utilisée dans un four à pain. Après la Reconquista, le village reste lié à L'Alcora, formant partie de la Tinença de Alcalatén, qui fut cédée par Jacques Ier d'Aragon au noble aragonais Ximén de Urrea en 1233. Comme les autres localités de L'Alcalatén, il faisait partie du comté de Aranda, et à son extinction en 1798, passa dans le patrimoine du Duc de Hijar jusqu'en 1818. Si le XVIIIe siècle vit l'indépendance paroissiale, il obtient l'indépendance communale en 1889, en se séparant de L'Alcora.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires, depuis les premières élections démocratiques.

Législature Nom du Maire Parti politique
1979-1983 Gonzalo Centelles Nebot PSPV
1983-1987 Gonzalo Centelles Nebot PSPV
1987-1991 Gonzalo Centelles Nebot PSPV
1991-1995 Gonzalo Centelles Nebot PSPV
1995-1999 Gonzalo Centelles Nebot PSPV
1999-2003 Gonzalo Centelles Nebot PSPV
2003-2007 Gonzalo Centelles Nebot PSPV
2007-2011 Gonzalo Centelles Nebot PSPV
2011-2015 Gonzalo Centelles Nebot PSPV
2015- José Maximino Portalés Compromís

Démographie[modifier | modifier le code]

Au siècle dernier, la commune a subi une dépopulation rapide due au déplacement des populations vers les centres industriels de Castellón de la Plana et de Valence. Au recensement de 1900, on pouvait compter 996 habitants.

Évolution démographique
1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2005
486482477466469463463471490
2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
498555579574588581587575562
2015 - - - - - - - -
550--------

Économie[modifier | modifier le code]

Traditionnellement basée sur l'élevage et l'agriculture, avec l'exploitation d'oliviers et d'amandiers qui ont remplacé la vigne, les figuiers et caroubiers, base de l'économie locale dans un passé récent.

Les activités industrielles sont pratiquement nulles, tout comme le commerce, qui sert uniquement à couvrir les besoins du village. La quasi totalité des habitants de Costur gagnent leurs vies dans les usines de céramique de L'Alcora.

Patrimoine et lieux d'intérêt[modifier | modifier le code]

Église de Costur
  • Camí dels Bandejats, où il y a des restes de voie romaine.
  • L'église paroissiale de San Pedro Martir. De petite taille, elle se compose de trois nefs, dont la centrale est plus élevée et plus décorée. Au cœur du bâtiment, il faut souligner la valeur des fonts baptismaux de style roman, provenant de l'ermitage San Salvador du château de l'Alcalatén, ainsi que la cloche "Sacramento", aux décors modernistes et au son exceptionnel.
  • Cabezo. Point culminant de la commune, d'où l'on peut voir la quasi totalité de son territoire et une bonne part du paysage en direction du Peñagolosa.
  • La Fontanella.

Fêtes locales[modifier | modifier le code]

  • San Antonio Abad, est célébré le week-end le plus proche du jour de Saint Antoine (le 17 janvier). Le samedi autour de 21 heures est allumé un grand feu après la bénédiction des animaux, alors que les habitants partent en procession dans les rues de Costur avec toutes sortes d'animaux. Une fois la procession terminée, la brioche de saint Antoine (rollo de San Antonio) est partagée et du vin est distribué en abondance. Le dimanche, la brioche est distribuée aux malades, aux veuves et aux anciens qui n'ont pas pu participer à la distribution de la veille. Enfin à midi, est célébrée une grande messe et une procession en l'honneur du saint.
  • Fêtes patronales. Célébrées en l'honneur de l'Assomption de la Vierge et du Saint-Christ du Calvaire. Ayant lieu en août, ce sont les fêtes les plus importantes de la commune, avec une procession solennelle et émouvante en soirée qui réunit tous les habitants. Elles sont complétées par des fêtes taurines, des danses et d'autres événements.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Parmi les plats typiques, il faut noter le riz avec poires rouges et la olleta. Son dessert le plus traditionnel est la almuderra, à base de citrouille, et la codonyat, à base de pâte de coing.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]