Bierre-lès-Semur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bierre.

Bierre-lès-Semur
Bierre-lès-Semur
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Semur-en-Auxois
Intercommunalité Terres d'Auxois
Statut Ancienne commune
Code postal 21390
Code commune 21073
Démographie
Population 97 hab. (2016 en augmentation de 7,78 % par rapport à 2011)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 25′ 13″ nord, 4° 18′ 05″ est
Altitude Min. 307 m
Max. 386 m
Superficie 8,28 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Le Val-Larrey
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 15.svg
Bierre-lès-Semur

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 15.svg
Bierre-lès-Semur

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Bierre-lès-Semur

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Bierre-lès-Semur

Bierre-lès-Semur est une ancienne commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté. La commune fusionne le avec Flée pour former la nouvelle commune du Val-Larrey.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le Serein, un affluent de l'Yonne en rive droite.

La sortie n°23 de l'autoroute A6 se trouve sur la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Courcelles-lès-Semur Flée Rose des vents
Montigny-Saint-Barthélemy N Précy-sous-Thil
O    Bierre-lès-Semur    E
S
Aisy-sous-Thil

Histoire[modifier | modifier le code]

Une charte du Cartulaire de Flavigny (760) mentionne une villa baiodrensis (in pago duismense); le nom Baiodrum aurait pu évoluer initialement en Baierre, puis Bierre[1].

Ouvert en juillet 1998, un centre de promotion du cheval de trait auxois, race à faible effectif, a fonctionné sur la commune mais a fait faillite. après une quinzaine d'années d'activité.

Le , la commune fusionne avec Flée pour créer la commune nouvelle du Val-Larrey dont la création est actée par un arrêté préfectoral du [2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Bernard Jouvenot    
mars 2014 En cours Samuel Galaud UMP-LR Agent d'affaires
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 97 habitants[Note 1], en augmentation de 7,78 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
280255287288288314328316302
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
315278295274257258233213209
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
21421019514117014513013990
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
10010883587686839097
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Il fut ensuite la propriété du mathématicien Gaspard Monge, comte de Péluse, puis de son ami le comte Étienne Heudelet de Bierre, général d'Empire.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bulletin de la Société des Sciences Historiques et Naturelles - Semur en Auxois Année 1901 », sur BnF Gallica
  2. Bernard Schmeltz, « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle du Val-Larrey », Recueil des actes administratifs spécial n°21-2018-068,‎ , p. 65-69 (lire en ligne [PDF])
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Vignier Châteaux de la Côte d ' Or

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :