Tuojiangosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tuojiangosaurus multispinus

Tuojiangosaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Moulage d'un squelette reconstitué de Tuojiangosaurus au musée d'histoire naturelle de Londres.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Sauropsida
Sous-classe Diapsida
Infra-classe Archosauromorpha
Super-ordre Dinosauria
Ordre  Ornithischia
Sous-ordre  Thyreophora
Infra-ordre  Stegosauria

Genre

 Tuojiangosaurus
Dong, Li, Zhou, et Zhang[1], 1977

Nom binominal

 Tuojiangosaurus multispinus
Dong, Li, Zhou, et Zhang[1], 1977

Tuojiangosaurus est un genre éteint de dinosaures herbivores quadrupèdes de l'infra-ordre des stégosauriens qui vécut en Chine durant le Jurassique supérieur, à l'Oxfordien et au Kimméridgien, soit il y a environ entre 163 et 152 Ma (millions d'années).

Les fossiles de l'animal ont été retrouvés dans la partie supérieure de la formation géologique de Shaximiao (en) près de la ville de Zigong dans la province du Sichuan en Chine.

L'espèce type et seule espèce rattachée au genre, Tuojiangosaurus multispinus, a été nommée et décrite par Dong Zhiming et al. en 1977[1],[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom générique Tuojiangosaurus est composé du nom de la rivière (jiang) Tuo et du grec ancien « σαῦρος / saûros », « lézard », pour donner littéralement « lézard de la rivière Tuo ». Le nom spécifique vient du latin multus, « nombreux », et spina, « épine ». Il fait référence au grand nombre de pointes que l'animal porte sur son dos et sa queue[1].

Description[modifier | modifier le code]

Tuojiangosaurus multispinus mesurait environ 7 mètres de long et 2 mètres de hauteur selon Michael Benton[3]. En 2010, Gregory S. Paul estime le poids d'un spécimen de 6,5 mètres à 2,8 tonnes[4].

L'animal avait une petite tête étroite et des membres antérieures de taille réduite adaptés à une nourriture au sol. Il avait une double rangée de 17 paires de plaques osseuses sur le dos[2]. Elles étaient recouvertes de peau vascularisée (peau avec beaucoup de vaisseaux sanguins) qui aidaient ce dinosaure à réguler sa température interne à température ambiante. De l’avant vers l'arrière, les plaques osseuses sont d'abord de forme arrondie, puis triangulaire arrondie, en forme de poire, puis triangulaire, passant en arrivant sur les hanches et sur la queue à des épines coniques beaucoup plus hautes et pointues[2]. À l'extrémité de la queue il possédait un groupe de paires d'épines pointues constituant ce qui est surnommé un « thagomizer ». Le nombre de ses pointes est mal connu, entre deux paires[2] et trois[4], voire quatre, faute de fossiles suffisamment explicites.

Classification[modifier | modifier le code]

Dessin très schématique de Tuojiangosaurus attaqué par Yangchuanosaurus.

En 2009 et 2010, les analyses cladistiques réalisées, respectivement par O. Mateus et al.[5] et S. Maidment et al.[6] fournissnet des résultats similaires et aboutissent à un cladogramme simplifié qui montre la position très basale de Tuojiangosaurus en compagnie de Paranthodon et de Gigantspinosaurus au sein des stégosauriens :

Stegosauria

Tuojiangosaurus



Paranthodon



Gigantspinosaurus


Huayangosauridae

Huayangosaurus



Chungkingosaurus



Stegosauridae


Kentrosaurus




Loricatosaurus



Dacentrurinae

Dacentrurus



Miragaia



Stegosaurinae

Stegosaurus armatus




Stegosaurus homheni



Stegosaurus mjosi









Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Z. Dong, X. Li, S. Zhou and Y. Zhang. 1977. On the stegosaurian remains from Zigong (Tzekung), Szechuan province. Vertebrata PalAsiatica 15(4):307-312
  2. a, b, c et d (en) Z. Dong, S. Zhou et Y. Zhang, « Dinosaurs from the Jurassic of Sichuan », Palaeontologica Sinica, New Series C, vol. 162, no 23,‎ , p. 1-136
  3. (en) Michael J. Benton, Prehistoric Life, Edinburgh, Scotland, Dorling Kindersley, , 274-275 p. (ISBN 978-0-7566-9910-9)
  4. a et b (en) Paul, G.S., 2010, The Princeton Field Guide to Dinosaurs, Princeton University Press p. 221
  5. (en) Octávio Mateus, Susannah C. R. Maidment et Nicolai A. Christiansen, « A new long-necked ‘sauropod-mimic’ stegosaur and the evolution of the plated dinosaurs », Proceedings of the Royal Society of London B: Biological Sciences, vol. 276, no 1663,‎ , p. 1815–1821 (ISSN 0962-8452, PMID 19324778, PMCID 2674496, DOI 10.1098/rspb.2008.1909, lire en ligne)
  6. (en) Susannah C. R. Maidment, « Stegosauria: a historical review of the body fossil record and phylogenetic relationships », Swiss Journal of Geosciences, vol. 103, no 2,‎ , p. 199–210 (ISSN 1661-8726, DOI 10.1007/s00015-010-0023-3, lire en ligne)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]