Communauté démocrate du bien-être et de la liberté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jólét és Szabadság Demokrata Közösség
Présentation
Président Zsolt Makai
Fondation
Siège 1025 Budapest
Szilágyi Erzsébet fasor 73.
Président-adjoint István Horváth
Idéologie Centre, Démocratie chrétienne, Libéralisme
Affiliation européenne Groupe des conservateurs et des réformateurs européens
Site web http://www.jesz.hu
Représentation
Députés
0 / 199
Députés européens
0 / 22

La Communauté démocrate du bien-être et de la liberté (hongrois : Jólét és Szabadság Demokrata Közösség, Communauté démocrate du bien-être et de la liberté, prononcé [ˈjoːleːt eːs ˈsɒbɒtːʃaːg ˈdɛmokɾɒtɒ ˈkøzøʃːeːg], JESz) est un parti politique hongrois fondé en le sur les restes de l'ancien Forum démocrate hongrois (MDF).

Fondements idéologiques et philosophiques[modifier | modifier le code]

Valeurs[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Forum démocrate hongroise est créé en 1987 par des opposants au régime communiste. À l'origine du mouvement, une réunion d'intellectuels issus de différentes tendances de l'opposition met en place cette formation qui se veut un instrument de dialogue avec le régime communiste. Alors que le parti unique - le Parti socialiste ouvrier hongrois (Magyar Szocialista Munkáspárt, MSzMP) - ne tolère aucune formation politique dissidente, la création du MDF permet peu à peu l'ouverture politique. Instrument de dialogue, le MDF cherche à faire évoluer le régime communiste tout en restant dans les cadres légaux.

C'est en 1988, avec la loi sur les associations, que le MDF commence sa mutation pour acquérir, en mars 1989, le statut de parti politique.

Lors des premières élections libres en 1990, son alliance avec le Parti civique des petits propriétaires indépendants et des travailleurs agraires (Független Kisgazda-, Földmunkás- és Polgári Párt, FKgP)) et le Parti populaire démocrate-chrétien (Kereszténydemokrata Néppárt, KDNP) lui permet de recueillir 54 % des voix. József Antall, chef du parti, devient alors premier ministre.

Le MDF est balayé aux élections suivantes de 1994 qui voient le retour en force du Parti socialiste hongrois (Magyar Szocialista Párt, MSzP). Ne conservant qu'un petit groupe au parlement aux différentes élections législatives se succédant tous les quatre ans, il gouverne avec le Fidesz-Union civique hongroise, le grand parti de droite de 1998 à 2002.

Aujourd'hui, le MDF est un petit parti conservateur au discours plus modéré que le Fidesz. Au deuxième tour des élections de 2006, il refuse l'alliance avec celui-ci, qualifiant ses positions de populistes et démagogiques.

Le , il adhère au groupe des conservateurs et des réformateurs européens, un groupe conservateur et antifédéraliste. Il conserve un député au parlement européen.

Quelques figures politiques[modifier | modifier le code]

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Organisation interne[modifier | modifier le code]

Structures associées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Kende et Aleksander Smolar (dir.), La grande secousse : Europe de l'Est 1989-1990, Paris, CNRS Éditions, 1999, 235 pages
  • François Fejtő (avec la collaboration d'Ewa Kulesza-Mielkowski), La fin des démocraties populaires, les chemins post-communistes, Paris, Seuil, 1992, 568 pages.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]