Corentin (voilier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Corentin
Port de Concarneau (septembre 2009)
Port de Concarneau (septembre 2009)

Équipage 3 marins
Gréement Lougre
Débuts 1991
Longueur hors-tout 31,50 m
Longueur de coque 17,80 m
Maître-bau 5,15 m
Tirant d'eau 2,50 m
Voilure 266 m² (5 voiles)
Déplacement 71,60 tonnes
Architecte Dominique Presles
Capacité 9 à 27 passagers
Motorisation Caterpillar 250 ch
Chantier Saint-Guénolé Quimper
Armateur Assoc. Le Lougre de l'Odet
Port d’attache Concarneau Drapeau de la France France

Le Corentin est un lougre, c'est-à-dire un trois-mâts gréé de voiles au tiers. Reconstitution d'un voilier de cabotage du XIXe siècle à cul carré et coque en bois, le Corentin a été construit d'après les plans de l’Aimable Irma, chasse-marée caboteur de 1840.

Corentin appartient à l'association Le Lougre de l'Odet[1] de Quimper. Son immatriculation est GV 730801 (Le Guilvinec).

Recherches[modifier | modifier le code]

C'est dans le cadre du concours « Bateaux des côtes de France » organisé par le magazine Chasse-Marée[2] pour le rassemblement de navires traditionnels des fêtes maritimes de Brest de 1992, qu'un groupe de Quimpérois passionnés décide de se lancer dans la construction d'un navire représentatif du port de Quimper. Le choix se porte rapidement sur un lougre caboteur. Ces navires de charge étaient en effet nombreux à remonter l'Odet au milieu du XIXe siècle. Il existe cependant peu de plans de lougres. Le plus connu est celui d'un chasse-marée du Pouliguen, publié dans l'atlas de l'amiral Pâris.

Mais c'est finalement à Arcachon qu'un ensemble documentaire très riche a été retrouvé dans les archives de la Société scientifique du bassin, comprenant des plans et des documents de chantiers d'époque et donc d'une authenticité indiscutable. L'un de ces plans, celui de l'Aimable Irma était idéal, tant par ses formes que par ses dimensions. Par contre, c'est un autre lougre, le Landais, qui a servi de modèle pour le tableau arrière, bel exemple de tableau classique sur voûte à arcasse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Corentin
Le Corentin aux « Tonnerres de Brest » 2012.

La construction du Corentin se déroule de juin 1990 à juin 1991 au chantier naval de Saint-Guénolé à Quimper. Il nécessitera près de 50 tonnes de chêne provenant des forêts françaises. La quille de 14 m est posée le 23 juin 1990. Le pont est fait en sapin et les mâts en pin d'Oregon (le grand mât mesure 19,95 m).

Le lancement du Corentin eut lieu le 19 juin 1991, à la cale du Styvel, proche du chantier. Son parrain est Éric Tabarly. En avril 1992, il est remorqué jusqu'à Bénodet pour recevoir son gréement (mâts et voiles) et ses dernières finitions.

Son voyage inaugural se déroule les 27 et 28 juin en effectuant sa première remontée de la rivière Odet à Quimper et revenant à Bénodet en transportant du courrier avec son parrain à bord.

Dès le 9 juillet, il prend la mer avec un équipage de 7 marins pour rejoindre les fêtes de Brest 1992. L'exploitation du Corentin sera effectuée par une équipe de bénévoles jusqu'en 1993.

Le Corentin, lougre de l'Odet (trois-mâts, vieux gréement) à quai sur la rive gauche de l'Odet à Quimper.

Dès 1994, il rejoint l'association Gouelia[3] (Compagnie bretonne de navires traditionnels) regroupant trois associations propriétaires de navires à voile de tradition et gérant, durant la saison d'été, les cinq navires. Il propose des sorties en mer pour 27 passagers et des croisières de plusieurs jours pour 9 passagers à destination des différentes îles du Ponant, îles Scilly et aussi vers le golfe de Gascogne pour la pêche traditionnelle au thon.

Il a été présent aux « Tonnerres de Brest » 2012[4] , du 13 au 19 juillet.


Service[modifier | modifier le code]

Il embarque des produits issus du transport équitable pour la société TOWT (TransOceanic Wind Transport[5]), créée en 2009, comme d'autres vieux gréements.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel Lougre de l'Odet
  2. Chasse-Marée magazine
  3. Site officiel Gouelia
  4. Site des Tonnerres de Brest 2012
  5. Transport à la voile

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]