Bouleau verruqueux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Betula pendula

Betula pendula
Description de cette image, également commentée ci-après
Bouleau verruqueux
Classification de Cronquist (1981)
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Hamamelidae
Ordre Fagales
Famille Betulaceae
Genre Betula

Nom binominal

Betula pendula
Roth.

Classification APG III (2009)

Clade Angiospermes
Clade Dicotylédones vraies
Clade Rosidées
Clade Fabidées
Ordre Fagales
Famille Betulaceae

Synonymes

  • Betula alba pendula (Roth) W.T.Aiton[1]
  • Betula aetnensis Raf. ex J.Presl & C.Presl[2]
  • Betula alba L. p. p.[3]
  • Betula brachylepis V.N.Vassil.[2]
  • Betula cajanderi Sukaczev[2]
  • Betula demetrii I.V. Vassil.[3]
  • Betula demetrii I.V.Vassil.[2]
  • Betula ellipticifolia V.N.Vassil.[2]
  • Betula grandifolia Litv.[2]
  • Betula hippolyti Sukaczev[2]
  • Betula insularis V.N.Vassil.[2]
  • Betula kossogolica V.N.Vassil.[2]
  • Betula laciniata Wahlenb.[2]
  • Betula microlepis I.V.Vassil.[2]
  • Betula oycowiensis Besser[1]
  • Betula palmata Borkh.[2]
  • Betula pendula oycowiensis (Besser) Dippel[1]
  • Betula pendula (André) C. K. Schneid.[4]
  • Betula talassica Poljakov[2]
  • Betula urticifolia (Spach) Regel[2]
  • Betula verrucosa Ehrh[2]
  • Betula verrucosa Enrhart[1]
  • Betula verrucosa Errh[3]

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Répartition géographique

Description de l'image Betula pendula range.svg.

Le bouleau verruqueux ou bouleau blanc (Betula pendula, syn. B. verrucosa), ou encore bouleau d'Europe, mais aussi bouleau blanc d'Europe[5] est un arbre pouvant atteindre 25 mètres de hauteur. Originaire d'Europe et d'Asie, c'est un arbre très rustique et qui a besoin de lumière. Il aime les sols secs à frais, siliceux de préférence. Les sols acides à alcalins ne le dérangent pas outre mesure. C'est une essence pionnière, colonisatrice et très adaptable. Il résiste parfaitement aux embruns.

Il peut être utilisé en isolé, en alignement, bosquet, etc.

Description[modifier | modifier le code]

Planche d'illustration de Betula pendula (Otto Wilhelm Thomé - 1855).

Le bouleau verruqueux est un arbre à feuilles caduques de taille moyenne, généralement de 15 à 25 mètres de haut (exceptionnellement jusqu' à 31 mètres[6], avec un tronc élancé, généralement de moins de 40 cm de diamètre. L’écorce est lisse et brune sur les jeunes sujets, puis avec l'âge elle se blanchit et se craquelle, de la même manière que le bouleau à papier (Betula papyrifera). L'écorce reste lisse jusqu' à ce que l'arbre devienne assez gros, mais dans les arbres sont plus âgés, l'écorce s'épaissit, devenant irrégulière, foncée et rugueuse. Les jeunes branches ont des verrues de résine blanchâtres, d'où son nom de bouleau verruqueux, et les rameaux sont minces, glabres et souvent pendants. Les bourgeons sont petits et collants, et le développement est sympodial, c'est-à-dire que le bourgeon terminal meurt et la croissance continue à partir d'un bourgeon latéral. Ses feuilles sont triangulaires, pointues et dentées. Il s'agit de feuilles simples, caduques et disposées de façon alternée. Le pétiole est parfois couvert de glandes résinifères. À l'automne, elles prennent une couleur dorée. Sa fleur en forme de chaton est pendant pour le mâle alors qu'il se dresse pour le chaton femelle. Ses fruits, en forme de petits cônes cylindriques, sont constitués d'un empilement d'écailles.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Allée bordée de bouleaux.

Le bouleau verruqueux pousse naturellement de l'Europe occidentale vers l'est jusqu'au Kazakhstan, la république de Sakha en Sibérie, la Mongolie et la province du Xinjiang en Chine et vers le sud jusqu'aux montagnes du Caucase et du nord de l'Iran, de l'Irak et de la Turquie. Il est également originaire du nord du Maroc et a été naturalisé dans d'autres parties du monde. Dans les parties méridionales de son aire de répartition, on le trouve principalement dans les régions montagneuses. Ses graines légères sont facilement soufflées par le vent et c'est une espèce pionnière, l'un des premiers arbres à pousser sur terre nue ou après un feu de forêt. Il a besoin de beaucoup de lumière et s'adapte le mieux aux sols secs et acides et se trouve sur les landes, les flancs des montagnes et les rochers[6]. Sa tolérance à la pollution le rend apte à être planté dans les zones industrielles et les sites exposés. Il a été introduit en Amérique du Nord où il est connu sous le nom de bouleau blanc européen et est considéré comme envahissant dans les États du Kentucky, du Maryland, de Washington et du Wisconsin[7]. Elle est naturalisée et localement envahissante dans certaines régions du Canada[8].

Cultivars[modifier | modifier le code]

De nombreux cultivars ornementaux sont utilisés dans les parcs et jardins :

  • Bouleau fastigié (Betula pendula 'Fastigiata'), avec un port en colonne (8 à 10 m) ;
  • Bouleau lacinié (Betula pendula 'Dalecarlica'), avec un port élancé et très élégant, et des ramilles secondaires retombantes (8 à 10 m) ;
  • Bouleau pleureur (Betula pendula 'Tristis') vigoureux et solitaire, avec un port élégant et une flèche sommitale à 12 m avec des branches secondaires retombantes ;
  • Bouleau pleureur de Young (Betula pendula 'Youngii'), arbre solitaire de type pleureur mais sans flèche sommitale. Toutes les branches retombent le long du tronc ;
  • Bouleau pourpre (Betula pendula 'Purpurea'), avec un feuille pourpre sombre au printemps, plus clair l'été et rouge en automne (5 à 6 m).

Utilisation[modifier | modifier le code]

  • Industrie papetière
  • Ornemental
  • Sève de bouleau (alimentation)

Ennemis[modifier | modifier le code]

La chenille du papillon de jour (rhopalocère) suivant se nourrit de Bouleau verruqueux :

  • Morio, Nymphalis antiopa (Nymphalidae).

Le bouleau est sensible au polypore du pin.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d UICN, consulté le 20 novembre 2017
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o The Plant List, consulté le 20 novembre 2017
  3. a, b et c BioLib, consulté le 20 novembre 2017
  4. GRIN, consulté le 20 novembre 2017
  5. « Betula pendula Bouleau blanc », sur le site Jardin ! L'Encyclopédie (consulté le 20 novembre 2017).
  6. a et b (en) Vedel Helge et Lange Johan, Trees and Bushes, Methuen, (ISBN 978-0-416-61780-1), p. 141–143.
  7. (en) « European White Birch » [PDF], sur le site na.fs.fed.us (consulté le 23 novembre 2017).
  8. (en) « Lack of Evidence for Impact of the European White Birch, Betula pendula, on the Hydrology of Wainfleet Bog, Ontario », sur le site The Canadian Field-Naturalist (consulté le 23 novembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Betula pendula de Roth en automne près de Saratov

Sur les autres projets Wikimedia :