Centre international d'art et du paysage de Vassivière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Centre international d'art et du paysage de Vassivière
Centre d'art et du paysage Vassivière.JPG
Bâtiment du centre d'art, conçu par les architectes Aldo Rossi et Xavier Fabre.
Informations générales
Type
Ouverture
Années 1980
Dirigeant
Marianne Lanavère
Surface
0,7 km2
Site web
Collections
Genre
Bâtiment
Protection
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Creuse
voir sur la carte de la Creuse
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Haute-Vienne
voir sur la carte de la Haute-Vienne
Red pog.svg

Le Centre international d'art et du paysage de Vassivière est un centre d'art contemporain de la région Nouvelle-Aquitaine, en France.

Présentation[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château, qui abrite la résidence d'artistes.

Le Centre international d'art et du paysage est situé sur l'île de Vassivière, qui occupe le centre de la partie occidentale du lac de Vassivière, un lac artificiel créé par un barrage sur la Maulde.

S'étendant sur 0,7 km2, l'île est située dans le Limousin à cheval sur les communes de Beaumont-du-Lac (département de la Haute-Vienne) et Royère-de-Vassivière (Creuse). L'accès à l'île est possible grâce à un pont la reliant à la rive sud du lac, près de Beaumont-du-Lac. Paysage pensé et façonné par l’homme, l’île de Vassivière est un territoire de rencontre entre nature et sculpture. Son histoire exceptionnelle confère au site une singularité stimulant l’imaginaire et la créativité[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Andy Goldsworthy Vassivière
Sculpture d'Andy Goldsworthy dans le parc de sculptures.

Un premier symposium de sculptures est organisé sur l'île en 1983. À partir de 1985, des commandes commencent à constituer un musée de sculpture en plein air. Le centre d'art est implanté en 1989. Ses bâtiments, construits en 1991, sont l'œuvre de l'architecte italien Aldo Rossi, l'architecte Xavier Fabre conduisant l'ensemble des travaux.

L'institution prend le nom de Centre international d'art et du paysage de l'île de Vassivière en 2005. De nombreux artistes y exposent leurs œuvres : Evariste Richer, Adel Abdessemed, Cyprien Gaillard, Huang Yong Ping, Fabrice Hybert, Koo Jeong A (en), Claude Lévêque, Andy Goldsworthy, Michelangelo Pistoletto[2], Ian Kiaer[3], etc.

Expositions[modifier | modifier le code]

Espace de réflexion, de création et de diffusion consacré aux interactions entre les arts, l'architecture et l'environnement, le centre est avant tout un lieu de production où se succèdent des expositions temporaires. Trois expositions sont programmées annuellement, prolongées généralement par des projections, des conférences et des débats propices au partage d’expériences.

Le phare du centre d'art, de forme conique, est adjacent à une longue nef qui sert de lieu d'exposition pour des artistes contemporains. Se côtoient des œuvres monumentales ou discrètes, permanentes ou temporaires.

Bois de sculptures[modifier | modifier le code]

Le centre d’art accueille, sur l'île, un parc de sculptures contemporaines[4],[5]. Le Bois de sculptures, composé de soixante-quatre œuvres, implantées entre forêt, prairies et bord du lac, reflète les grands mouvements de la sculpture contemporaine :

À partir de 2015, le CIAP, l'association des amis du CIAP et la Fondation du patrimoine s'associent dans un grand programme de rénovation du Bois de sculptures[7].

Installations éphémères[modifier | modifier le code]

Résidences d'artiste[modifier | modifier le code]

En plus des expositions temporaires et du célèbre bois de sculpture, le CIAP a mis en place une résidence d'artiste, dans l'ancien château. Ce programme de recherche et de création a été imaginé pour favoriser l'inspiration et la conception de projets en amont du temps de production. Artistes et chercheurs sont invités à postuler avec un projet de recherche et de création lié au paysage et/ou à l'histoire du territoire sur lequel est implanté le centre d'art[10].

Ces résidences sont programmées par saison de quatre mois (16 semaines). Chaque saison accueille simultanément trois résidents qui peuvent collaborer s'ils le souhaitent.

Direction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’île de Vassivière ou l’île des arts », sur Emag - vacances et tourisme - Creuse, (consulté le 22 avril 2016).
  2. Polo, « Le C.I.A.P. de l'ile de Vassivière lance sa saison - Circulation Res Reï, le journal des plasticiens », sur Circulation Res Reï, le journal des plasticiens (consulté le 22 avril 2016)
  3. « Ian Kiaer-Exposition personnelle au CIAP de Vassivière | British Council France », sur britishcouncil.fr (consulté le 22 avril 2016).
  4. « Le Bois de sculptures », Centre international d'art et du paysage de Vassivière
  5. « Incontournable, l’Ile de Vassivière - Le lac de Vassivière », sur lelacdevassiviere.com (consulté le 22 avril 2016)
  6. a b c et d « Commande publique », Ministère de la Culture
  7. Programme de rénovation du bois de sculpture.
  8. Sculpture terrestre et éphémère recouvrant l’intégralité de la prairie devant le centre d'art. Voir sur cnap.fr.
  9. Le chienne de l'artiste, présente dans nombre de ses dessins d'architecture, apparaît matérialisée en plants de graines de sarrasin. Voir sur cnap.fr.
  10. « Résidence de recherche et de création - CIAP Île de Vassivière », sur AVEC en Limousin, (consulté le 22 avril 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]