Liste de réacteurs nucléaires en construction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le président russe Dmitry Medvedev devant le chantier de la centrale de Leningrad II

Liste des réacteurs nucléaires électrogènes en construction hors réacteurs de recherche et réacteurs militaires (notamment pour les sous-marins et porte-avions nucléaires)[1].

nb1: bien que l'ouverture effective du chantier puisse avoir lieu quelques années en amont, la date de début de construction retenue par l’AIEA, est la date du coulage des fondations ou radier du bâtiment réacteur ou celle de la construction de la plateforme pour les centrales flottantes.

nb2: de même l’AIEA considère la date de premier couplage au réseau comme étant celle de fin de construction. Le réacteur nucléaire électrogène est alors considéré comme « opérationnel » bien que sa mise en service industriel n’ait pas encore été prononcée[2].

Tableau[modifier | modifier le code]

En , l’AIEA dénombre 53 réacteurs nucléaires électrogènes en construction[3].

Pays Réacteur Puissance brute (sortie alternateur) Fournisseur Début de construction[4] Notes
Argentine Centrale nucléaire d'Atucha-Carem25 29 MWe INVAP 2014
Bangladesh[5] Rooppur-1 1 200 MWe Atomstroyexport 2017
Rooppur-2 1 200 MWe Atomstroyexport 2018
Biélorussie Belarussian-1 (Ostrovets) 1194 MWe Atomstroyexport 2013
Belarussian-2 (Ostrovets) 1 194 MWe Atomstroyexport 2014
Brésil centrale nucléaire d'Angra-3 1 405 MWe Areva NP 1984 commencée initialement par Siemens/Kraftwerk Union
Chine continentale[6] Fangchenggang-3 1180 MWe GFNPC 2015
Fangchenggang-4 1180 MWe GFNPC 2016
Fuqing-5 1 150 MWe CNNC 2015
Fuqing-6 1150 MWe CNNC 2015
Hongyanhe-5 1119 MWe CGNPC 2015
Hongyanhe-6 1119 MWe CGNPC 2015
centrale nucléaire de Shidao Bay 211 MWe China Huaneng Group 2012
Tianwan-5 1 118 MWe Atomstroyexport 2015
Tianwan-6 1 118 MWe Atomstroyexport 2016
Zhangzhou-1 1 212 MWe CNNC 2019
Chine Taiwan[7] Lungmen-1 1 350 MWe 1999 Chantier suspendu en 2000 et 2013
Lungmen-2 1 350 MWe 1999 Chantier suspendu en 2000 et 2013
Corée du Sud[8] centrale nucléaire d'Ulchin-Shin-Hanul 1 1 400 MWe KEPCO 2012
centrale nucléaire d'Ulchin-Shin-Hanul 2 1 400 MWe KEPCO 2013
Shin-Kori-5 1 400 MWe KEPCO 2017
Shin-Kori-6 1 400 MWe KEPCO 2018
Émirats Arabes Unis[9] Barakah-1 1 400 MWe KEPCO 2012
Barakah-2 1 400 MWe KEPCO 2013
Barakah-3 1 400 MWe KEPCO 2014
Barakah-4 1 400 MWe KEPCO 2015
États-Unis centrale nucléaire de Vogtle-3 1 250 MWe Westinghouse 2013
centrale nucléaire de Vogtle-4 1 250 MWe Westinghouse 2013
Finlande centrale nucléaire d'Olkiluoto-3 1 720 MWe Areva NP 2003
France centrale nucléaire de Flamanville-3 1 650 MWe Areva NP 2007
Inde [10] centrale nucléaire de Kakrapar-3 700 MWe NPCIL 2010
centrale nucléaire de Kakrapar-4 700 MWe NPCIL 2010
centrale nucléaire de Madras-RNR 500 MWe NPCIL 2004
centrale nucléaire du Rajasthan-7 700 MWe NPCIL 2011
centrale nucléaire du Rajasthan-8 700 MWe NPCIL 2011
Kudankulam-3 1 000 MWe NPCIL 2017
Kudankulam-4 1 000 MWe NPCIL 2017
Iran[11] Bushehr-2 1 057 MWe 2019
Japon centrale nucléaire de Shimane-3 1 373 MWe Hitachi-Toshiba 2007
Centrale nucléaire d’Ohma 1 383 MWe Hitachi-Toshiba 2010
Pakistan[12] Kanupp-2 1 100 MWe 2015
Kanupp-3 1 100 MWe 2016
Royaume-Uni centrale nucléaire d’Hinkley point C1 1720 MWe Framatome 2019
centrale nucléaire d’Hinkley point C2 1720 MWe Framatome 2018
Russie[13] Kursk-21 1 255 MWe Rosenergoatom 2018
Kursk-22 1 255 MWe Rosenergoatom 2018
Leningrad-22 1 199 MWe Rosenergoatom 2010
Baltic-1[14] 1 194 MWe Rosenergoatom 2012
Slovaquie centrale nucléaire de Mochovce-3 471 MWe Atomstroyexport 1987
centrale nucléaire de Mochovce-4 471 MWe Atomstroyexport 1987
Turquie projet de centrale nucléaire d'Akkuyu-1 1 200 MWe Atomstroyexport 2018
Ukraine centrale nucléaire de Khmelnitski-3 1 189 MWe Atomstroyexport 1986
centrale nucléaire de Khmelnitski-4 1 189 MWe Atomstroyexport 1987

Références[modifier | modifier le code]