Voila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Logo de Voila
Logo de Voila

Adresse www.voila.fr
Publicité Oui
Type de site Services Web
Langue Français
Inscription Gratuite
Siège social Paris
Drapeau de la France France
Propriétaire Orange (entreprise)
Lancement par France Télécom en 1998 avec Laurent Souloumiac, Christophe Dupont, Christophe Ruelle, Michel Bisac, Pierre Grenet
État actuel Fermé depuis le

Voila a été ouvert en en tant que portail moteur de recherche. Il a été le plus consulté en France en 2000 devant Yahoo.fr avant le lancement en de la version française de Google.

À l'origine le site multi-services lancé en par France Télécom fut fondé comme portail autour d'un moteur de recherche Internet francophone développé par la société Echo avant sa refonte complète le . De moteur de recherche il a muté en application proposant la liste des bons plans de villes et des événements/lieux de sortie dans toute la métropole.

De à , Voila était un portail personnalisable, tourné vers le web 2.0 : il utilisait les flux RSS, le glisser-déposer et la navigation par onglet. En , il était consulté (source Médiamétrie) par 9,5 millions de visiteurs uniques par mois. Mais Google était monté en puissance en France et était déjà consulté par 30,4 millions de visiteurs uniques par mois. voir les captures d'écran du site de Médiamétrie en dessous.

De 2014 à 2016, Voila est devenu un portail web dédié aux évènements et lieux de sortie à Paris, Rennes, Marseille, Lyon ou Toulouse ainsi que d'autres communes de France. Le site était alimenté par la base annuaire du 118 712 enrichie par des évènements géolocalisés.

Chronologie[modifier | modifier le code]

En , la société Echo est fondée par Christophe Dupont[1]. Elle ouvre un moteur de recherche francophone. En , et Christophe Ruelle et Michel Bisac intègrent la société. En 1997, l'entreprise présente un chiffre d'affaires de 152 000 000 €, soit 1 milliard de francs. Echo passe un accord d'exclusivité avec France Télécom. Le moteur de recherche Echo est intégré aux Pages Zoom, le portail Annuaires de France Télécom incluant les Pages Jaunes sous la marque Pages Web.

  •  : Les Pages Zoom qui incluaient le moteur de recherche pages web reçurent, à Boston, le LISA Award du meilleur annuaire sur Internet dans le monde. Voila.fr est lancé en en tant que portail avec son moteur de recherche adoptant cette nouvelle marque. Il est alors le deuxième moteur de recherche le plus fréquenté en France derrière Yahoo! ; France Telecom détient désormais 34 % du capital. CA 1998: 1,52 M€ (10 MF).
  • 1999 : 120 millions de sites Web internationaux sont référencés, dont 6 millions sont français. Wanadoo utilise le moteur Voila.
  • 2000 : Voila.fr devient le moteur de recherche le plus consulté en France devant Yahoo.fr. Google lance la version française de son moteur de recherche
Capture d'écran du site https://archive.org/web/
Capture d'écran du site https://archive.org/web/
  •  : voila.fr ferme la fonction moteur de recherche et est positionné comme site et application orientés lieux de sortie et annuaire de bonnes adresses, de restaurant etc.
  •  : Fermeture du webmail, avec possibilité de réexpédition du courrier pendant six mois.
  • 2016 : Fermeture du site voila.fr remplacé par un guide des sorties en partenariat avec l'annuaire 118712
  • 2017 : le portail orange.fr propose des réponses fournies par Google

Historique[modifier | modifier le code]

En 1994, Jean Lebrun, le responsable à France Télécom des Annuaires électroniques (Pages Jaunes, Pages Blanches) et Minitel (3611) à France Télécom a lancé les travaux de portage de l’annuaire électronique sur ordinateur. Une première maquette du service a été présentée à François Fillon, nouveau Ministre des Technologies de l’Information au salon international des Télécoms à Genève en . Le service fonctionnait suivant un protocole franco allemand VEMMI. Parallèlement une autre maquette a été préparée avec le CNET (Frédéric Pallu, Valère Robin) en protocole HTTP pour être diffusée sur l’internet. Le service Annuaire sur Internet[2], sous la marque Pages Zoom, a été ouvert en avec les Pages Jaunes incluant un service d’interrogation en langage naturel, les Pages Blanches, des photos de rue sur Paris (type Google street), un service de cartographie (Mappy) et le moteur de recherche créé par la société Echo (Christophe Dupont, Christophe Ruelle, Michel Bisac) rebaptisé Pages Web.

Laurent Souloumiac a remplacé Jean Lebrun à la direction des Annuaires Electroniques à France Télécom en . Les annuaires en ligne ont été restructurés sous l’impulsion de Laurent Souloumiac avec la création d'un accès Pagesjaunes.fr et d'un portail moteur de recherche sous une nouvelle marque Voila qui regroupait de nombreux services : le moteur de recherche, le Guide web créé par Wanadoo des sites Internet classés par catégories, un webmail, des t’chats, des forums, un service de création de pages web avec des modèles très simples d'usage, type blog (1 million de sites créés en quelques semaines) conçu par le CCETT (Marc Denjean et Christian Lecoq).

En le service Les Pages Zoom a obtenu le LISA Award du meilleur annuaire au monde sur Internet à Boston et le portail Voila.fr a été ouvert au public.

Les développements techniques du portail voila.fr étaient réalisés à Sophia Antipolis par les équipes d’Echo avec Christophe Ruelle, Nicolas Chappiero, Jacques Thieck, entre autres. La définition des services et le marketing éditorial étaient conçus à France Télécom par : Pierre Grenet, Jean Pierre Guénin, Alexis Richard, Sylvie Schepens, Magalie Mury, Gabriel Rosenthal, Bérengère Drouin, Marie Stephane Thomas, Armelle Nacef, Agnès Bedel, Marianne Logelin, Armelle Hérouard, Emmanuel Grand, Jean Baptiste Chetti, Sébatien Nicolas, Denis Lafourcade, François Xavier Hussherr. Thierry Bardy a créé la régie Wanadoo publicité qui commercialisait les espaces publicitaires sur les portails Voila.fr et Wanadoo.fr

L'algorithme de recherche du moteur de recherche Voila prenait en compte pour le classement des réponses la pertinence des pages web en fonction du nombre de liens pointant sur chacune d'elles. Le fonctionnement était légèrement différent de celui du "page rank" de Google. L'algorithme de recherche et l'organisation technique de la plateforme Voila étaient suivies par Frédéric Pallu et Laurent Biettron du CNET, centre de recherche de France Télécom .

En 1999, la recherche Internet du portail wanadoo.fr utilise le moteur Voila.

En 2000, Voila est devenu le premier moteur de recherche consulté en France devant Yahoo.fr avant le lancement de Google en version française en .

En 2000, Nicolas Dufourcq, Directeur de la division Multimédia de France Télécom fut élu manager de l’année. France Télécom était le seul opérateur Internet en Europe à être leader sur la fourniture d’accès avec Wanadoo et sur les services avec Voila.

En 2014, face à la domination de Google sur les autres moteurs de recherche, dont Voila en France et "le moteur" sur Wanadoo, Orange décide de transformer voila.fr en guide de sortie et annuaire de bonnes adresses, de restaurants.

En 2017, le portail Orange.fr propose une recherche sur Internet fournie par Google.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jérôme Bouteiller, « Christophe DUPONT : Respublica, la République virtuelle du Net », sur Clubic.com, (consulté le )
  2. Jeanne LAZARUS, « France Télécom surfe sur Paris. L'entreprise propose sur le Web un annuaire illustré de la capitale. », sur Libération.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]