Ajonc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ulex

Description[modifier | modifier le code]

Le genre Ulex regroupe les ajoncs, dont il existe 20 espèces européennes et nord-africaines, dont 7 en Europe.

En France, on trouve les espèces suivantes :

  • Ulex breoganii (Castroviejo & Valdés) Castroviejo & Valdés, en Bretagne
  • L'ajonc d'Europe (Ulex europaeus L.), arbuste présent principalement sur le pourtour atlantique.
  • L'ajonc de Le Gall (Ulex gallii Planchon)
  • L'ajonc nain (Ulex minor Roth)
  • L'ajonc de Provence (Ulex parviflorus Pourr.) est exclusivement méditerranéenne et sa floraison est la plus précoce.

Calendrier républicain[modifier | modifier le code]

Utilités[modifier | modifier le code]

En tant qu'aliment[modifier | modifier le code]

Les ajoncs sont comestibles et peuvent accompagner les salades, les thés et autres infusions. Comme fourrage, l’ajonc possède une haute teneur en protéines, et peut être appréciable pour un bétail hivernal ne disposant que de peu d’autre matière végétale à absorber. Pour les bovins, il est convenable de le broyer au maillet, ou de le moudre dans un moulin à eau ou à vent pour l'obtention d’une texture aux genres de mousse ; il est également émincé et mixé avec la paille et la bale. Les fourrages d’ajonc peuvent — aussi bien par ses plus fines tiges brulées — satisfaire certains poneys sauvages.

Carburant[modifier | modifier le code]

Les arbustes d’ajoncs sont fortement inflammables, et furent utilisés dans certaines régions pour démarrer des feux pour les fours traditionnels[2]. Sur l’île de Guernsey ainsi que les Îles Anglo-Normandes, plusieurs fermes fabriquaient des freins de bride en ajonc. L’excédent de cette plante était coupé, avec celui des fougères, séché et stocké pour l’alimentation de fours destinés fonctionner sur ce carburant[3],[4].

Bois[modifier | modifier le code]

Le bois d’ajonc, étant non-toxique, fut matériau de coutellerie. Mais enclin à la déformation, et du fait de sa petite constitution, ce bois n’a pu être utilisé pour la construction, ceci malgré sa durabilité écologique. Les ornements de jardin en ajonc résistent aux intempéries ainsi qu’à la putréfaction de son composant.

Médecine alternative[modifier | modifier le code]

L’ajonc tient place sur la liste des 38 ingrédients de l’élixir dénommé fleur de Bach[5], cette boisson paramédicale soutenue pour ses effets sur la santé.

Symboles et ajonc[modifier | modifier le code]

L’ajonc constitue l’écusson des clans Sinclair et MacLennan en Écosse. À rapprocher avec le genêt (planta genista), dont la dynastie Plantagenêt tire la racine onomastique. La fleur de la plante, connue sous le nom de chorima en galicien, est considérée comme fleur de la nation galicienne en Espagne. Le jonc est un emblème de la nation bretonne, et fait preuve d’un regain de popularité en Cornouailles — il ne s'agit pas de la Cornouaille française.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ph. Fr. Na. Fabre d'Églantine, Rapport fait à la Convention nationale dans la séance du 3 du second mois de la seconde année de la République Française, p. 21.
  2. "Experimental Archaeology Site at Tunstall". Suffolk County Council. We have tried different woods as fuel to see which is most efficient and our favourite is dead gorse, collected locally and a dominant species on the sandy soils in this area. Analysis of woods used in the Roman salt industry that took place on the estuary a mile away shows they were using the same fuel."
  3. "Out in the fields of gold". Guernsey press. 19 April 2012.
  4. "Les Prevosts farm". guernseygoasdoue.
  5. D. S. Vohra (1 June 2004). Bach Flower Remedies: A Comprehensive Study. B. Jain Publishers. p. 3. ISBN 978-81-7021-271-3. Extrait, 2 septembre 2013.