Chérif Ismaïl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chérif Ismaïl
شريف إسماعيل
Sherif Ismail en 2016.
Sherif Ismail en 2016.
Fonctions
Premier ministre égyptien
En fonction depuis le
(2 ans, 1 mois et 4 jours)
Président Abdel Fattah al-Sissi
Gouvernement Ismaïl
Coalition Indépendant
Soutenu par le Parti de l'Égypte
Prédécesseur Ibrahim Mahlab
Ministre du Pétrole et des Ressources minières

(2 ans, 2 mois et 3 jours)
Président Adli Mansour (provisoire)
Abdel Fattah al-Sissi
Premier ministre Hazem el-Beblawi
Ibrahim Mahlab
Gouvernement el-Beblawi
Mahlab I et II
Prédécesseur Chérif Haddara
Successeur Tarek al-Moulla
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Nationalité égyptienne
Parti politique Indépendant
Diplômé de Université Ain Shams

Chérif Ismaïl
Premiers ministres égyptiens

Chérif Ismaïl (en arabe : شريف إسماعيل  prononcé : [ʃɪˈɾiːf esmæˈʕiːl]), né le , est un homme d'État égyptien.

Il est désigné Premier ministre de la République arabe d'Egypte le suite à la démission d'Ibrahim Mahlab[1],[2]. Il prend ses fonctions à la tête du gouvernement égyptien le 19 septembre 2015.

Carrière[modifier | modifier le code]

Cherif Ismail a étudié le génie mécanique à l'université d'Ain Shams. Il en sort diplômé en 1978[3]. Au début de sa carrière, Il occupe des postes de direction dans des entreprises publiques de pétrochimie et de gaz naturel. Il a ainsi été vice-président exécutif puis président de la holding égyptienne de produits pétrochimiques (ECHEM), entreprise qui a été créée en 2002[4],[5]. Il est ensuite nommé président de la société égyptienne de gaz naturel (EGAS)[6].

Il occupe ensuite les fonctions de directeur général de la holding pétrolière publique Ganoub El Wadi Petroleum Holding Company (GANOPE)[7] avant de devenir le président de la compagnie[8].

Le 16 juillet 2013, il est nommé ministre du Pétrole au cabinet intérimaire dirigé par Hazem Al Beblawi. Il remplace Sherif Hassan Haddara à ce poste[9]. En 2013, il est nommé ministre du Pétrole et des Ressources minérales, poste qu'il occupera du 6 juillet 2013 et le 12 septembre 2015[10], date à laquelle il est nommé Premier ministre.

Premier ministre[modifier | modifier le code]

Le 12 septembre 2015, moins d'une heure après la soudaine démission d'Ibrahim Mahlab et de son gouvernement au cœur d'une affaire de corruption visant son ministre de l'Agriculture Salah Helal[11], Cherif Ismail est nommé Premier ministre par le président égyptien Abdel Fattah al-Sissii. Ce dernier lui demande de rapidement former un nouveau cabinet, cela à quelques semaines des élections législatives du 17 octobre 2015[12]. En février 2017, sur fond de crise économique, il engage un profond remaniement ministériel, approuvé par le Parlement le 14 février 2017[13],[14].

Il doit alors gérer l'une des plus graves crises économiques que l'Égypte doit affronter. En janvier 2017, pour pallier la pénurie de médicaments que connaît le pays, il signe un décret octroyant à l’armée une licence lui permettant de créer sa propre entreprise pharmaceutique[15]. Rendu public le 22 janvier 2017, le décret annonce que le Premier ministre autorise « l’Agence nationale pour la production militaire à prendre part à la création d’une entreprise appelée Compagnie nationale égyptienne de pharmacie »[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Actualité - Egypte - RFI », sur rfi.fr (consulté le 12 septembre 2015)
  2. http://www.france24.com/fr/20150912-egypte-gouvernement-cherif-ismail-premier-ministre-corruption-demission
  3. (en) Lina Attalah et Dalia Rabie, « Meet Egypt's new Prime Minister: Sherif Ismail », مدى مصر,‎ (lire en ligne)
  4. (en) eBizguides, Ebizguide Egypt, MTH Multimedia S.L., (ISBN 9788493397807, lire en ligne)
  5. « Oil of Russia : www.oilru.com  : No. 3, 2004 / THIRTY YEARS LATER », sur www.oilru.com (consulté le 6 février 2017)
  6. (en) « On working meeting of Alexander Medvedev, Hany Soliman Ali, Sherif Soussa and Ibrahim Ahmed », sur www.gazprom.com (consulté le 6 février 2017)
  7. « Arab Finance - News - Egypt expects $8 bln in petroleum investments, says minister », sur ArabFinance (consulté le 6 février 2017)
  8. « State holding company executive appointed Egypt's oil minister », Reuters,‎ (lire en ligne)
  9. « Egyptian Interim Cabinet Sworn In », sur RadioFreeEurope/RadioLiberty (consulté le 6 février 2017)
  10. (en) EPOC, « ELECTION POLITIQUE CITOYEN », sur www.election-politique.com (consulté le 6 février 2017)
  11. « Le ministre de l'Agriculture égyptien Salah Helal arrêté dans une enquête pour corruption », sur L'Obs (consulté le 6 février 2017)
  12. « Égypte : Chérif Ismaïl chargé de former un nouveau cabinet après la démission du gouvernement - France 24 », France 24,‎ (lire en ligne)
  13. (en) « Chérif Ismaïl: Possibilités du remaniement ministériel et changement de gouverneurs », Nile TV International,‎ (lire en ligne)
  14. Remaniement ministériel en Egypte pour juguler la crise économique, Econostrum, 15 février 2017
  15. Egypte: l’armée se lance dans l’industrie pharmaceutique pour juguler la pénurie de médicaments, Agence Ecofin, 23 janvier 2017
  16. « Égypte : L'armée autorisée à se lancer dans le secteur pharmaceutique », sur 8e étage, (consulté le 6 février 2017)