Brossel (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brossel.

Brossel frères
logo de Brossel (entreprise)
Logo apparaissant sur les bouchons de radiateurs Brossel
illustration de Brossel (entreprise)
Autobus Brossel A77 DLV carrossé par Maes pour la SNCV devant l'usine Brossel.

Création 1912
Dates clés 1924 : premières productions propres
Disparition 1968
Fondateurs Paul, Louis et Henri Brossel
Forme juridique Société anonyme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action Constructeur de camions, autobus, tram et autorails
Siège social Bruxelles
Drapeau de Belgique Belgique
Actionnaires racheté par Leyland
Activité Production de véhicules de transports en commun
Produits Autobus, Autocars, Trams, Autorails

La société anonyme Brossel Frères est un ancien constructeur belge de camions, autobus et autorails, établi à la chaussée de Mons,913 à Bruxelles, en 1912. L'entreprise, qui porte le nom de ses fondateurs, les frères Paul, Louis et Henri Brossel, cessa ses activités en 1968[1]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • D'abord atelier de réparation, l'entreprise commercialise après la Première Guerre mondiale les camions du fabricant suisse Arbenz qui cesse rapidement son activité et dont ils rachèteront les équipements.
  • Dès 1924, ils produisent des véhicules de leur conception.
  • Deux rachats surviennent dans les années 1930, avec l'acquisition de concurrents bruxellois qui cessent leurs activités : la S.A. des Automobiles Industriels Bovy en 1930 et les usines Pipe (ex-Compagnie Belge de Construction d'Automobile) en 1932. Les productions automobiles et les petits utilitaires se feront sous le nom Bovy-Pipe, alors que les véhicules industriels lourds garderont l'appellation Brossel, au même titre que la production ferroviaire.
  • Brossel a produit pour la SNCB plusieurs séries d'autorails diesel légers pour ligne secondaires dans les années 1930 et 1950.
  • Elle a également fourni à l'armée belge des tracteurs de canons TAL type 780 B.
  • Après la Seconde Guerre mondiale, le développement des moteurs diesel par un petit constructeur devenait difficile - a fortiori face aux entreprises étrangères qui avaient supporté l'effort de guerre - et la société se fournit auprès du constructeur britannique Leyland.
  • La société livre aussi de nombreux bus et trams à la SNCV, en propre ou en collaboration avec des carrossiers, notamment Jonckheere et Van Hool.
  • Au début des années 1960, Brossel perdit ses plus grands clients belges (SNCV, STIB, MIVA...) au profit d'autres constructeurs, notamment Van Hool.
  • En 1968, la société est finalement rachetée par Leyland qui ne pérennisera pas son nom.

Les derniers véhicules à avoir porté le nom de Brossel sont les bus BL55S, qui ont notamment circulé à Lille.

Production[modifier | modifier le code]

Autorails[modifier | modifier le code]

Autobus[modifier | modifier le code]

Liste des châssis produits par Brossel.

 : autobus A93 DAR avec carrosserie Jonckheere et moteur Leyland (série 1184-1236) de la SNCV sur la ligne 67, place Reine Astrid à Visé. Plus de 400 véhicules sur ce châssis vont être produits pour la SNCV par Brossel carrossés par Jonckheere, Ragheno ou les ateliers SNCV d'Hasselt, tous équipés d'un moteur Leyland O600 ou O680.
Modèle Production
AB6DS
A72 DAR
A75 DAR
A77 DLV
A80C DAR
A88 DLH
A90 DAR
A92 DLHS
A92 DAR
A93 DAR
A94 DAR
A95 DAR
A96 DAR
A98 DAR
A98L DAR
A99 DAR
A103 DAR
BC.SAU6
BL55
BL55S
BL61D

Trolleybus[modifier | modifier le code]

Modèle Production
T400
T500

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :