Pierre Merlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Merlin.
Pierre Merlin
Naissance
Metz
Nationalité Française
Pays de résidence Drapeau de la France France
Diplôme
Ecole Polytechnique, Doctorat ès lettres
Profession
Urbaniste, Ingénieur géographe, expert-démographe, statisticien et actuaire
Autres activités

Pierre Merlin, né à Metz le , est ingénieur géographe, urbaniste, expert-démographe, statisticien et actuaire. Il a présidé l'Université de Paris VIII-Vincennes. Il a fondé et présidé l’Institut français d’urbanisme de cette université, puis l'Institut d'Urbanisme et d'Aménagement de la Sorbonne. Il est aujourd’hui professeur émérite à l’université de Paris-I (« Panthéon-Sorbonne »).

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Merlin a suivi une formation éclectique : le Prytanée militaire de la Flèche, l’École Polytechnique, l’Institut de statistique, l’Institut de démographie et la Sorbonne où il obtient un doctorat ès lettres (1966). Sa carrière l’a conduit à la fois dans la haute administration, l’université et les associations. À la fin des années 1960, il est nommé directeur scientifique de l’Institut d’urbanisme et d’aménagement de la Région parisienne (aujourd'hui IAU-IF). Elu premier vice-président (1971-1976) de l’université de Paris-VIII - Vincennes, il en est élu président en 1976. Ses fonctions le conduisent à un vif conflit médiatique et juridique avec la ministre des Universités, Alice Saunier-Séïté. Entre 1978 et 1980, il tente de s'opposer à la décision politique de détruire les locaux sur le site de Vincennes (prêté par la Ville de Paris) et le déménagement sur un site exigu au nord de Saint-Denis. Il démissionne avec fracas. En 1981-1982, il préside le groupe interministériel « Aménagement touristique, protection de l’environnement et politique sociale de loisirs ». En 1982 et 1983, il est chargé d’une mission sur le logement social à Paris.

Il a été président de l’Association pour la qualité de la science française (1985-2003) et de l’Association pour la promotion de l’enseignement et de la recherche en aménagement et urbanisme (1992-2000) qu'il a transformée en association internationale francophone. il a présidé le Ski Club Alpin Parisien (1974-1980) et été secrétaire général du Club Alpin Français (1979-1982).

Parallèlement à son activité de haut fonctionnaire, il est chargé de cours à la Sorbonne (1964-1968), professeur à l’université de Paris-VIII (Vincennes puis « Vincennes à Saint-Denis ») (1968-1987), puis à université de Paris-I Panthéon-Sorbonne (1987-2003). Il est en 1969 à l'origine de la création de l’Institut d’urbanisme de l’académie de Paris (Paris-VIII) qui deviendra, en 1984, l’Institut français d’urbanisme. Il organise son transfert en 1987 à Marne-la-Vallée, sans qu'il cesse d'être rattaché à l'Université de Paris VIII (Vincennes à Saint-Denis) et son implantation en 1991 dans un bâtiment dédié, conçu par l’architecte Pierre Riboulet. Il a également enseigné à l’Institut de statistique de l’université de Paris entre 1963 et 1976, et a été professeur, responsable des enseignements d'aménagement et d'urbanisme, à l’École nationale des ponts et chaussées entre 1984 et 2000. Il a été professeur invité dans diverses universités étrangères (Toronto, Pennsylvania, Genève, Mons). Impliqué dans les instances d’évaluation, il a présidé la section « Urbanisme et aménagement » et le groupe « Sciences humaines » du Conseil national des universités (CNU), ainsi que la commission "Architecture, urbanistique, Société" au Comité national de la recherche scientifique (CNRS).

Il est l’auteur de 65 livres et de 560 publications sur l’urbanisme, les transports, l’aménagement du territoire, le tourisme, la démographie. Il convient en particulier de noter Le Dictionnaire de l’urbanisme et de l’aménagement qu’il a dirigé avec l'aide de Françoise Choay, professeur émérite à l’Institut français d’urbanisme. Son thème de prédilection est l’analyse de l’espace, et se réalise dans l’étude de l’urbanisme, des villes nouvelles, de l’aménagement du territoire, des grandes métropoles (en particulier, l’Île-de-France), de la planification des transports (urbains en particulier), du développement touristique, de la protection de l’environnement… et du ski-alpinisme (dont il est un pionnier réputé).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Plus de 500 publications, dont 65 livres parmi lesquels:

  • 2012 Transports et urbanisme en Île-de-France, Paris, La Documentation française
  • 2007 L’Urbanisme, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? »
  • 2007 L’Éco-région d’Île-de-France, une utopie constructive, Paris, La Documentation française
  • 2006 Le Tourisme en France, Paris, Ellipses
  • 2002 Le Transport aérien, PUF, coll. « Que sais-je ? »
  • 2002 L’Aménagement du territoire, Paris, PUF, « Premier cycle »
  • 1999 « L’enseignement de l’aménagement et de l’urbanisme en France, bilan et perspectives », Paris, « Géographie », Économie et Société no 2
  • 1997 Géographie humaine, Paris, PUF, « Fondamental »
  • 1996 Énergie, environnement et urbanisme durable, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? »
  • 1995 Les Techniques de l’urbanisme, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? »
  • 1991 Géographie, économie et planification des transports, Paris, PUF, coll. « Fondamental »
  • 1984 La Planification des transports urbains, Paris, Masson et Cie
  • 1980 L'université assassinée. Vincennes : 1968-1980, Paris, Ramsay
  • 1980 Guide des raids à skis, Denoël
  • 1973 Méthodes quantitatives et espace urbain, Paris, Masson et Cie
  • 1969 Les villes nouvelles. Urbanisme régional et aménagement, Paris
  • 1967 Les Transports parisiens, Paris, Masson et Cie
  • 1964 La Topographie, PUF, coll. « Que sais-je ? »

Textes en ligne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]