Vallet (Loire-Atlantique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vallet
Vallet (Loire-Atlantique)
L'hôtel de ville de Vallet.
Blason de Vallet
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Nantes
Intercommunalité Communauté de communes Sèvre et Loire
(siège)
Maire
Mandat
Jérôme Marchais
2020-2026
Code postal 44330
Code commune 44212
Démographie
Gentilé Valletais
Population
municipale
9 182 hab. (2018 en augmentation de 6,46 % par rapport à 2013)
Densité 156 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 09′ 44″ nord, 1° 15′ 56″ ouest
Altitude Min. 6 m
Max. 98 m
Superficie 58,96 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Vallet
(ville isolée)
Aire d'attraction Nantes
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Vallet
(bureau centralisateur)
Législatives Dixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Vallet
Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique
Voir sur la carte topographique de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Vallet
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vallet
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vallet
Liens
Site web http://www.vallet.fr/

Vallet (prononcé [va.lɛt]) est une commune de l'Ouest de la France, située dans le département de la Loire-Atlantique, en région Pays de la Loire. Cette commune fait partie du pays du Vignoble nantais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Vallet dans le département de la Loire-Atlantique.

Localisation[modifier | modifier le code]

Vallet est située dans le pays du Vignoble nantais partie du pays traditionnel de Bretagne, à 25 km au sud-est de Nantes et à 8 km au nord de Clisson.

Les communes limitrophes sont La Regrippière, Le Landreau, La Chapelle-Heulin, Le Pallet et Mouzillon en Loire-Atlantique, Sèvremoine en Maine-et-Loire.

Vallet est une commune de l'aire urbaine de Nantes. De 1999 à 2010, l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) la considérait comme une commune urbaine isolée multipolarisée par l'aire urbaine de Nantes et l'aire urbaine de Clisson. Elle fait partie de l'espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La principale rivière qui traverse la commune est la Sanguèze. D'autres rivières et ruisseaux la sillonnent, dont le Gueubert qui fait la limite avec la commune du Landreau et forme la Goulaine à sa confluence avec le Poyet (la Chapelle-Heulin), la Logne (affluent de la Sanguèze), l'Iseron (affluent de la Logne) et la Pétinière (affluent du Gueubert).

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la Loire-Atlantique, est de type tempéré océanique. L'influence de ce climat est largement facilitée par l'estuaire de la Loire et l'absence de relief notable[1]. Les hivers sont doux (min −5 °C / max 10 °C) et pluvieux et les étés relativement beaux et doux également (min 17 °C / max 35 °C). Les pluies sont fréquentes mais peu intenses. Les précipitations annuelles sont d'environ 820 mm[2],[3] et peuvent fortement varier d'une année à l'autre. Les chutes de neige y sont exceptionnelles.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Vallet est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[4],[5],[6]. Elle appartient à l'unité urbaine de Vallet, une unité urbaine monocommunale[7] de 9 015 habitants en 2017, constituant une ville isolée[8],[9].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Nantes, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 116 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[10],[11].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (93 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (95,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : cultures permanentes (39,4 %), zones agricoles hétérogènes (26,3 %), prairies (19,1 %), terres arables (8,2 %), zones urbanisées (3,9 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (1,1 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (1 %), mines, décharges et chantiers (0,6 %), forêts (0,5 %)[12].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[13].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Valeti et Valleti en 1287, Valeys en 1362, Valez au XIVe siècle, Vallet en 1731[14].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Les dernières élections et les tendances politiques de la commune de Vallet :

Election Droite Gauche
Élection présidentielle de 2007 (2e tour) 58,31 % (Nicolas Sarkozy) 41,69 % (Ségolène Royal)
Élection législative de 2007 (2e tour) 63,64 % (Serge Poignant) 36,46 % (Martine L'Hostis)
Élection cantonale de 2008 (2e tour) 49,33 % (Paul Dalon) 50,67 % (René Baron)
Élection municipale de 2008 45,84 % (Liste Dalon) 54,16 % (Liste Lacoste)
Élection régionale de 2004 (2e tour) 57,89 % (Liste Fillon) 42,11 % (Liste Auxiette)
Élection européenne de 2004 51,39 % (Listes UMP-MPF-Divers Droite-UDF) 34,31 % (Listes PS-PCF-Les Verts-Divers Gauche)
Élection législative de 2002(1er tour) 61,10 % (Serge Poignant) 18,05 % (Martine L'Hostis)
Élection européenne de 1999 42,91 % (Listes RPR-UDF-RPF) 27,39 % (Listes PS-PCF-Les Verts)
Élection présidentielle de 2002 (1er tour) * 51,25 % (Jacques Chirac RPR, François Bayrou UDF, Alain Madelin DL, Christine Boutin FRS, Corinne Lepage CAP 21, Jean Saint-Josse CPNT)
* 13,10 % Extrême-Droite (Jean-Marie Le Pen FN, Bruno Megret MNR)
* 25,25 % (Lionel Jospin PS, Jean-Pierre Chevènement MRC, Christiane Taubira PRG, Robert Hue PCF, Noël Mamère LES VERTS)
* 10,40 % Extrême-Gauche (Arlette Laguiller LO, Olivier Besancenot LCR, Daniel Gluckstein PT)
Élection européenne de 2009 56,81 % (Listes UMP-MPF-DLR-DVD-MoDem) 31,35 % (Listes PS-Europe Ecologie-Front de Gauche)
Élection régionale de 2010 (2e tour) 51,32 % (Liste Béchu) 48,68 % (Liste Auxiette)

La commune de Vallet a approuvé le traité établissant une constitution pour l'Europe lors du référendum de par 54,56 % des voix mais a rejeté le traité de Maastricht en 1992 par 53,68 % des voix.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1792 1793 Jean-Baptiste Luneau    
1815 1819 Claude Louis de Bruc du Cléray    
1819 1822 Marie François Xavier Le Chauff de La Blanchetière    
1822 1832 Charles de Bruc de Montplaisir    
1925 1935 Evariste Dejoie    
1959 mars 1971 Louis Beauquin    
mars 1971 mars 1983 André Barré    
mars 1983 juin 1995 Antoine Guilbaud DVD Négociant en vin
juin 1995 mars 2008 Paul Dalon[Note 3] UDF (1995-2001), puis UMP (2001-2008) conseiller régional (1998-2004)
président de la Communauté de Communes de Vallet (CCV)
mars 2008 mars 2014 Nicole Lacoste DVG professeur d'économie et de gestion
vice-présidente de la Communauté de Communes de Vallet (CCV)
mars 2014 En cours
(au 15 mars 2020)
Jérôme Marchais UMP puis DVC responsable de site commercial

Jumelages[modifier | modifier le code]

Vallet est jumelée avec :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune de Vallet est la 21e commune la plus peuplée de la Loire-Atlantique devant notamment Ancenis, une des sous-préfectures du département.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

La commune est démembrée partiellement en 1863 pour la création de La Regrippière.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[16].

En 2018, la commune comptait 9 182 habitants[Note 4], en augmentation de 6,46 % par rapport à 2013 (Loire-Atlantique : +6,31 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
5 8803 6384 8875 7235 9675 6725 5835 4256 268
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
6 1996 4765 3465 0915 2004 9614 9164 9014 739
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 6554 6094 5024 0104 0404 0244 0544 1614 376
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
4 4764 6034 9845 7176 1166 8077 9068 5498 953
2018 - - - - - - - -
9 182--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Les données suivantes concernent l'année 2013. La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,5 %) est en effet inférieur au taux national (22,6 %) et au taux départemental (22,5 %)[19],[20],[21]. À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,8 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %)[19],[20],[21].

Pyramide des âges à Vallet en 2013 en pourcentage[19]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
5,0 
75 à 89 ans
7,6 
11,5 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
18,7 
23,0 
30 à 44 ans
22,3 
17,5 
15 à 29 ans
16,0 
23,0 
0 à 14 ans
22,8 
Pyramide des âges de la Loire-Atlantique en 2013 en pourcentage[20]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,3 
5,8 
75 à 89 ans
9,1 
13,5 
60 à 74 ans
14,6 
19,6 
45 à 59 ans
19,2 
20,8 
30 à 44 ans
19,6 
19,4 
15 à 29 ans
17,7 
20,5 
0 à 14 ans
18,5 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Privé[modifier | modifier le code]

Public[modifier | modifier le code]

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

  • Le Champilambart est une salle multi-usage où ont parfois lieu des expositions ;
  • La commune possède une médiathèque et un cinéma ;
  • Vallet Tennis Club qui dispose de 4 terrains (2 couverts + 2 extérieurs) ;
  • Entente Sportive Valletaise Football ;
  • Club Pampres Valletais Basket ;
  • Piscine Naïadolis ;
  • Club Vallet Handball ;
  • Judo Jujitsu Club du Vignoble ;
  • Escrime valletaise :
  • Plusieurs centres équestres (centre équestre de Vallet, centre équestre du Rocher, centre équestre des Chaboissières, Écuries de la Sanguèze) ;
  • Tir Sportif de Vitesse (Airsoft.Shooting.Club.VALLET)
  • T.G. Vallet Lutte
  • Vallet Karaté Club ;
  • Vallet Shorinji Kempo ;
  • Vallet danse.
  • Arc Nature Valletais ;

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est menée par 1 000 entreprises dont l'usine Lactalis-Nestlé (desserts laitiers frais, yaourts)[22].

La viticulture est l'emblème de la commune, dénommée Capitale du Muscadet.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Parmi les activités touristiques se trouve le labyrinthe du vin.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments civils[modifier | modifier le code]

Les châteaux et domaines de Vallet ont tous été rasés durant la Révolution. Leurs remplaçants datent du XIXe siècle.

  • Château de la Botinière ;
  • La tourelle du logis Bregeon, datant du XVIe siècle[23] ;
  • Château de la Noë Bel-Air[24] ;
  • Château du Clairay ;
  • Seigneurie du Bois Benoît, datant du XVe siècle ;
  • Château des Dorices ;
  • Château de la Ferté ;
  • Château de Fromenteau, où est situé le labyrinthe des vignes ;
  • Château de la Haye-Tessante ;
  • Moulin Honoré, moulin à vent du XVIIIe siècle ;
  • Château de la Pommeraie ;
  • Château de Vénérand ;
  • Château de la Blanchetière ;
  • Château d'Yseron.

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame.

Vallet comporte quatre monuments religieux :

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De gueules au cep arraché d'or, tigé, feuillé avec ses grappes du même ; au chef d'hermine.
Commentaires : Le chef d'hermine évoque le blasonnement d'hermine plain de la Bretagne, rappelant l'appartenance passée de la ville au duché de Bretagne. Blason conçu par Mlle Lebas (dite « Sœur Marie-Josèphe ») en 1933, adapté en 1942 par la Commission des Sceaux de l'État Français, enregistré le .

La devise de Vallet : Ego Sum Vitis Vos Palmites.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Réélu en mars 2008.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Climat de la Loire-Atlantique », sur meteofrance.com.
  2. « Climat »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur nantes.fr (consulté le ).
  3. « Climat » (sur l'Internet Archive), sur archive.wikiwix.com.
  4. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Unité urbaine 2020 de Vallet », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  8. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  9. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  10. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  13. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  14. Office Public de la Langue Bretonne, « Kerofis ».
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  19. a b et c « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Vallet - POP T0-T3 - Population par sexe et âge en 2013 », sur insee.fr, Insee (consulté le ).
  20. a b et c « Résultats du recensement de la population de la Loire-Atlantique - POP T0-T3 - Population par grandes tranches d'âges », sur insee.fr, Insee (consulté le ).
  21. a et b « Résultats du recensement de la population française - POP T0-T3 - Population par grandes tranches d'âges », sur insee.fr, Insee (consulté le ).
  22. « Entreprendre - Territoire dynamique, la CCV compte 1 000 entreprises qui emploient plus de 500 salariés. », sur cc-vallet.fr (consulté le ).
  23. « Patrimoine », sur cc-vallet.fr.
  24. « Château de la Noë de Bel-Air, Vallet », sur chateaulanoe.canalblog.com.