Claudel Lubaya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lubaya Claudel André
Illustration.
Fonctions
Président de l’Union Démocratique Africaine Originelle
En fonction depuis le à ce jour
Élection Député National : 28 novembre 2011
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Kinshasa
Nationalité Congolaise
Parti politique PPRD (2002-2010)

UNC (2010-2016) UDA Originelle (2016 à ce jour)

Père André Guillaume Lubaya
Mère Bernadette Badimanye
Conjoint Sylvie Berthe Nonga
Site web https://www.lubayaclaudel.com

Lubaya Claudel André, originaire du Kasaï, né à Kinshasa, le 27 février 1968, est un haut fonctionnaire de la République et homme politique congolais. Il est plusieurs fois député national depuis 2006, il fut également gouverneur de l'ancienne province du Kasaï Occidental du 27 janvier 1999 au 26  mars 2006. Ancien membre fondateur du PPRD puis de l'UNC, il adhère en septembre 2016 à l'UDA Originelle dont il est depuis, président.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de serge kenda André Guillaume Lubaya, ancien député national, ancien président du gouvernement provincial du Kasaï, ancien ministre de l'économie et des classes moyennes, puis ministre de la Santé publique et enfin des Travaux publics et fondateur de l'Union démocratique africaine.

Il est né le 27 février 1968 à Kinshasa. Licencié en Relations internationales de l'Institut universitaire des sciences sociales, économiques, philosophie et lettres (ISPL) de Kinshasa, il a également étudié les sciences commerciales et administratives au Collège Pie X de Kananga ainsi que les études de défense et sécurité à National defense university à Washington.

Il est nommé gouverneur de l'ancienne province du Kasaï Occidental du 27 janvier 1999 au 26 mars 2006 ; élu le 26 juillet 2006 député national de la première législature de la troisième République dans la ville de Kananga, il est réélu le 28 novembre 2011. et le 30 décembre 2018 dans la même circonscription où il jouit d'une forte popularité. Suivant le mode électoral en vigueur, il a été également élu député provincial dans le territoire de Kazumba, le 30 décembre 2018.

Un politique et parlementaire doublé d'expériences en sécurité et défense au niveau mondial

A l'invitation du gouvernement des USA, par l'entremise du Département d'Etat de la Défense, de l'Université National Defense University et du Centre d'études stratégiques de l'Afrique, il participe au «séminaire pour hauts responsables» organisé à Addis-Abeba (Ethiopie), du 25 février au 05 mars 2007.

Du 09 au 14 août 2009, à l'invitation du Centre d'études stratégiques de l'Afrique et du Département américains de la défense, il a pris part à la Conférence sur le leadership à Ouagadougou.

Animée par des hauts responsables politiques, militaires, universitaires et ceux des renseignements des Etas Unis et destinée aux décideurs politiques, militaires et de la société civile africaine, cette formation de haut niveau, étalée sur deux semaines, est conçue pour susciter les débats et chercher les solutions aux problèmes de sécurité en Afrique. Le séminaire permet aussi de (a) susciter des analyses critiques des menaces complexes en matière de sécurité auxquelles une région fictive est confrontée; (b) déterminer les réponses politiques et classer celles-ci par ordre de priorité; (c) évaluer le rôle des acteurs nationaux et externes; (d) définir clairement une stratégique de sécurité globale et durable pour le pays, la région et la sous région. A l'issue de cette formation, Mr Lubaya a reçu un Certificat d'Etudes des stratégiques et est depuis, membre du Programme des amicales des anciens du Centre d'études stratégiques de l'Afrique. Il coordonne la Section/RDC.

A l'invitation du gouvernement des Etats Unis d'Amérique, par l'entremise du Département d'Etat, il effectue, du 4 au 21 septembre 2007, dans le cadre du Programme des visiteurs internationaux, un voyage d'études aux Etats-Unis sur "le Rôle du législateur". Le Programme des visiteurs internationaux, dirigé par le Département d'Etat, envoie chaque année des participants venant du monde entier aux USA afin qu'ils rencontrent leurs homologues et découvrent le pays aux travers des thématiques professionnelles durant un séjour de trois semaines leur permettant de se rendre dans 5 Etats différents, de rendre visite à différentes organisations publiques et privées liées à leurs intérêts professionnels, et de participer à des activités sociales et culturelles.

Plus de 335 Chefs d'Etats ou de Gouvernement, actuels ou précédents, ainsi que de nombreux autres leaders dans les secteurs publics et privés, en provenance du monde entier, ont participé à ce programme mis en place depuis de plus de 80 ans. Dans ce cadre, pour avoir participé à ce programme ; monsieur Lubaya Claudel André est membre du Réseau (STATE ALUMNI) Alumni.state.gov qui regroupe tous les anciens participants au groupe.

Du 12 au 25 mars 2013, à l'initiative de la Fondation Friedrich Ebert, il effectue un voyage d'études à Berlin (République Fédérale d'Allemagne) sous le thème : "politique nationale de sécurité et de défense". Animée par des scientifiques et des experts du Bundestag, du Ministère de la Défense et ceux des services de renseignement, la formation avait pour but de comprendre les missions et les rôles de la Bundesvehr, les rôles de la Commission des affaires intérieures en matière de politiques de sécurité et de défense, le contrôle parlementaire sur les mêmes matières.

Carrière politique riche et mouvementée

Membre fondateur du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie en 2002  et membre du bureau politique, il s'oppose au projet de révision constitutionnelle de 2010 et démissionne de ce parti au pouvoir le 10 septembre 2010.

Passé à l'opposition, il fonde à Johannesbourg (Afrique du Sud), de concert avec Vital Kamerhe et Jean Bertrand Ewanga, l’Union pour la nation congolaise (UNC), parti politique au sein duquel il assume la fonction  de premier Secrétaire général adjoint chargé de l’organisation et du suivi des activités des fédérations (janvier 2011 - septembre 2016). A ce titre, il prend part, du 8 au 9 juin 2016 au Conclave de Genval qui regroupe l'ensemble de l'Opposition politique sous le leadership de feu Etienne Tshisekedi. De retour à Kinshasa, il démissionne de l'UNC et intègre en septembre 2016, l'Union démocratique africaine Originelle, (UDA Originelle), parti fondé par son feu père en 1962. Le 15 octobre de la même année, à la suite de la Convention de ce parti, il est élu président par les participants pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois. En janvier 2017, il devient Coordonnateur de la plateforme Dynamique de l'Opposition aux côtés de Martin Fayulu et à ce titre, il siège au sein de la Conférence des présidents du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement (RASSOP) sous le leadership de feu Etienne Tshisekedi, puis de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui succède à son père en février 2017.

A l'approche des élections, le président de l'UDA Originelle, Lubaya Claudel André, prend part du 14 au 15 mars 2018 à Johannesbourg à la création de la plateforme politique "Ensemble pour le changement" sous la direction de l'ancien gouverneur du Katanga, Moise Katumbi Chapwe. De retour à Kinshasa, il prend la tête du regroupement politique Alliance des mouvements du Kongo (AMK) qu'il cofonde avec l'homme d'affaires Adam Bombole, les députés Sam Bokolombe, Vuemba Jean Claude, Chérubin Okende. A l'issue de la session extraordinaire de l'UDA Originelle du 30 mars 2018, il engage le parti sur la voie de conquête du pouvoir en prenant la résolution de participer aux élections.

Refusant d'adhérer au mouvement Lamuka créé à Genève en soutien à la candidature de Martin Fayulu à l'Élection présidentielle, Lubaya Claudel André prend le contrepied de ses alliés de Ensemble pour le changement en apportant son soutien à la candidature de Félix Antoine Tshisekedi dont il battra victorieusement campagne jusqu'à son élection le 30 décembre 2018. Naturellement, il demeure l'allié de Félix Antoine Tshisekedi par souci de cohérence politique et de convergence idéologique.

A la suite de la confusion entretenue dans la recomposition de l'espace politique congolais ainsi que les contradictions qui s'accumulent dans l'appréciation de la situation post électorale, monsieur Lubaya Claudel André signe conjointement avec le député national Delly Sessanga une déclaration politique en date du 13 mai 2019 pour :

  • Rappeler son engagement politique pendant comme après la campagne électorale, en dehors de la plateforme LAMUKA qui avait soutenu la candidature de Martin FAYULU à l'élection présidentielle;
  • Réaffirmer sa non appartenance à la plateforme LAMUKA en dépit de sa reconversion en plateforme politique;
  • Fixer l'opinion sur son opposition à la transformation du mouvement Ensemble pour le changement en parti politique.

Dans le cadre de son mandat en cours à l'Assemblée nationale, il exerce de vice-président de la Commission de suivi et évaluation de l'exécution des lois, résolutions, recommandations et des politiques publiques.

Il est marié à Sylvie Berthe Nonga et père de 7 enfants.

Sa mère, madame Bernadette Badimanye, institutrice de formation, est née à Ndekesha, territoire de Kazumba, dans la Province du Kasaï Central (Kasaï à l'époque), le 13 décembre 1945.

Publications[modifier | modifier le code]

  • J'accuse Mobutu, assassin de mon père, Centre protestant de l'édition et de diffusion (CEDI), 2002[1] ; Éditions de la Fondation A.G. Lubaya, 2004

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Samuel Katshak Muhadia, Étude du modèle bibliologique de la RDC sous la Transition politique (1997-2006), cas de l'édition du livre, Institut facultaire des sciences de l'information (Kinshasa-RDC), 2009