Chetouane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une [[commune <adjF>]] image illustrant algérien
Cet article est une ébauche concernant une commune algérienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Chetouane
Noms
Nom arabe شتوان
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Oranie
Wilaya Tlemcen
Daïra Chetouane
Code ONS 1350
Démographie
Population 47 600 hab. (2008[1])
Densité 453 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 55′ 13″ nord, 1° 17′ 23″ ouest
Superficie 105 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Tlemcen
Localisation de la commune dans la wilaya de Tlemcen

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Chetouane

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Chetouane

Chetouane est une commune de la wilaya de Tlemcen en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Chetouane est situé au centre de la wilaya de Tlemcen, à environ 5 km au nord-est du centre-ville de Tlemcen, la commune représente la partie nord de l'agglomération de Tlemcen.

Communes limitrophes de Chetouane
Aïn Youcef Amieur Amieur
Hennaya Chetouane Aïn Fezza
Tlemcen Tlemcen Aïn Fezza

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

En 1984, la commune de Chetouane est constituée à partir des localités suivantes[2] :

  • Chetouane
  • Ouzidan
  • Aïn El-Hout
  • Aïn Delfla
  • Saf Saf
  • Medigue
  • Sidi Aïssa
  • Domaine Hamadouche

Histoire[modifier | modifier le code]

Les notables du village de Aïn El-Hout, dans la commune de Chetouane, pensent descendre de Soleïman ben Abdallah, frère d’Idriss, le fondateur de Fès, le premier sultan musulman qui vint s’emparer du territoire de Tlemcen, appelé en ce temps là Agadir (au Xe siècle)[3].

Le nom de Négrier lui est donné lors de la colonisation, en l'honneur d'un général français, François de Négrier. Pendant la guerre d'Algérie, la commune a été le lieu de manifestations pro-Algérie Française et d'actions du Front de libération nationale[4],[5].

Aujourd'hui Chetouane est de plus en plus lié au développement de Tlemcen, passant ainsi d'une cité à dominante agricole durant l'époque coloniale, a une ville industrielle, abritant également sur son territoire un campus universitaire qui accueille 3000 étudiantes[6],[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

Chetouane est la quatrième commune la plus peuplée de la wilaya de Tlemcen après Tlemcen, Maghnia et Mansourah[8], selon le recensement général de la population et de l'habitat de 2008, la population de la commune de Chetouane est évaluée à 47 600 habitants contre 9 994 en 1977, la commune enregistre un fort taux de croissance annuel 3,1 % contre 1,2 % pour l’ensemble de la wilaya, sur la période 2008-1998[1]:

Évolution démographique
1977 1987 1998 2008
9 994 19 013 35 077 47 600
(Source : recensement [9])

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya de Tlemcen, sur le site de l'ONS.
  2. [PDF] Décret n°84-365 fixant la composition, la consistance et les limites territoriales des communes (wilaya de Tlemcen), Journal officiel de la République algérienne, 19 décembre 1984, p. 1498
  3. Amis du vieux Tlemcen, Bulletin de la société les Amis du vieux Tlemcen: N° 2. Mai 1952, Impr. Beaux-arts, (lire en ligne)
  4. « Trois mille musulmans acclament la France près de Sidi-Bel-Abbès », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. « Les manifestations de Djidjelli ont fait cinq morts », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. « Tlemcen/Chetouane (ex-Negrier) », Le Soir d'Algérie,‎ (lire en ligne)
  7. « L'Histoire de Tlemcen », sur tlemcen-dz.com
  8. (en) the People's Democratic Republic of Algeria - Tlemcen(Geohive)
  9. (en) Population de Chetouane (World Gazetteer)