Communauté de communes Sèvre, Maine et Goulaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goulaine.
Communauté de communes Sèvre, Maine et Goulaine
Communauté de communes Sèvre, Maine et Goulaine
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Forme Communauté de communes
Siège La Haie-Fouassière
Communes 4
Président Jean Pierre Bouillant
Date de création 2000
Démographie
Population 13 944 hab. (2010)
Densité 249 hab./km2
Géographie
Superficie 56,01 km2
Localisation
Localisation en Loire-Atlantique.
Localisation en Loire-Atlantique.
Liens
Site web http://www.cc-sevre-maine-goulaine.fr/

La communauté de communes Sèvre, Maine et Goulaine est une intercommunalité française, située dans le département de la Loire-Atlantique (région Pays de la Loire).

Son nom rappelle ceux des trois rivières qui traverse son territoire : la Sèvre nantaise, la Maine et la Goulaine, qui sont toutes affluentes (ou sous-affluentes) de la Loire.

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes se compose de quatre communes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
La Haie-Fouassière (siège) 44070 Hayonnais 11,81 4 399 (2012) 372
Château-Thébaud 44037 Castelthébaldais 17,64 2 926 (2012) 166
Haute-Goulaine 44071 Goulainais 20,59 5 539 (2012) 269
Saint-Fiacre-sur-Maine 44159 Saint-Fiacrais 5,97 1 165 (2012) 195

Compétences[modifier | modifier le code]

Projet de fusion avorté[modifier | modifier le code]

Depuis le début des années 2010, les élus locaux du Pays du Vignoble nantais envisageaient la fusions de leurs 4 communautés de communes (celle de Sèvre, Maine et Goulaine, celle de Loire-Divatte, celle de Vallet et celle de la vallée de Clisson) au sein d'une seule intercommunalité regroupant les 28 communes constitutives, dont la mise en place devait être effective au plus tard pour le 1er janvier 2014[1]. Le 27 juin 2013, ce projet de fusion a été rejeté à la suite d'un vote des vingt-huit conseils municipaux concernés[2].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]