Chaos (film, 2001)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chaos.

Chaos est un film français réalisé par Coline Serreau, sorti en 2001.

Résumé[modifier | modifier le code]

Alors qu'il roule tranquillement dans une petite rue parisienne, un couple aperçoit une jeune fille terrorisée courir vers leur voiture en hurlant. Le mari, Paul, verrouille le véhicule, refusant de laisser monter la jeune fille à bord. Cette dernière ne tarde alors pas à être rattrapée par des hommes qui la poursuivaient puis à être passée à tabac sous les yeux du couple. Paul, craignant des ennuis, interdit à sa femme, Hélène, d'appeler les secours et démarre, laissant la jeune fille gisant sur le sol.

Le lendemain, Hélène tente néanmoins de retrouver la jeune fille. Il s'avère qu'elle a été emmenée dans un hôpital parisien et se trouve dans un profond coma. Désireuse d'aider celle qu'elle a malgré elle abandonnée la veille, Hélène décide de rester à son chevet, attendant son réveil puis l'assistant au cours de sa rééducation. La jeune fille décrit son passé à Hélène : prénommée Malika, elle a fui sa famille quelques années plus tôt après avoir appris que son père allait la donner en mariage à un vieil homme algérien contre de l'argent. Elle a alors seize ans. Ne sachant où aller, ni même comment se nourrir, elle est victime d'un réseau de proxénètes. Pour se servir d'elle à leurs fins, les proxénètes la violent entre huit à dix fois par jour et la droguent à l'héroïne afin de la dissuader de s'échapper. De plus, ils prennent la précaution de lui fournir un faux passeport au nom de Noémie à présenter à la police en cas de contrôle d'identité, le vrai passeport de Malika se trouvant en possession de son père.

À l'insu de ses proxénètes, Noémie se sèvre de la drogue. Elle demande au chef de l'organisation de quitter les trottoirs de Marseille, où elle officie depuis quatre ans, pour se rendre en Suisse, où elle compte travailler en tant qu'hôtesse de luxe pour des clients fortunés. Appâté par l'argent qu'elle pourrait ainsi lui rapporter, le chef du réseau accepte, d'autant que Noémie s'est montrée particulièrement docile.

Arrivée à Genève, Noémie séduit un certain Blanchet, multimillionnaire condamné par une maladie. Ce dernier lui lègue sa fortune. Ayant repris possession de son passeport, la jeune fille cache l'argent dans une banque suisse sous son vrai nom. Hélas, les membres de l'organisation s'aperçoivent du subterfuge et la traquent. Ils la battent pour lui faire avouer où se trouve l'argent de Blanchet. C'est en s'échappant, les proxénètes aux trousses, que Noémie croise le chemin d'Hélène et Paul.

Noémie et Hélène élaborent alors un plan visant à débarrasser la jeune fille de ses proxénètes une fois pour toutes. Noémie fait croire au chef de l'organisation que Touki, l'un des principaux proxénètes, a accepté de l'argent de sa part. Bien évidemment, le chef n'en était pas informé. En représailles, ce dernier tue alors Touki juste sous le nez de policiers que Noémie avait prévenu. Le chef de l'organisation est alors arrêté.

Parallèlement, Malika se sert de l'argent de Blanchet pour simuler une réconciliation avec sa famille et sauver ainsi sa jeune sœur d'un mariage forcé. Elle se venge également de Paul en le séduisant - avec la complicité d'Hélène qui a perdu ses illusions sur son mari - puis en l'abandonnant.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • C'est la troisième fois que Vincent Lindon tourne sous la direction de Coline Serreau, après La Crise en 1992 et La Belle Verte en 1996.
  • Un projet de remake aux États-Unis a été envisagé.
  • La bande originale du film a été composée par St Germain. Elle inclut également des extraits des Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]