Claude Frioux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Claude Frioux, né le et mort le à Nemours[1], est un universitaire français, spécialiste de la Russie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Normalien, agrégé de russe, soviétologue, Claude Frioux est maître de conférences à la faculté de lettres de Rennes, puis chargé de cours à l'École pratique des Hautes Études (EPHE) et à la Sorbonne, avant de devenir professeur émérite à l'Université de Paris VIII (« Vincennes à Saint-Denis »), qu'il a présidée à partir de sa création en 1971 et jusqu'en 1976, puis de 1981 à 1986. Il a souvent piloté des projets de traduction, en particulier avec Elsa Triolet sur Anton Tchekhov, et son épouse Irène Sokologorsky. Traducteur, il a travaillé sur une trentaine d'ouvrages. Il est surtout connu comme traducteur de référence du poète Maïakovski.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Maïakovski par lui-même, Seuil, coll. "Écrivains de toujours", Paris 1961.
  • Anton Tchékhov, Œuvres, introduction, chronologie et table alphabétique des récits dans les trois tomes, Gallimard, coll. Bibliothèque de La Pléiade (1968, 1970, 1971).
  • Vladimir Maïakovski, Lettres à Lili Brik (1917-1930), trad. Andrée Robel, présentation de Claude Frioux, Gallimard, 1969.
  • Maïakovski, Paris, Seuil, 1978 (ISBN 2-02-000056-3)
  • L’U.R.S.S. et nous (dir.), Paris, Éditions Sociales, 1978 (ISBN 2-209-05307-2).
  • Vladimir Maïakovski, Poèmes 1913-1917, trad. Claude Frioux, Messidor, 1984 (rééd. L'Harmattan, coll. Poètes des cinq continents, 2000).
  • Vladimir Maïakovski, Poèmes 1918-1921, trad. Claude Frioux, Messidor, 1985 (rééd. L'Harmattan, coll. Poètes des cinq continents, 2000).
  • Vladimir Maïakovski, Poèmes 1922-1923, trad. Claude Frioux, Messidor, 1986 (rééd. L'Harmattan, coll. Poètes des cinq continents, 2000).
  • Vladimir Maïakovski, Poèmes 1924-1930, trad. Claude Frioux, Messidor, 1987 (rééd. L'Harmattan, coll. Poètes des cinq continents, 2000).
  • Velimir Khlebnikov, Créations, présentation et trad., 2 vol., éd. bilingue, L’Harmattan, 2003.
  • Vie et œuvre de Youri Solntsev, Paris, L'Harmattan, coll. Poètes des cinq continents, 2005 (ISBN 2-7475-8239-6)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe-Jean Catinchi, « Mort de l’universitaire Claude Frioux », Le Monde,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Cabanel, « Friesé, Charles », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 2 : D-G, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2020, p. 677-678 (ISBN 978-2-84621-288-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]