Club XXIe siècle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Club XXIe Siècle)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Club XXIe siècle est une association française loi de 1901 fondée en 2004[1]. Elle se donne pour mission[2] de promouvoir une vision positive de l’égalité des chances et de la méritocratie républicaine auprès des décideurs des mondes économiques, politiques et médiatiques.

Le club XXIe Siècle[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Si le nom du club fait référence au très sélect « Le Siècle », le club recrute en premier dans l'élite des enfants issus de l'immigration. Il est surtout composé de banquiers, de chefs d'entreprise et de hauts fonctionnaires dont la plupart sont d'origine étrangère (du Maghreb, d'Afrique subsaharienne majoritairement)[3].

L'initiative de la création de ce club a été prise par Hakim El Karoui, qui l'a présidé, et par une vingtaine de membres fondateurs dont Rachida Dati et un ex-conseiller de Jacques Chirac, Béchir Mana, secrétaire adjoint au ministère de la Défense[4]. Rachida Dati a, depuis, dû quitter le club, « le gotha des minorités ne souhaitant pas devenir une officine sarkozyste », selon l'expression du Nouvel Observateur[5].

Présentation[modifier | modifier le code]

Créé en 2004, le club XXIe Siècle défend une vision positive de l’égalité des chances et de la méritocratie républicaine. Il réunit des hommes et femmes issus de la diversité cooptés pour leurs mérites professionnels et personnels.

Les actions du club[modifier | modifier le code]

Le club se présente[6] comme un think tank et do tank qui intervient dans deux domaines :

  • L’accompagnement de talents dans leurs projets de réussite dans le cadre de partenariat avec Passeport Avenir, Frateli, Talents des Cités, le mentoring de jeunes femmes avec PWN, de femmes entrepreneures avec l’incubateur social d’HEC, ou encore le suivi à long terme de jeunes talents avec le programme « Talents 21 ».
  • Le club agit par ailleurs auprès des décideurs publics et privés à travers la diffusion d’idées et d’outils destinés à développer son influence : Le Pacte du XXIe Siècle, l’Annuaire des Administrateurs indépendants, l’Annuaire Expertise Plus et plusieurs événements : Dîners débats du club, Forum Européen de la Diversité, Young Mediterranean Leaders Forum, Trophées XXI de la Diversité. Le club dispose d’antennes à Berlin, Barcelone.

Gouvernance[6][modifier | modifier le code]

Bureau[modifier | modifier le code]

Le bureau est l’instance exécutive du club XXIe Siècle. Nommés par le président du club, les membres du bureau pilotent au quotidien la stratégie et les actions du club. Il se réunissent tous les mois pour passer en revue les projets en cours, le travail des différents groupes thématiques et prendre les décisions opérationnelles qui relèvent de sa compétence.

Conseil d’administration[modifier | modifier le code]

Le conseil d’administration est l’instance délibérante du club XXIe Siècle. Élus par les membres du club, les administrateurs sont consultés sur les principales décisions liées à la vie du club. Ils se réunissent régulièrement pour discuter des activités du club et prendre des décisions par vote ou par consensus, notamment pour l’admission de nouveaux membres. Les anciens présidents du club siègent de droit au conseil d’administration.

Anciens présidents du club[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Engagé pour la diversité », Le Point, no 2095,‎ , p. 116 (lire en ligne)
  2. « Les missions du Club XXIe Siècle », Courrier Cadres, no 792,‎ (lire en ligne).
  3. « Pour réseauter efficace, suivez le guide », L'Expansion, no 792,‎ , p. 46-53 (lire en ligne [PDF]).
  4. « Les conquérants », Vanity Fair, no 2,‎ (lire en ligne [PDF]).
  5. Jacqueline de Linares, « Le très sélect club des minorités », Le Nouvel Observateur, no 2234, 30 août 2007 [lire en ligne].
  6. a et b http://club21siecle.org/le-club/
  7. Business Immo, « Jacques Galvani est nommé président du Club XXIe Siècle », Business Immo - Le site de l'immobilier d'entreprise,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]