Convoi n° 10 du 15 septembre 1942

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Convoi n° 10 du 15 septembre 1942
Caserne Dossin à Malines
Caserne Dossin à Malines

Contexte Seconde Guerre mondiale
Mode de transport Ferroviaire
Numéro X
Départ Drapeau de la Belgique Belgique (15 septembre 1942)
Arrivée Auschwitz, Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Déportés Juifs
· Total 1048
· Moins de 16 ans 229
Survivants en 1945 17
But de la déportation Extermination

Le convoi du fut le dixième convoi de déportation à quitter le territoire belge en direction d'Auschwitz-Birkenau[1],[2].

Le convoi X comportait 1048 déportés (537 hommes et 511 femmes), dont 229 enfants de moins de seize ans[3].

La moitié des déportés provenait des rafles anversoises des 11 et . L'autre moitié - 520 déportés - avaient été raflés le 11 septembre 1942 dans le Nord-Pas-de-Calais et furent également déportés via Malines, dont un contingent de 230 Juifs arrêtés à Lens.

C'est par ce convoi que fut déportée Mala Zimetbaum qui força l'admiration et le respect par son comportement lors de son exécution à Auschwitz, le .

Il y eut 17 rescapés dont les deux sœurs, Lotte et Henny Lipschutz, raflées à Anvers et déclarées "aptes pour le travail". Elles survivront toutes deux à trois années de déportation et seront libérées par les troupes soviétiques le .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Maxime Steinberg, Un pays occupé et ses juifs : Belgique entre France et Pays-Bas, Gerpinnes, Quorum, , 314 p. (ISBN 978-2-873-99014-5, OCLC 263411514).
  2. Maxime Steinberg, La persécution des Juifs en Belgique (1940-1945, Bruxelles, Editions Complexe, coll. « Questions à l'histoire », , 316 p. (ISBN 978-2-804-80026-0, OCLC 255094611, lire en ligne)
  3. Caserne Dossin.be

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Convois de la déportation des Juifs de Belgique