Les Antilles de Jonzac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Antilles de Jonzac
Ouverture
Superficie 1,1 ha
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Commune Jonzac
Type de parc parc aquatique
Site web lesantillesdejonzac.com
Coordonnées 45° 26′ 20″ nord, 0° 25′ 35″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

(Voir situation sur carte : Charente-Maritime)
Les Antilles de Jonzac

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Les Antilles de Jonzac

Les Antilles de Jonzac sont un parc aquatique de détente et de remise en forme situé à Jonzac, dans le sud du département français de la Charente-Maritime.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le parc aquatique est un établissement public administré par la Communauté de communes de la Haute-Saintonge[1]. Au milieu des années 1990, cette collectivité monte un dossier pour la création d'un centre aquatique. Les travaux du chantier de 20 millions d'euros débutent en février 2001. La ville de Jonzac, la Communauté de communes de Haute-Saintonge, le Département, la Région, l'État et l'Europe contribuent financièrement au projet. 40 000 m3 de terre sont déplacés et 25 corps de métiers différents, tels des couturiers alpinistes, travaillent sur le site[2].

Après 17 mois de travaux, le complexe est inauguré en juillet 2002 en présence de Jean-Pierre Raffarin, à l'époque premier ministre, et de Dominique Bussereau, alors secrétaire d'État aux Transports et à la Mer[2].

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Au total, environ 4 millions de personnes ont passé les portes des Antilles de Jonzac en dix ans. Fin juin 2012, le site progresse de 15,96 % par rapport à juin 2011 pour un complexe aquatique qui a accueilli 400 000 personnes en 2011. Avec la station thermale de Jonzac et le casino, le domaine entier accueille 800 000 visiteurs par année[2]. En moyenne, l'été, les Antilles de Jonzac reçoivent 1 500 entrées quotidiennement. Le parc aquatique peut accueillir maximum environ 2 700 personnes en même temps. Le 11 août 2010 atteint les records d'affluence avec 2 636 personnes. Parmi la clientèle estivale, les curistes et les touristes sont les plus nombreux. Les locaux fréquentent les Antilles hors saison, lorsqu'il y a moins de monde. La clientèle étrangère augmente également, avec une part importante de Britanniques[3].

Infrastructure[modifier | modifier le code]

L'entrée des Antilles de Jonzac

S'étendant sur 11 500 m2[4], c'est un des plus grands complexes de ce type en l'Europe[5],[N 1] employant une quarantaine des salariés[6]. Son architecture mêle béton, acier et verre. Un velum formant le toit peut être partiellement découvert pendant les périodes de chaleur estivales. L'énergie nécessaire au fonctionnement du centre est fournie en grande partie par la chaleur de la terre : Jonzac bénéficie en effet de la présence d'une source d'eau géothermale (62° C au moment de l'émergence), qui, captée, sert à chauffer une partie des infrastructures de la ville. L'ensemble est l'œuvre des architectes hollandais Roelof et Nannie Hendriks[7]. Les services proposés sont les suivants :

Non loin des Antilles de Jonzac se trouve la base de loisirs d'Heurtebise comprenant une plage artificielle et des équipements sportifs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour comparaison, les thermes de Baden-Baden ont une superficie de 3 000 m2 (guide Strascity 2012).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sudouest.fr Aux paradis aquatiques par Julie Delvallée - 21/08/2010
  2. a b et c Sudouest.fr Les Antilles de Jonzac (17) : « L'exemple parfait d'une décentralisation réussie » par Marie-Laure Gobin - 10/07/2012
  3. Sudouest.fr Les Antilles battent des records d'affluence par Audery Alos - 25/08/2010
  4. Les Antilles de Jonzac, site de la commune
  5. Manifestations et animations Antilles de Jonzac
  6. Sudouest.fr Cette entreprise ne craint pas la crise par Colette Macintos - 16/01/2012
  7. Sud-Ouest du 10 juillet 2012.

Lien externe[modifier | modifier le code]