Chemin de Croix de Callac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chemin de croix de Callac)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chemin de Croix de Callac
CalvaireCallac.jpg
Présentation
Destination initiale
Pèlerinage
Destination actuelle
Pèlerinage
Architecte
Abbé Binard
Construction
Hauteur
50 m
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Morbihan
voir sur la carte du Morbihan
Red pog.svg

Le Chemin de Croix de Callac est un chemin de croix situé au lieu-dit Saint-Joseph, à Callac, commune de Plumelec dans le sud de la Bretagne, en France. Réalisé en granit par le sculpteur Roger Lévêque à la demande de l'abbé Binard durant les années 1940-1950, il comporte également une réplique de la grotte de Lourdes, une chapelle, deux croix, une esplanade pour messe en plein air et un puits.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le chemin de croix est située sur la commune de Plumelec, à un kilomètre au nord du bourg de Callac, au lieu-dit Saint-Joseph (la Ville Hervé), dans le département du Morbihan.

Description[modifier | modifier le code]

Situé sur une petite colline de schiste, au cœur d'un bois, le chemin de croix est très escarpé et ombragé.

À droite de la première station, se situe une réplique de la grotte de Lourdes.

À la sortie de la 15e station, une vaste esplanade avec un autel et des bancs où se déroule la messe des Rameaux, s'étend devant la chapelle Saint-Joseph, enfeu du Père Binard érigé avec les pierres des ruines d'une chapelle voisine.

À gauche de la chapelle, s'élève un calvaire très élancé, datée de 1822, signé Toquin et Jean Belec. Une face représente le Christ en croix et l'autre la Vierge à l'Enfant.

De l'autre côté de la route, face à la grotte, en haut des rochers (accès difficile par un sentier, derrière le puits de la Touche-Berthelot), se dresse une autre croix, plus récente, en béton armé peinte en blanc. Elle surplombe les étangs et le moulin de Callac.

Structure[modifier | modifier le code]

La cinquantaine de personnages à l’échelle 1 qui composent les quinze stations et certaines croix sont sculptées dans du granit. Les croix « portées » sont en bois. Une borne descriptive est associée à chaque station.

Historique[modifier | modifier le code]

Le site est fondé par l’Abbé Binard, dès 1949, au lieu-dit Saint-Joseph.

Durant cinq ans, de 1955 à 1958, chaque habitant de la paroisse donne cinq jours de travail pour tailler l'ardoise dont est faite la colline. Quatre sculpteurs locaux réalisent les 51 statues. La bénédiction est faite le par l'évêque de Vannes, Mgr Le Bellec[1].

L'Abbé Binard a aussi créé la réplique de la grotte de Lourdes en 1948-49.

Il a été le recteur de Callac de 1947 à 1974 et est décédé en 1987, à l'âge de 87 ans. Il repose dans cette chapelle Saint-Joseph.

La plaque apposée au début du chemin indique :

« Chemin de Croix érigé par les paroissiens de Callac, bénit le par Mgr Le Bellec (Évêque de Vannes), assisté de Mgr Grimaud (ancien Évêque de Dakar), RP Dom Demazure (Abbé de Kergonan), RP Dom Emmanuel (Abbé de Timadeuc), Mgr Jouneaux (PPA au Tchad), Mgr Le Baron (Vicaire général) et Mgr Joubier (Curé de Josselin). »

Galerie[modifier | modifier le code]

Les quatorze stations plus une[modifier | modifier le code]

Le nombre de stations du chemin de croix est fixé à quatorze depuis le XVIe siècle. À Lourdes, la cérémonie du chemin de croix se termine par une quinzième station « Avec Marie, dans l'espérance de la résurrection du Christ » (Jean-Paul II)[2],[3]. Le chemin de croix de Callac reprend cette dernière station.

La chapelle[modifier | modifier le code]

Ses pierres proviennent des ruines d'une chapelle ancienne d'un village proche. Elle a été remontée par l'Abbé Binard à la fin des années 1940. Il y repose actuellement depuis 1987.

La grotte[modifier | modifier le code]

Grotte de Callac, 1948.

C'est en 1947, que l'abbé Binard eut l'idée d'utiliser une ancienne carrière d'ardoises pour créer une grotte rappelant celle de Lourdes. La grotte fut achevée le 1er mai 1949. « Une véritable folie inspirée par la Providence. » écrivit l'abbé Binard[4].

Les croix[modifier | modifier le code]

Le puits[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Puits de la Touche-Berthelot.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :