Lili Brik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lili Brik
1928 LYuB editing film.jpg

Lili Brik en 1928.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
PeredelkinoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Лили Уриевна КаганVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Institut d'architecture de Moscou (en)
Cours féminin supérieur (d) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Fratrie
Conjoints
Vasily Abgarovich Katanyan (d)
Ossip Brik (de à )
Vitaly Primakov (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata

Lili Brik (en russe : Лиля Юрьевна Брик, Lilia Iourievna Brik), née le 30 octobre 1891 ( dans le calendrier grégorien) à Moscou, nom de naissance Kagan (Каган), et morte le . Compagne de Vladimir Maïakovski, qui lui a dédié plusieurs poèmes, et sœur d'Elsa Triolet, elle se marie en 1912 avec Ossip Brik, un écrivain qui lui fait découvrir le monde artistique et avant-gardiste russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lili rejoint en 1905 la Révolution russe.[réf. nécessaire]

Elle rencontre Vladimir Maïakovski alors qu'il entretient déjà une liaison avec sa sœur Elsa Triolet. Leur liaison dura jusqu'en 1924. Elle, son mari Ossip Brik et Maïakovski formaient ainsi une sorte de ménage à trois. Avec Serge Tretiakov, ils fondent le journal LEF qui influencera toute une génération d'écrivains.

Lili Brik et Vladimir Maïakovski

Après le suicide de Maïakovski en 1930, elle se marie avec Vitali Primakov, officier soviétique exécuté en 1937. Elle devient la compagne de l'écrivain Vasily Katanyan et le couple passe la plupart de son temps à diffuser l'œuvre de Maiakovski. Elle se suicide en 1978, ne laissant aucune descendance.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arcadi Vaksberg, Lili Brik : portrait d'une séductrice, Paris : Albin Michel, 1999
  • Lettres à Lili Brik (1917-1930), trad. Andrée Robel, Claude Frioux, Paris : Gallimard Poche, 1999
  • Лиля Брик - Эльза Триоле: Неизданная переписка (1921-1970), Москва : Эллис Лак, 2000
Lili Brik - Elsa Triolet : Correspondance inédite (1921-1970), Moscou : Ellis Lak, 2000
Lili Brik - Elsa Triolet : Correspondance 1921 - 1970, traduit du russe sous la direction de Léon Robel, NRF Gallimard, 2000

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Le chanteur Raphael fait référence à Lili Brik dans « Le vent de l'hiver ».
  • Le groupe de rock français Noir Désir fait référence à Lili Brik dans sa chanson « À l'arrière des taxis ».
  • Le rappeur Dooz kawa dans son dernier titre "le temps des assassins" fait référence à Brik et Maïakovski

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]