Ibrahim Mahlab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ibrahim Mahlab
إبراهيم محلب
Illustration.
Ibrahim Mahlab en août 2014 à la Maison-Blanche.
Fonctions
Premier ministre égyptien

(1 an, 6 mois et 18 jours)
Président Adli Mansour (provisoire)
Abdel Fattah al-Sissi
Gouvernement Mahlab I et II
Coalition Indépendant
Soutien : Néo-WafdKarama
Parti de l'Égypte
Prédécesseur Hazem el-Beblawi
Successeur Chérif Ismaïl
Ministre du Logement

(7 mois et 13 jours)
Président Adli Mansour (provisoire)
Premier ministre Hazem el-Beblawi
Prédécesseur Tarek Wafik
Successeur Mostafa Madbouli
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Nationalité égyptienne
Parti politique Parti national démocratique puis indépendant

Ibrahim Mahlab
Premiers ministres égyptiens

Ibrahim Mahlab (en arabe : إبراهيم محلب), né le , est un homme d'État égyptien, Premier ministre de 2014 à 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ibrahim Mahlab effectue sa scolarité au collège des frères de Lassale, où il dit avoir appris « la tolérance et l'ouverture ». En 1972, il obtient son diplôme de l'école polytechnique de l’université du Caire. Ingénieur civil, il rejoint l'entreprise de construction Arab Contractors la même année et accède au poste de président-directeur général en 2001[1],[2]. Il fait partie des cadres du Parti national démocratique dirigé par Hosni Moubarak. En 2010, il est nommé par le président égyptien au Conseil consultatif, la chambre haute du Parlement[2],[3].

Après le coup d'État du 3 juillet 2013, Mahlab occupe le poste de ministre du Logement dans le gouvernement d'Hazem el-Beblawi. En février 2014, après la démission de celui-ci, Ibrahim Mahlab est désigné par Adli Mansour pour former un nouveau gouvernement[3]. L'élection présidentielle de 2014 se tient en mai et est remportée par Abdel Fattah al-Sissi. Le Premier ministre annonce que son gouvernement démissionnera après la prestation de serment du président[4].

Le 9 juin 2014, le président Abdel Fattah al-Sissi le charge de former un nouveau gouvernement[5].

Le , Ibrahim Mahlab annonce la démission de son gouvernement[6]. Chérif Ismaïl lui succède.

Notes et références[modifier | modifier le code]