Miragaia (dinosaure)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Miragaia longicollum

Miragaia est un genre éteint de dinosaures ornithischiens de la famille des Stegosauridae. Son nom provient de la ville de Miragaia au Portugal, près de laquelle son squelette, le mieux conservé pour un stégosaurien d'Europe, a été découvert.

Il provient de l'« unité stratigraphique de Miragaia » de la formation géologique de Sobral, datée du Kimméridgien supérieur à Tithonien inférieur (Jurassique supérieur, il y a environ entre 155 et 148 Ma (millions d'années).

Une seule espèce est connue : Miragaia longicollum, décrite par Mateus et al. en 2009[1]. L'holotype est basé sur le spécimen ML 433.

Description[modifier | modifier le code]

Une des 17 vertèbres cervicales retrouvées de Miragaia longicollum.

Miragaia mesurait 5 mètres de long et pesait environ une tonne. Il avait de nombreuses plaques sur la colonne vertébrale, ainsi que des épines au bout de la queue.

Il possédait surtout un cou exceptionnellement long pour un stégosauridé avec, en particulier, au moins 17 vertèbres cervicales, c'est-à-dire au moins 8 de plus que chez les ornithischiens basaux tels que Scutellosaurus. Ce grand nombre de vertèbres cervicales est même supérieur à celui des célèbres sauropodes à long cou. Ceci résulte d'une adaptation particulière, une convergence évolutive, avec celle de ces sauropodes[1].

Paléoécologie[modifier | modifier le code]

Miragaia vivait dans ce qui est maintenant le Portugal, il y a 150 millions d'années à la fin du Jurassique supérieur. Il coexistait avec des sauropodes comme Lusotitan et Dinheirosaurus ou des ornithopodes comme Draconyx. Peut-être était-il la proie du théropode Torvosaurus.

Classification[modifier | modifier le code]

Au sein de la sous-famille des Dacentrurinae, Miragaia est en groupe-frère avec le genre Dacentrurus[1],[2].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans un épisode de Le Royaume des Dinosaures, on voit des Miragaia qui s'abreuvent dans un trou d'eau[3].Il est montré que l'animal effrayait les prédateurs en se rassemblant en troupeaux et en faisant entrechoquer ses plaques dorsales, qui auraient ainsi produit un bruit. Il est aussi intéressant de noter qu'il vit en symbiose avec des Draconyx, hypothèse établie d'après un site d'empreintes de pas qui montrerait que Stegosauridae et Camptosauridae vivaient ensemble[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Octávio Mateus, Susannah C. R. Maidment et Nicolai A. Christiansen, « A new long-necked ‘sauropod-mimic’ stegosaur and the evolution of the plated dinosaurs », Proceedings of the Royal Society B,‎ (DOI 10.1098/rspb.2008.1909, lire en ligne)
  2. (en) Susannah C. R. Maidment, « Stegosauria: a historical review of the body fossil record and phylogenetic relationships », Swiss Journal of Geosciences, vol. 103, no 2,‎ , p. 199–210 (ISSN 1661-8726, DOI 10.1007/s00015-010-0023-3, lire en ligne)
  3. (en) http://dsc.discovery.com/tv-shows/other-shows/videos/other-shows-dinosaur-revolution-videos.htm
  4. (en) http://www.bbc.co.uk/programmes/b015pbw7

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :