Bruno Ducol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bruno Ducol

Naissance (69 ans)
Annonay (Ardèche)
Activité principale composition, enseignement
Style
musique contemporaine
Maîtres Ballif, Boucourechliev, Messiaen, Robillard[Qui ?] et Schaeffer
Enseignement CNSMDP
Descendants Clément Ducol
Récompenses Prix de la musique symphonique Hervé Dugardin Sacem, Fondation Beaumarchais
Distinctions honorifiques Prix de composition Paul-Louis Weiller de l’Académie des beaux-arts (Institut de France)
Site internet http://ducol.net/

Œuvres principales

Fantasmes en rouge, Atitlan en bleu et cendres, Li Po, Éclats de lune, Nuevo amor, l’Elegia.

Ne doit pas être confondu avec Clément Ducol.

Bruno Ducol est un compositeur de musique né à Annonay dans l’Ardèche le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Bruno Ducol suit des cours de philosophie à la faculté des lettres de Lyon de 1967 à 1970 puis des études de musicologie et de musique de 1970 à 1978 à Lyon, au conservatoire, puis au conservatoire national supérieur de musique de Paris. Claude Ballif, André Boucourechliev, Olivier Messiaen, Robillard[Qui ?] et Pierre Schaeffer sont ses professeurs.

Lauréat en 1977 du prix de composition, il est nommé en 1978, au conservatoire à rayonnement régional de Reims, professeur d’analyse et d’orchestration. En 1980, à Campinas au Brésil, il est chargé des cours d’été à l’Université. De 1981 à 1983, il séjourne à Rome à la Villa Médicis au sein de l’Académie de France à Rome ; puis de 1985 à 1987, à Madrid à la Casa de Velázquez.

La Sacem lui décerne en 1990 le prix Hervé Dugardin. De 1990 à 1992, il est boursier de la Fondation Beaumarchais à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon.

Il enseigne actuellement l’analyse musicale au CNSMDP (conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.)

Le 7 février 2006, fut créé à Paris salle Cortot, une de ses œuvres intitulée "Treize fenêtres". Cette partition lui fut inspirée par Les Prisons de Piranese, il s'agit d'études rythmiques pour 2 pianos et percussions. Ce soir-là, cette œuvre fut interprétée par Jean-Claude Pennetier et France Pennetier, pianos et Georges Pennetier, percussions.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Œuvres lyriques
    • Atitlan
    • Au sujet des gnoufs
    • Knes symphonie
    • Le Navire aux voiles mauves
    • Les Cerceaux de feu
    • The Wheels of Fire
    • Praxitèle
  • Œuvres pour orchestre
    • Métalayi I, II, III
    • Passage 17
    • Une griffure de lumière
    • Un arañazo de luz
  • Pièces solistes
    • Air détaché n° 1
    • Black moves
    • Horizons vertigineux
    • Incantations
    • La Croisée noire
    • Les sons s’enroulaient
    • Perpetuum mobile
    • Six études de rythme
    • Un air autre… détaché
    • Vestigios
  • Œuvres vocales
    • Atitlan
    • Éclats de lune
    • Élégie ou le manteau des Parques
    • Estampes du désir
    • Fantasmes en rouge
    • Für die Jugend
    • Junto a tu cuerpo…
    • Le jour naissait à peine…
    • Le Cri
    • Li Po
    • Nuevo amor
  • Musique de chambre
    • A Corinna
    • Alpaya
    • Des scènes d'enfants
    • Espaces etnéens
    • Für die Jugend
    • Glissements
    • Junto a tu cuerpo...
    • L’Aurore aux paupières de neige
    • Nuevo amor
    • Nu couché, ciel de feu
    • Nu descendant un escalier
    • Sonate
    • Treize fenêtres
    • Vibrations chromatiques

cf. Discographie sur son site personnel

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]