Cité des télécoms

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cité des télécoms
Cité des télécoms, Parc du Radôme, Pleumeur Bodou (9).jpg
La Cité des télécoms et le Radôme
Informations générales
Type
Ouverture
1962 par Charles De Gaulle
Surface
3000 m² d'expositions + Radôme de 64 m de diamètre
Site web
Collections
Collections
PB1 (Antenne-cornet sous le Radôme)
Bâtiment
Protection
Patrimoine du XXe s.
Label Tourisme et Handicap (d)
Classé MH ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Région
Bretagne
Commune
Pleumeur-Bodou
Adresse
Parc du Radôme
22560 Pleumeur-Bodou
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Côtes-d’Armor
voir sur la carte des Côtes-d’Armor
Red pog.svg

La Cité des télécoms est un parc français consacré aux télécommunications, des débuts à nos jours.

Elle est située sur la commune de Pleumeur-Bodou en Bretagne. C'est une fondation faisant partie du groupe Orange depuis 2006.

D'une superficie de 3 000 m2, le centre d'exposition a été construit en 1991 et accueille chaque année environ 80 000 visiteurs[1].

Activités[modifier | modifier le code]

Ce centre d'exposition propose :

  • des expositions temporaires renouvelées tous les 2 ans (2018 : L'espace, quelle histoire / 2019-2020 : La voix, l'expo qui vous parle !).
  • des animations avec des médiateurs scientifiques pour le grand public et les groupes (scolaires, jeunes, adultes...) : GPS Connect, programmation robots, sécurité sur internet, visites guidées...
  • des ateliers itinérants pour les écoles.
  • des expositions permanentes sur l'évolution des télécoms (les pères fondateurs, la télégraphie, cale d'un ancien navire câblier, une maquette du Léon Thévenin, la fibre optique...).
  • le Radôme géant de 50 mètres de haut, 64 mètres de diamètre et 200 mètres de circonférence. Il a été classé en l'an 2000 au titre des monuments historiques et labellisé « Patrimoine du XXe siècle »[2]. Il abrite l'antenne de télécommunication (PB1) qui a permis la première expérience de mondovision avec la transmission vidéo en direct entre les États-Unis et l'Europe le .

Galerie[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

La Cité des télécoms est immortalisée dans la scène finale du roman d'Eric Reinhardt publié en 2020, Comédies Françaises, quand le héros, Dimitri Marguerite, le visite avec sa compagne Pauline et découvre qu'elle minore sensiblement l'importance du Datagramme de Louis Pouzin, après avoir visité la tombe, au cimetière de Trégastel, de l'ancien patron de la CGE Ambroise Roux, et juste avant d'interviewer sa fille.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]