Club Dogo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Club Dogo
Description de cette image, également commentée ci-après

Guè Pequeño, Don Joe et Jake La Furia sur scène.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale Musiciens, rappeurs
Genre musical Hip-hop, hip-hop italien
Instruments Voix
Années actives Depuis 1999
Site officiel www.clubdogo.org
Composition du groupe
Membres Guè Pequeño, Don Joe, Jake La Furia
Anciens membres Dargen D'Amico

Club Dogo est un groupe de hip-hop italien, originaire de Milan, en Lombardie. Il est composé de Guè Pequeño, surnommé Il guercio (« le loucheur »), Don Joe et Jake La Furia. Ils sont membres du Dogo Gang, et résident à Milan[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sacre Scuole (1999–2001)[modifier | modifier le code]

Le groupe Sacre Scuole est formé de l'amitié entre Gué Pequeno et Dargen D'Amico, camarades de classe, qui sont ensuite rejoints par le MC Jake La Furia. Le chanteur est Dargen D'Amico, que les deux autres artistes reconnaissent toujours comme un certain mérite dans leur premier développement artistique. Le groupe collabore avec des artistes comme Solo Zippo, Chief, DJ Enzo, DJ Skizo et DJ Zak (du groupe Alien Army), très bien établis dans la scène underground du hip-hop italien. En 1999, le groupe publie 3 MC's al cubo, dans lequel Chief est le producteur exécutif. Au cours de la même période, Don Joe (MC et producteur qui a travaillé avec la chanteuse RnB Irene Lamedica) collabore étroitement avec le trio. Le groupe se dissout en 2001, en raison de divergences entre Dargen D'Amico et Jake La Furia.

Mi fist et Penna capitale (2002–2006)[modifier | modifier le code]

Après la période Sacre Scuole, Jake La Furia et Gué Pequeno se joignent au beatmaker et MC Don Joe, et forment le groupe appelé Club Dogo. Leur nom s'inspire du dogue argentin, une race canine particulièrement adaptée à la chasse. Le premier album indépendant qu'ils composent s'intitule Mi fist, publié en 2003. La production musicale est confiée à Don Joe, et l'album fait participer Dargen D'Amico, Aken et Issam Lamaislam, MC du Porzione Massiccia Crew, originaire de Bologne.

Le succès de Mi fist est tel qu'il est réédité en 2004 par le label Vibrarecords. Par la suite, le groupe est récompensé du MC Glaime dans les catégories « meilleur album » et « meilleur artiste/groupe »[2]. En 2004, le groupe publie, aux côtés du Porzione Massiccia Crew, la mixtape PMC VS Club Dogo - The Official Mixtape.

En mars 2006, après de nombreux sets en live entre 2004 et 2005, le groupe publie son deuxième album Penna capitale. La production est toujours confiée à Don Joe, aidé dans certaines pistes par Shablo, le chanteur caribéen Ricardo Phillips, DJ Shocc, Deda (membre de Sangue Misto), MC Mars, Marracash et Liv L'Raynge.

Vile denaro et Virgin Records (2007–2008)[modifier | modifier le code]

Le 18 mai 2007, le groupe publie l'album Vile denaro précédé par le single Mi hanno detto che.... L'album est enregistré dans un studio d'enregistrement de qualité, mieux que par le passé, et dont le mastering est effectué au Sterling Sound Studio de New York[3]. Cet album donne au groupe une plus grande visibilité, et posent dans des magazines comme Groove Magazine, mais aussi sur Rolling Stone, Rumore et BBC.

Le second single extrait de Vile denaro s'intitule Tornerò da re. Elena Grimaldi, une actrice pornographique italienne, participe à la vidéo de la chanson qui est en deux versions : une version censurée et une non censurée avec des gestes explicites. Cette même année assiste au tournage des premiers films pornographiques en compagnie du Club Dogo, ainsi qu'avec les membres du Truceklan, Elena Grimaldi, Franco Trentalance, Omar Galanti, Marco Nero, Fausto Moreno, Simone Russo et Miss Violetta Beauregard. Le titre du film est Mucchio selvaggio, et parle d'une histoire de la guerre entre gangs de rappeurs et ravers, et de trafics de cocaïne. La réalisation est confiée à Matteo Swaitz[4].

En 2007, les Dogo publient la vidéo de Puro Bogotà, auto-produite entre Milan et Budapest et se placent au sommet des clips italiens les plus regardées sur le web. Au début de 2008, le groupe collabore sur la compilation Benvenuti nella giungla, qui fait participer les membres du Dogo Gang, Don Joe et Deleterio.

Dogocrazia et Universal Records (2009)[modifier | modifier le code]

Le 5 juin 2009, le groupe publie Dogocrazia sous le label Universal Records. L'album contient quinze chansons et plusieurs collaborations avec des artistes italiens (J-Ax, Terron Fabio de Sud Sound System), et le rappeur américain Kool G Rap. Le premier single extrait de l'album s'intitule Sgrilla, qui a suscité la polémique. Le deuxième single s'intitule Boing. L'album contient également deux remixes : un remix de la chanson Amore infame, chanté par Daniele Vit, et un remix de la chanson Sgrilla avec Vacca, Noyz Narcos, NTO et Nex Cassel, uniquement disponibles sur iTunes. Avec cet album, Dogo devient l'un des groupes de hip-hop italien les plus suivis. Il apparaissent plus tard dans le mensuel Playboy d'octobre 2009[5].

Le 8 juin 2010 sort La legge del cane, un ouvrage écrit par Pequeno et La Furia, aux éditeurs Add[6]. Le 10 juin 2010, le trio participe aux Wind Music Awards. Le 5 juillet 2010, ils participent au Heineken Jammin Festival avec The Black Eyed Peas, Cypress Hill, N.E.R.D et Massive Attack[7].

Che bello essere noi et projet parallèle (2010–2012)[modifier | modifier le code]

Le 29 juin 2010 sort sur le site officiel du groupe, le single Per la gente, anticipant la sortie de Che bello essere noi, publié le 5 octobre la même année[8]. Précédé du single Spacco tutto et du vidéoclip de Voi non siete come noi, l'album fait ses débuts à la deuxième placr des classements musicaux italiens[9]. L'album contient deux remixes en bonus : Spacchiamo tutto remix, remix de Spacco tutto, avec Entics, Ensi, Vacca et Emis Killa, et le remix de Per la gente écrit par Don Joe.

Le 13 octobre 2010, le quotidien Corriere della Sera dédie une page entière à l'album[10]. Le 15 octobre, La Furia et Pequeno participent au programme télévisé Le invasioni barbariche en direct sur La7[11]. Ils participent ensuite à l'émission de radio Deejay chiama Italia sur Radio DeeJay et aux programme télévisées Colorado Cafè, Chiambretti Night sur Mediaset, notamment. En novembre 2010, ils écrivent et chantent la chanson-thème de Deejay TV[12].

En 2011, ils participent de nouveau au mensuel Playboy[13]. En mars 2011, ils participent au programme Un giorno da cani, sur Deejay TV[14].

En fin avril 2011, les membres du groupe participent à une série de projet sen solo : Jake La Furia collabore avec Ensi, 2nd Roof Music produit le single 100K, et Gué Pequeno publie son premier album solo intitulé Il ragazzo d'oro qui fait participer Caprice, Caneda, Duellz, Vincenzo da Via Anfossi, Vacca, Baby K et Emis Killa. Le 14 juillet 2011, Don Joe et Shablo publient l'album Thori & Rocce, notamment avec Club Dogo et des artistes du Dogo Gang, de Duellz, Fabri Fibra, DJ Shocca, et Bassi Maestro. Le premier single s'intitule Le leggende non muoiono mai avec Noyz Narcos, Club Dogo, J-Ax, Marracash et Fabri Fibra.

Noi siamo il club et autres projets (2012–2013)[modifier | modifier le code]

Le 7 juin 2012 sort le sixième album du groupe, Noi siamo il club, précédé par les singles Cattivi esempi, publié le 24 avril 2012[15], Chissenefrega (in discoteca), publié le 6 mai 2012[16] et l'homonyme Noi siamo il club, publié le 22 mai 2012[17].

Non siamo più quelli di Mi fist (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Le 22 mai 2014, le Club Dogo publie sur sa chaîne YouTube un clip de Noi siamo il club. Le 28 du même mois, ils annoncent le single Weekend publié le 2 juin. Le 11 juillet 2014, le groupe annonce le titre de son nouvel album Non siamo più quelli di Mi fist, et la date de publication pour le 9 septembre la même année. Le 25 juillet sort leur deuxième single Fragili, en collaboration avec Arisa[18]. Le 28 du même mois, ils révèlent la liste des titres. L'album est certifié disque d'or en Italie en fin octobre 2014 pour 25 000 exemplaires vendus[19]. Il contient les singles Sai zio, publié le 7 novembre[20] et Start It Over, avec Cris Cab qui entre en rotation radio le 27 mars 2015[21]. Le Club Dogo annonce une réédition de l'album composée de trois CD et un DVD, intitulée Non siamo più quelli di Mi fist - The Complete Edition pour le 5 mai 2015[22].

Membres[modifier | modifier le code]

  • Gué Pequeno – rap, voix (depuis 2002)
  • Jake La Furia – rap, voix (depuis 2002)
  • Don Joe – programmation (depuis 2002)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Mi fist
  • 2006 : Penna capitale
  • 2007 : Vile denaro
  • 2009 : Dogocrazia
  • 2010 : Che bello essere noi
  • 2011 : Un giorno da cani EP
  • 2012 : Noi siamo il Club
  • 2014 : Non siamo più quelli di Mi fist

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Butta via tutto
  • 2006 : D.O.G.O. (feat. Marracash)
  • 2007 : Mi hanno detto che…
  • 2007 : Incubo italiano
  • 2007 : Puro bogotà (feat. Vincenzo da via Anfossi & Marracash)
  • 2009 : Brucia ancora (feat. J-Ax)
  • 2009 : Boing
  • 2009 : Sgrilla
  • 2009 : Ragazzi fuori (feat. Karkadan)
  • 2009 : Il mio mondo, le mie regole - 2009
  • 2009 : Né fama né soldi (feat. Terron Fabio)
  • 2010 : Per la gente
  • 2010 : Spacco tutto
  • 2010 : D.D.D
  • 2010 : Cocaina (feat. Noyz Narcos)
  • 2010 : Ciao Proprio (feat. Marracash)
  • 2010 : Voi non siete come noi
  • 2010 : All'ultimo respiro
  • 2012 : Cattivi Esempi
  • 2012 : Chissenefrega (In Discoteca)
  • 2012 : Erba del Diavolo (feat. Datura)
  • 2012 : Se il mondo fosse (feat. Emis Killa, J-Ax, Marracash)
  • 2012 : P.E.S. (ft. Giuliano Palma)
  • 2012 : Tutto ciò che ho (feat. Il cile)
  • 2012 : Se tu fossi me
  • 2014 : Weekend

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Mucchio selvaggio, de Matteo Swaitz (film pornographique)
  • 2008 : 5 EURO, de Tekla Taidelli (court-métrage)
  • 2012 : I 2 soliti idioti, de Enrico Lando

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) club-dogo-mn0001908728 sur AllMusic.
  2. (it) « Mc Giaime 2004 », sur hilpers.it (consulté le 30 avril 2013).
  3. (it) « Intervista ai Club Dogo, anima hip hop di Milano », sur Milano.blogosfere.it, (consulté le 30 avril 2013).
  4. (it) Valerio Mattioli, « Pornosfida: raver vs rapper ma è controcultura? » (consulté le 29 mars 2011).
  5. (it) « CLUB DOGO SU PLAYBOY MAGAZINE DI OTTOBRE », sur dogoarmy.net (consulté le 5 octobre 2010).
  6. (it) « La legge del cane », sur addeditore.it (consulté le 5 octobre 2010).
  7. (it) « N.E.R.D. e Club Dogo all'HJF », sur delRock.it (consulté le 5 octobre 2010).
  8. (it) « Club Dogo: un inedito in download gratuito sul sito ufficiale », Rockol.it (consulté le 5 octobre 2010).
  9. (it) « CLUB DOGO: IL NUOVO ALBUM SUBITO AL 2º POSTO DELLA CLASSIFICA DI VENDITA », sur spettacolo.we-news.comspetta.
  10. (it) « Club Dogo: «Siamo le Iene del rap: le nostre rime sono accuse» », sur corriere.it.
  11. (it) « CLE INVASIONI BARBARICHE/ Anticipazioni della puntata in onda stasera, ore 21,10 LA7. Ospite Chiellini », sur ilsussidiario.net.
  12. (it) Matteo Politanò, « I Club Dogo al Blue Moon: «Siamo liberi e ci divertiamo» », (consulté le 14 juillet 2010).
  13. (it) « CLUB DOGO SU PLAYBOY DI GENNAIO », sur dogoarmy.net.
  14. (it) Matteo Politanò, « Club Dogo, intervista esclusiva: “Nel nostro nuovo show in tv torniamo a lavorare” », (consulté le 28 février 2010).
  15. (it) « Cattivi Esempi - Single », sur iTunes (consulté le 24 mai 2014).
  16. (it) « Chissenefrega (In discoteca) - Single », sur iTunes (consulté le 24 mai 2014).
  17. (it) « Noi siamo il club (feat. Marracash) - Single », sur iTunes.
  18. (it) Eleonora Forastiero, « Club Dogo - Fragili (feat. Arisa) (Radio Date: 25-07-2014) », sur EarOne, (consulté le 27 juillet 2014).
  19. (it) « "Non siamo più quelli di Mi fist" dei Club Dogo è certificato disco d'oro. », sur ANSA, (consulté le 29 mars 2015).
  20. (it) Eleonora Forastiero, « Club Dogo - Sai Zio (Radio Date: 07-11-2014) », sur EarOne, (consulté le 8 novembre 2014).
  21. (it) Paola Corradini, « Club Dogo - Start It Over (feat. Cris Cab) (Radio Date: 27-03-2015) », sur EarOne, (consulté le 26 mars 2015).
  22. (it) « Il 5 Maggio arriva 'Non Siamo Più Quelli di Mi Fist – The Complete Edition' dei Club Dogo », sur Cube Magazine, (consulté le 28 mars 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :