Canne flèche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gynerium sagittatum

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canne.

Gynerium sagittatum est une espèce de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae, sous-famille des Panicoideae, originaire des régions tropicales d'Afrique et d'Amérique. C'est l'unique espèce du genre Gynerium (genre monotypique).

C'est une grande plante herbacée pouvant atteindre et dépasser cinq mètres de hauteur. C'est une espèce particulièrement vigoureuse, qui se développe en peuplements très denses.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Elle est par ailleurs connue en Amérique latine sous les noms de caña brava (Pérou), canna frecha, frecheira (Brésil), caña de flecha (Paraguay), cañaflecha (Colombie), chuchío (Bolivie). En Guyane, elle est appelée wɨwa par les Wayãpi.

Description[modifier | modifier le code]

Les tiges sont droites et verticales ; leur partie inférieure est recouverte par la base des feuilles dont les limbes sont tombés, tandis que dans la partie supérieure, les feuilles sont disposées éventail. C'est une plante dioïque, dont les hampes florales peuvent amener la plante jusqu'à plus de 9 m de hauteur sur les rives de l'Ucayali (Pérou).

Répartition[modifier | modifier le code]

Présente dans les zones désertiques de la côte péruvienne, on la trouve également dans les zones inondables amazoniennes, sur les plages sableuses, où elle fait ainsi preuve d'une plasticité écologique remarquable, ainsi que l'a décrit Lamotte[5].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Synonymes[modifier | modifier le code]

Selon The Plant List (10 novembre 2016)[6] :

  • Aira gigantea Steud.
  • Arundo fastuosa Willd. ex Steud. [Invalid]
  • Arundo rugii Molina
  • Arundo saccharoides (Humb. & Bonpl.) Poir.
  • Arundo sagittata (Aubl.) Pers.
  • Cynodon gynerium Raspail
  • Gynerium levyi E.Fourn.
  • Gynerium parviflorum Nees
  • Gynerium procerum P.Beauv. [Invalid]
  • Gynerium saccharoides Humb. & Bonpl.
  • Gynerium sagittatum var. sagittatum
  • Saccharum sagittatum Aubl.

Liste des variétés[modifier | modifier le code]

Selon Kew Garden World Checklist (10 novembre 2016)[7] :

  • Gynerium sagittatum var. glabrum Renvoize & Kalliola (1994)
  • Gynerium sagittatum var. sagittatum
  • Gynerium sagittatum var. subandinum Renvoize & Kalliola (1994)

Utilisation[modifier | modifier le code]

La tige de la hampe florale du « roseau à flèches » est employée par les populations amérindiennes de Guyane pour la confection des flèches pour la chasse et la pêche.

En Colombie, la plante est utilisée dans l'élaboration artisanale d'objets comme des tapis, des paniers et des chapeaux, et notamment le sombrero vueltiao, symbole par excellence de la culture côtière colombienne. Les fibres sont obtenues à partir de la nervure centrale des feuilles, au moyen d'un processus complexe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tela Botanica (Antilles), consulté le 10 novembre 2016
  2. Nom en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada
  3. Jean Hoock, [Les savanes de la région de Kourou (Guyane française)] thèse présentée à la faculté des sciences de Montpellier pour obtenir le grade de docteur es sciences naturelles. 2010. page 156
  4. Page 502 dans Écosystèmes forestiers des Caraïbes, Karthala Editions, 2009. (ISBN 2811100903), 9782811100902
  5. Sandrine Lamotte. Essai d'interprétation dynamique des végétations en milieu tropical inondable. Haute Amazonie. Doctorate of Biogeography, Sciences Univ. Montpellier, 423 p. Publ. IRD, 1993).
  6. The Plant List, consulté le 10 novembre 2016
  7. Kew Garden « World Checklist », consulté le 10 novembre 2016

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • (en) Ken Fern, « Gynerium sagittatum », sur Useful Tropical Plants Database, (consulté le 10 novembre 2016).
  • (en) W.D. Clayton, M. Vorontsova, K.T. Harman & H. Williamson, « Gynerium sagittatum », sur GrassBase - The Online World Grass Flora, (consulté le 10 novembre 2016).
  • (en) John K. Francis, « Gynerium sagittatum (Aubl.) Beauv. », sur Core.ac.uk, U.S. Department of Agriculture, Forest Service, International Institute of Tropical Forestry, Jardín Botánico Sur, San Juan Porto-Rico (consulté le 10 novembre 2016).