Chungkingosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chungkingosaurus jiangbeiensis

Chungkingosaurus est un genre éteint de dinosaures herbivores quadrupèdes de petite taille de l'infra-ordre des stégosauriens qui vécut en Chine durant le Jurassique supérieur, à l'Oxfordien, soit il y a environ entre 163 et 157 Ma (millions d'années).

L'espèce type et seule espèce rattachée au genre, Chungkingosaurus jiangbeiensis, a été nommée et décrite par Dong Zhiming et al. en 1983[1].

Le genre est basé sur l'holotype CV 00206 retrouvé dans la partie supérieure de la formation géologique de Shaximiao (en) près de Chongqing.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom nom générique Chungkingosaurus vient du nom de la municipalité de « Chongqing » (chinois simplifié :  ; chinois traditionnel : 重慶 ; pinyin : Chóngqìng ou Ch'ung-ch'ing) de la République populaire de Chine dans laquelle les fossiles ont été découverts, et du grec ancien σαῦρος / saûros (« lézard ») pour signifier « lézard de Chongqing ».

Le nom spécifique, jiangbeiensis, se réfère au district de Jiangbei de la municipalité de Chongqing.

Description[modifier | modifier le code]

Chungkingosaurus était un stégosaurien de taille moyenne. Sa longueur maximale est estimée à 5 mètres, soit moins que celle de ses cousins Stegosaurus ou Dacentrurus[2].

Comme tous les stégosauriens, il possède une petite tête allongée, un long cou et un dos couvert d'une probablement double rangée de plaques osseuses plus ou moins pointues qui s'étendent sur toute la longueur de la colonne vertébrale. Ces plaques et ces pointes ne sont pas reliées à la colonne vertébrale, mais imbriquées dans une peau épaisse.

Le bout de sa queue porte 8 pointes :

  • un groupe de trois paires de grandes pointes coniques, dirigées vers le haut, mais obliquement ;
  • à l'extrémité de sa queue, une autre paire de pointes effilées, horizontales et légèrement obliques par rapport à l'axe de la queue.

Cette arme défensive est appelée de façon informelle un « thagomizer ». Avec ses huit pointes, le « thagomizer » de Chungkingosaurus a été surnommé « la pelote à épingles  » par le paléontologue G. S. Paul[3],[2].

Classification[modifier | modifier le code]

Chungkingosaurus a été d'abord classé chez les Stegosaurinae[1]. En 2006, S. Maidment et G. Wei considèrent qu'il est un Stegosauria basal[4]. En 2008, il est classé chez les Huayangosauridae[5].

Les analyses cladistiques réalisées en 2009 et 2010, respectivement par O. Mateus et al.[6] et S. Maidment et al.[7] montrent des résultats similaires et aboutissent à un cladogramme simplifié.

Chungkingosaurus est un stégosaurien assez primitif associé en groupe frère avec le genre Huayangosaurus dans la famille des Huayangosauridae :

Stegosauria

Tuojiangosaurus



Paranthodon



Gigantspinosaurus


Huayangosauridae

Huayangosaurus



Chungkingosaurus



Stegosauridae


Kentrosaurus




Loricatosaurus



Dacentrurinae

Dacentrurus



Miragaia



Stegosaurinae

Stegosaurus armatus




Stegosaurus homheni



Stegosaurus mjosi









Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Jeux vidéos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Z. Dong, S. Zhou et Y. Zhang, « Dinosaurs from the Jurassic of Sichuan », Palaeontologica Sinica, New Series C, vol. 162, no 23,‎ , p. 1-136
  2. a et b (en) Michael J. Benton, Prehistoric Life, Edinburgh, Scotland, Dorling Kindersley, , 274–275 p. (ISBN 978-0-7566-9910-9)
  3. (en) Paul, G.S., 2010, The Princeton Field Guide to Dinosaurs, Princeton University Press p. 221
  4. (en) S. C. R. Maidment et G. Wei, 2006, « A review of the Late Jurassic stegosaurs (Dinosauria, Stegosauria) from the People's Republic of China », Geological Magazine, vol. 143, no 5,‎ , p. 621-634
  5. (en) S. C. R. Maidment, D. B. Norman, P. M. Barrett et P. Upchurch, « Systematics and phylogeny of Stegosauria (Dinosauria: Ornithischia) », Journal of Systematic Palaeontology, vol. 6, no 4,‎ , p. 367-407
  6. (en) Octávio Mateus, Susannah C. R. Maidment et Nicolai A. Christiansen, « A new long-necked ‘sauropod-mimic’ stegosaur and the evolution of the plated dinosaurs », Proceedings of the Royal Society of London B: Biological Sciences, vol. 276, no 1663,‎ , p. 1815–1821 (ISSN 0962-8452, PMID 19324778, PMCID 2674496, DOI 10.1098/rspb.2008.1909, lire en ligne)
  7. (en) Susannah C. R. Maidment, « Stegosauria: a historical review of the body fossil record and phylogenetic relationships », Swiss Journal of Geosciences, vol. 103, no 2,‎ , p. 199–210 (ISSN 1661-8726, DOI 10.1007/s00015-010-0023-3, lire en ligne)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]