Charles Tessier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Tessier
Biographie
Naissance
Activités
Compositeur, luthisteVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Mouvement
Instrument

Charles Tessier (1550-1565 - après 1610[1]) est un compositeur et luthiste français, auteur de plusieurs recueils de chansons et d'airs de cour.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Tessier est probablement le fils du compositeur breton Guillaume Tessier[2], et serait né à Pézenas aux environs de 1550.

Il devient musicien de chambre du roi Henri IV et est l'auteur d'un recueil d'airs de cour publié à Paris en 1582. Il a séjourné dans plusieurs pays européens, notamment en Angleterre, où un autre recueil d'airs de cour est publié en 1597 (son Premier livre de chansons et airs de cour tant en français qu’en italien et en gascon à 4 et 5 parties). Il a probablement rencontré John Dowland[3], qui s'est inspiré de certains de ses airs[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

La plupart des morceaux de Tessier sont pour plusieurs voix ou voix seule (en français, espagnol, italien ou gascon) et luth.

  • Le premier livre de chansons & airs de cour, Londres, 1597
  • Airs et villanelles français, espagnols, suices et turcqs... à 3, 4 et 5 parties, Paris, 1604 ; 2e éd. 1610

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Gustav Engerer, « The French lutenist Charles Tessier and the Essex Circle », Renaissance Quarterly, 28.2, 1975, p. 190 à 203.
  • Franck Dobbins, « Les airs pour luth de Charles Tessier, luthiste et compositeur en Angleterre à l'époque de Dowland », dans Luths et luthistes en Occident, Cité de la musique, 2000.

Discographie[modifier | modifier le code]

« Quand le flambeau du monde quitte l'autre séjour » (air de cour)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charles Tessier est invité à la cour de Lorraine en 1604 et 1610, d'après un article de la revue Lotharingia, Société Thierry Alix, 1993, p. 161.
  2. Isabelle His, « Un compositeur breton du XVIe siècle : Guillaume Tessier », in Musique en Bretagne : images et pratiques, hommage à Marie-Claire Mussat. Textes réunis par Daniel Leloup et Marie-Noëlle Masson. Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2003. p. 83-99.
  3. Durosoir, Georgie, Poésie, musique et société : l'air de cour en France au XVIIe siècle, Centre de musique baroque de Versailles, Mardaga, 2006, p. 144.
  4. Franck Dobbins, « Les airs pour luth de Charles Tessier, luthiste et compositeur en Angleterre à l'époque de Dowland », dans Luths et luthistes en Occident, Cité de la musique, 2000.

Liens externes[modifier | modifier le code]