Bordj Ben Azzouz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Azzouz.
Bordj Ben Azzouz
Image illustrative de l'article Bordj Ben Azzouz
Noms
Nom algérien برج بن عزوز
Nom amazigh ⴱⴻⵔⴵ ⴱⴻⵏ ⴰⵣⵓⵣ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Biskra
Code ONS 0727
Démographie
Population 12 702 hab. (2008[1])
Densité 543 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 41′ 50″ N 5° 21′ 46″ E / 34.6972, 5.362834° 41′ 50″ Nord 5° 21′ 46″ Est / 34.6972, 5.3628  
Superficie 23,40 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Biskra.
Localisation de la commune dans la wilaya de Biskra.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Bordj Ben Azzouz

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Bordj Ben Azzouz

Bordj Ben Azzouz est une commune d'Algérie relevant de la wilaya de Biskra et située à 3 km au sud-ouest de Tolga.

Il s'agit d'une localité phœnicicole, notamment connue pour sa production de dattes deglet nour.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bordj Ben Azzouz est située sur le terrain d'une oasis, à environ 40 km de Biskra, chef-lieu de la wilaya du même nom

Rose des vents Foughala Tolga Tolga Rose des vents
El Ghrous N Tolga
O    Bordj Ben Azzouz    E
S
El Ghrous Lioua Lioua

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Bordj Ben Azzouz est de type désertique. La température annuelle moyenne est de 21.1°C. Le mois le plus chaud est juillet, avec une moyenne de 33°C, et le mois le plus froid est janvier, avec une moyenne de 10.4°C.

Les précipitations annuelles moyennes atteignent 135 mm, juillet étant le mois le plus sec (2 mm) et novembre le mois le plus humide (18 mm)[2].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Bordj Ben Azzouz se situe dans un milieu semi-urbain : les deux noyaux urbains sont entourés d'une forêt de palmiers dattiers, elle-même encerclée par de vieux murets en « toub »[N 1]. Les nombreuses fermes et palmeraies s'étalent sur un territoire de 23,4 km²[3].

La ville est dotée d'une polyclinique, de 4 écoles primaires, ainsi que d'un collège (CEM) et d'un lycée[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Du fait de la présence d'une oasis à l'emplacement de Bordj Ben Azzouz, un relais pour les caravanes et les pèlerins en partance pour La Mecque fut fondé à cet endroit vers l'an 1660[3].

Économie[modifier | modifier le code]

Deglet nour
Dattes deglet nour.

La ressource principale de la commune est la datte, notamment la deglet nour, commercialisée mondialement et qui est originaire de la région du Zibans (région de Bordj Ben Azzouz) où elle trouve des conditions climatiques et édaphiques idéales[4].

En 2010, 80% des habitants de Bordj Ben Azzouz vivait de la production de dattes. La même année, la commune fut choisie par le ministère de l'agriculture, avec 9 autres villes productrices de deglet nour, pour bénéficier d'une « indication géographique » (IG) : l’appellation « Deglet Nour de Tolga ». Cela s'inscrit dans le contexte d'une politique de renouveau de l'économie agricole, ayant pour but de promouvoir et de protéger la production nationale, les dattes étant en effet souvent vendues sous label tunisien[5].

De nombreux habitants dénoncent cependant une dégradation des conditions de vie, qui passe notamment par un manque de travail, une inertie du développement local, la détérioration du tissu urbain et l'inexistence d'activités culturelles et sportives, notamment pour les jeunes. C'est pour ces raisons que le 8 mars 2015, des habitants ont bloqué l'entrée du siège de l'APC afin de faire entendre leur mécontentement[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Mohamed Lamari (1939-2012), général algérien dont les parents étaient originaires de Bordj Ben Azzouz, et qui passa ses derniers jours dans la maison familiale[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Briques composées de terre argileuse mélangée à de l'eau et du chaume. C'est un matériau de construction utilisé traditionnellement dans les régions sahariennes (voir définition)