Centrale nucléaire d'Astraviets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’industrie image illustrant l’énergie
image illustrant le nucléaire image illustrant la Biélorussie
Cet article est une ébauche concernant l’industrie, l’énergie, le nucléaire et la Biélorussie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Centrale nucléaire d'Astravets
Administration
Pays Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Voblast Hrodna
Coordonnées 54° 45′ 43″ Nord 26° 07′ 11″ Est / 54.761889, 26.119861
Année de construction 2013 -
Date de mise en service 2018 (prévisionnel)
Statut En construction
Réacteurs
Fournisseurs Atomstroyexport
Type Réacteur VVER
Réacteurs actifs 0
Puissance nominale 2 × 1 200 MW
Production d’électricité
Divers
Coût ~ 10 milliards de dollars

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

(Voir situation sur carte : Biélorussie)
Centrale nucléaire d'Astravets

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Centrale nucléaire d'Astravets

La centrale nucléaire d'Astraviets est située à Astraviets dans le voblast de Hrodna en Biélorussie. Le projet a été annoncé par le président Alexandre Loukachenko en 2007 à la suite du conflit d'énergie entre la Russie et la Biélorussie (en). Les travaux étaient initialement prévus pour durer quatre à huit ans et coûter 2,5 à 2,8 milliards de dollars[1].

Le 18 juillet 2012, l’entreprise russe Atomstroyexport et le gouvernement biélorusse ont signé un contrat-cadre à Minsk pour un coût de construction alors estimé à 10 milliards de dollars[2].

La construction du premier réacteur de la centrale a officiellement débuté le 6 novembre 2013. Il était alors prévu que le premier réacteur soit mise en service en 2018[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Biélorussie veut sa centrale nucléaire », sur www.liberation.fr,‎ (consulté le 22 mars 2015)
  2. a et b « Biélorussie: la première centrale nucléaire officiellement en construction », sur www.nuklearforum.ch,‎ (consulté le 22 mars 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]