André Suréda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
André Suréda
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
VersaillesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation

André Suréda, né le à Versailles, et mort dans la même ville le , est un peintre, dessinateur, graveur et illustrateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Une fontaine à Tlemcen (1916), paru dans L'illustration du 24 mai 1930.

André Suréda est issu d'une famille noble espagnole. Ses arrière-grands-parents, don Bartolomé Suréda y Miserol et sa femme Teresa, furent peints par Goya en 1805. Il suit des études au lycée Henri-IV à Paris, puis à l'École des beaux-arts de Paris. Il est boursier en 1904. Dès 1910, son art devient exclusivement orientaliste.

De 1902 à 1925, il expose régulièrement au Salon de la Société nationale des beaux-arts et aux expositions coloniales de 1906 et 1922. Il voyage souvent en Afrique du Nord où il rencontre le sculpteur Georges Hilbert. Il est présent à l'Exposition internationale de New York en 1927. En 1929, il illustre L'An prochain à Jérusalem et Au soleil de Guy de Maupassant pour le compte de Jean et Jérôme Tharaud.

Certaines de ses œuvres sont conservées au musée Lambinet à Versailles, au musée Rolin d'Autun, au musée Ahmed Zabana d'Oran, au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France à Paris. Il est considéré comme un orientaliste réaliste et eut, fait rare, la possibilité de peindre l'intimité des femmes et des communautés religieuses d'Afrique du Nord du Levant et de Palestine.

Illustrations[modifier | modifier le code]

  • Jérôme et Jean Tharaud, Marrakech ou les seigneurs de l’Atlas, 53 illustrations, gravées par François-Louis Schmied, Lyon, Cercle lyonnais du livre, 1924, tirage à 152 exemplaires sur papier Japon.
  • Jérôme et Jean Tharaud, L'An prochain à Jérusalem, environ 35 illustrations, gravées par Georges Beltrand, Editions Lapina & Fils à Paris, 1929, tirage à 400 exemplaires

Collections publiques[modifier | modifier le code]

En Algérie
En France

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catalogue d'exposition du musée Lambinet de Versailles, juin-juillet 1983
  • Hamid Nacer-Khodja, « Le peintre orientaliste Andréa Suréda, générosité d'un talent », in El Watan, .
  • Catalogue d'exposition du musée Rolin d'Autun, juin-octobre 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]