Chaim Herzog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant israélien
Cet article est une ébauche concernant un homme politique israélien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Herzog.
Chaim Herzog
Image illustrative de l'article Chaim Herzog
Fonctions
Président de l'État d'Israël

(10 ans et 8 jours)
Élection
Réélection
Premier ministre Menahem Begin
Yitzhak Shamir
Shimon Peres
Yitzhak Shamir
Yitzhak Rabin
Prédécesseur Yitzhak Navon
Successeur Ezer Weizman
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Belfast (Irlande du Nord)
Date de décès (à 78 ans)
Lieu de décès Tel Aviv (Jérusalem)
Nationalité israélienne
Parti politique Parti travailliste
Conjoint Aura Herzog
Profession militaire
Religion judaïsme

Signature de Chaim Herzog

Chaim Herzog
Présidents de l'État d'Israël

Chaim "Vivian" Herzog ou encore Haïm Herzog (חיים הרצוג), né à Belfast (Irlande du Nord) le et mort à Tel Aviv le , fut un général, diplomate et homme politique israélien. Il fut le sixième président de l'État d'Israël du au .

Biographie[modifier | modifier le code]

photographie de la tombe de Chaim Herzog
Tombe de Chaim Herzog sur le mont Herzl, Jérusalem.

Né à Belfast, en Irlande du Nord, Haïm Herzog émigra en Palestine avec sa famille, en 1935. Son père, Yitzhak HaLevi Herzog, devint grand rabbin de la communauté juive en Palestine, fonction qu'il exerça jusqu'en 1948. Haïm Herzog étudia le droit à Jérusalem, puis à Cambridge et Londres, au Royaume-Uni. Durant la Seconde Guerre mondiale, il servit dans un régiment d'élite britannique puis dirigea le service de renseignements britannique en Allemagne, où il put identifier un prisonnier comme étant le responsable nazi Heinrich Himmler.

Après la guerre, rentré en Palestine, il rejoignit la Haganah, formation militaire juive, au sein de laquelle il participa à la lutte pour l'indépendance contre la puissance mandataire britannique. Lorsque fut proclamée l'indépendance d'Israël, en 1948, Herzog demeura dans l'armée du nouvel État. De 1954 à 1962, il dirigea le service de renseignements militaires.

Revenu à la vie civile, il devint journaliste à la radio, se faisant connaître par ses analyses militaires et politiques, notamment à l'occasion de la Guerre des Six Jours, en 1967, et de la Guerre du Kippour, en 1973. En 1975, il fut nommé ambassadeur d'Israël auprès des Nations unies. À ce poste, il dénonça la définition du Sionisme, adoptée par l'Assemblée Générale de l'organisation, assimilant cette doctrine au racisme. Il justifia également l'intervention d'Israël, en 1976, pour libérer les juifs retenus en otage par des terroristes en Ouganda. Son livre, "Les guerres israélo-arabes" (1982) connut un grand succès. En 1981, il fut élu député travailliste au Parlement israélien, la Knesset.

Le , Chaim Herzog est élu président de l'État d'Israël par 61 voix contre 57 au juge Menachem Elon. Il est réélu à ce poste honorifique le , sans concurrent, avec 82 voix. C'est à ce titre qu'il assista aux cérémonies commémorant le cinq-centième anniversaire du décret de l'Alhambra, le 31 mars 1992 à la synagogue de Madrid.

Liens externes[modifier | modifier le code]