Sosh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sosh
logo de Sosh

Création
Slogan Quand est-ce que vous passez chez Sosh ?
Siège social Arcueil
Drapeau de France France
Activité Opérateur de télécommunications
Produits Forfaits mobiles et offres quadruple play
Société mère Orange
Site web www.sosh.fr

Sosh est une marque française de téléphonie mobile, développée en France par l'opérateur français Orange depuis le . À l'image de RED by SFR et B&You, marques développées respectivement par SFR et Bouygues Télécom, Sosh constitue un des « outils de défense » mis au point par Orange pour contrer l'arrivée de Free mobile, le 4e opérateur sur le marché français[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Sosh, marque de l'opérateur Orange, est une gamme d'offres à bas prix développée pour atteindre la jeune génération informatisée (personnes surnommées « digital natives »). Pour ce faire, elle se donne une image communautaire et jeune.

Les offres Sosh sont sans engagement et accessibles uniquement sur internet. L'accompagnement des clients Sosh se fait par le biais d'un forum d'entraide communautaire ou par un service de chat en ligne avec des conseillers Sosh. Le téléphone mobile n'est pas subventionné, il est proposé au plein tarif avec paiement comptant à la commande ou par mensualités via FranceTel, filiale du groupe Orange. Les téléphones portables ne sont pas liés à un programme fidélité.

Le slogan de fin 2014 « Je suis passé chez Sosh » est sous la forme d'un virelangue.

Abonnements mobiles et box internet[modifier | modifier le code]

Évolution des forfaits sans engagement[modifier | modifier le code]

2011 : le lancement[modifier | modifier le code]

Lors de son lancement sur le marché de la téléphonie mobile en France fin 2011, Sosh proposait 3 offres mobiles sans engagement. Le premier forfait de l'opérateur comprenait notamment 2 heures d'appels ainsi que 500 Mo de données mobiles. Cette offre basique était facturée 19,90€. L'offre de milieu de gamme était pour sa part proposée à 29,90€ par mois et intégrait 5 heures d'appels ainsi que 1 Go de data. Enfin, la formule la plus complète proposait également 1 Go à utiliser en 3G ainsi que les appels illimités pour 39,90€ mensuels. À noter que pour l'ensemble de ces forfaits, les SMS et MMS étaient disponibles en illimité.

2013 : une nouvelle grille plus claire entre les offres basiques et celles plus 'premium'[modifier | modifier le code]

Après plusieurs évolutions, Sosh a rapidement proposé un quatrième forfait sans engagement. La gamme tarifaire a également évolué avec des tarifs rapidement revus à la baisse. En avril 2013, l'opérateur adopte d'ailleurs la grille tarifaire qui sert de base à celle utilisée aujourd'hui (2018). L'arrivée du forfait à 4,90€ permet ainsi d'opérer une distinction nette entre les offres basiques à 5 et 10€ et les offres plus complètes proposées pour près de 20 et 25€. C'est ce dernier forfait qui sera d'ailleurs le premier à profiter de la 4G, à partir de janvier 2014[3].

2015, puis 2017 : la percée de la data[modifier | modifier le code]

Dès 2015, Sosh continue d'ajuster ses offres et propose des forfaits avec 3 et 5 Go de data. De même, à partir de 2017, pour suivre la tendance, les capacités de data augmentent fortement : le mois d'avril 2017 permet aux consommateurs de voir les forfaits Sosh à 19,90 et 24,90€ proposer respectivement 20 et 40 de data. En 2018, le forfait phare de l'opérateur profite d'une nouvelle augmentation des données mobiles avec 10 Go supplémentaires, il passe ainsi à 50 Go de data.

Évolution des Livebox[modifier | modifier le code]

2013 : le lancement de l'internet fixe Sosh[modifier | modifier le code]

Si les forfaits mobiles de Sosh ont été commercialisés à partir de 2012, c'est au mois de juin 2013 que l'opérateur a proposé ses offres box internet. Si les abonnements Internet de l'opérateur comprenait initialement l'offre télévisuelle, cette dernière à finalement été proposée en option.

2018 : la fin du quadruple play imposé[modifier | modifier le code]

Si l'offre box était initialement systématiquement couplée à un forfait mobile, en août 2018, l'offre ADSL est découplée de l'abonnement mobile[4]. L'opérateur propose donc maintenant indépendamment son offre ADSL et son offre mobile.

Nombre d'abonnés[modifier | modifier le code]

Date Nombre d'abonnés
Fin décembre 2011 28 000[2]
15 février 2012 90 000[2]
Mai 2012 210 000[5]
Septembre 2012 540 000[6]
Janvier 2013 800 000[6]
Mars 2013 1 000 000[7]
Fin décembre 2013 1 854 000[8]
Fin mars 2014 2 065 000[9]
Fin septembre 2014 2 292 000[10]
Fin décembre 2014 2 459 000
Fin mars 2015 2 611 000[11]
Fin juin 2015 2 722 000[11]
Fin mars 2016 3 022 000[12]
Fin décembre 2016 3 300 000
Fin octobre 2017 3 550 000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Orange riposte à Free Mobile en baissant les prix de Sosh », sur Reuters, (consulté le 19 mai 2012)
  2. a, b et c « Orange résiste à la vague Free mais va baisser son dividende », sur La Tribune, (consulté le 28 février 2012)
  3. « SOSH PASSE A LA VITESSE 4G », BLog communauté Sosh,‎ (lire en ligne)
  4. Manuel Castejon, « Sosh abandonne le quadruple play et lance sa propre box internet à la carte - FrAndroid », FrAndroid,‎ (lire en ligne)
  5. « Free Mobile a été un «choc violent» pour France Télécom », sur Le Figaro, (consulté le 3 mai 2012)
  6. a et b « Effet Free Mobile: Orange «ne croit pas à la consolidation» », sur latribune.fr, (consulté le 14 janvier 2013)
  7. « Sosh dépasse le million de clients », sur lesmobiles.com, (consulté le 30 mars 2013)
  8. « Orange dévoile des recrutements d'abonnés mobiles et FTTH records », sur nextinpact.com, (consulté le 5 octobre 2014)
  9. « Sosh dépasse les 2 millions de clients », sur lesmobiles.com, (consulté le 5 octobre 2014)
  10. « Orange recrute 196 000 clients dans le mobile et 84 000 sur le fixe », sur nextinpact.com, (consulté le 29 octobre 2014)
  11. a et b « Orange : résultat net largement en hausse, tout comme le nombre de clients » (consulté le 6 septembre 2015)
  12. « Book KPIs Q1 2016 » (consulté le 18 mai 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]