Château de la Noë Bel-Air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Noë et Bel-Air.
Château de la Noë Bel-Air
W0134 Château de la Noë Bel-Air, 1835-1837, façade antérieure Ouest, Vallet (44-France) 41575.jpg
Façade antérieure, vue du sud-ouest du parc.
Présentation
Destination initiale
Propriété privée
Destination actuelle
Propriété privée
Style
Architecte
Construction
1823 - 1835
Propriétaire
Mr le comte de Malestroit
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Loire-Atlantique
voir sur la carte de Loire-Atlantique
Red pog.svg

Le château de la Noë Bel-Air est un château situé à Vallet, dans la région Pays de la Loire, en France.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château est situé sur la commune de Vallet, dans le département de la Loire-Atlantique. Il est proche de la D37, menant au Landreau.

Historique[modifier | modifier le code]

Maison noble détruite par un incendie durant les guerres de Vendée, elle est reconstruite entre 1835 et 1837 par l'architecte Louis-Joseph Chaigneau pour le compte d'Armand de Malestroit de Bruc de Montplaisir, sur les ruines de la maison noble.

L'orangeraie et les communs datent de 1823-1826.

Le monument est classé au titre des monuments historiques en 1974, inscrit en 1998 et classé en 1999[1], ainsi que l'orangeraie, les communs, le parc, le poulailler, le pigeonnier, la cour, l'élévation et la rivière aménagée.

Description[modifier | modifier le code]

Le château est un bâtiment rectangulaire dont la façade antérieure est orientée nord-nord-ouest. Cette façade est agrémentée d'une loggia à colonnes haute de deux étages.

Il est construit au milieu d'un parc paysager qui est aussi classé. Ce parc est entouré d'un mur d'enceinte, de faible hauteur, pourvu de petites tours rondes à plusieurs de ses angles.

Dans la partie ouest du parc se trouve un étang aménagé, au milieu duquel se trouve une petite île, reliée au parc par un pont de bois à rambarde à volute et grille en ferronnerie.

À côté de cet étang, il y a une vierge sculptée par Grootaërs, en 1846.

Dans la partie est du parc se trouve une stèle à la mémoire de Royalistes fusillés en 1793. Le parc sert, à l'époque, de point de ralliement à l'armée de Kléber qui campe non-loin.

Style[modifier | modifier le code]

Le style italianisant, mélangé au style Empire, est fortement inspiré de François-Frédéric Lemot, l'architecte principal, Louis-Joseph Chagniau, étant un de ses élèves. Le second architecte est Bourgeret.

Galerie[modifier | modifier le code]

Pour apronfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]