Betty Grable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Betty Grable
Description de cette image, également commentée ci-après
Célèbre photo qui rendit populaire Betty Grable auprès des soldats américains durant la Seconde Guerre mondiale.
Nom de naissance Elizabeth Ruth Grable
Naissance
St. Louis, Missouri
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 56 ans)
Santa Monica, Californie
États-Unis
Profession Actrice
Danseuse
Chanteuse
Pin-up
Films notables Sous le ciel d'Argentine
La Dame au manteau d'hermine
Comment épouser un millionnaire

Elizabeth Ruth Grable, dite Betty Grable (St. Louis, Missouri, États-Unis, - Santa Monica, Californie, États-Unis, ) est une actrice, danseuse, chanteuse et pin-up américaine, dont la photo en maillot de bain devint la plus populaire pour les soldats américains de la Seconde guerre mondiale.

Elle est mieux connue pour ses belles jambes généreusement exposées dans de luxueuses comédies musicales en Technicolor, jambes assurées pour un million de dollars[1] par les studios 20th Century Fox.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts difficiles[modifier | modifier le code]

Betty Grable naît à St.Louis (Missouri), de John Conn Grable et de Lilian Rose Hoffman. Ses ancêtres les plus récents étaient américains, mais son héritage généalogique fait apparaître des souches hollandaises, irlandaises, allemandes et anglaises. Sa mère, qui souhaitait vivement faire une star d'une de ses filles, l'encouragea dans la carrière de comédienne.

Betty obtient son premier rôle de chorus girl dans le film Happy Days en 1929, à l'âge de treize ans, ce qui était alors illégal pour jouer ; mais comme toutes les filles se produisaient le visage très maquillé, il était impossible de savoir quel âge elles avaient réellement.

Pour son film suivant, sa mère essaya de lui obtenir un contrat en utilisant une fausse identité, mais quand cela fut découvert, Betty fut renvoyée. Elle obtint finalement un rôle de Goldwyn Girl dans Whoopee!, en 1930, dont la vedette était Eddie Cantor. Elle fait par la suite des figurations pour différents studios, jusqu'à la fin de la décennie, entre autres dans La Joyeuse Divorcée (1934) avec Fred Astaire et Ginger Rogers. En 1932, elle est la chanteuse de l'orchestre de Ted Fio Rito au côté duquel elle apparaît dans Les Gaietés du collège (The sweetheart of Sigma Chi, 1933).

En 1937, elle épouse Jackie Coogan, célèbre pour avoir joué le rôle du petit orphelin que recueille Charlie Chaplin dans Le Kid. Mais Coogan est soumis à un stress très important du fait d'un procès qui l'oppose à ses parents concernant les gains qu'il a acquis dans son enfance ; le couple divorce en 1940.

C'est à cette époque, après une cinquantaine de rôles mineurs dans des films hollywoodiens des années 1930, que Betty Grable obtient finalement la consécration nationale grâce à son rôle à Broadway dans la pièce à succès de Cole Porter : La Du Barry était une dame (1939).

La gloire[modifier | modifier le code]

L'année de son divorce d'avec Jackie Coogan, elle obtient un contrat avec la 20th Century Fox et devient la star de la compagnie pour toute la décennie, grâce à de nombreux films musicaux en Technicolor destinés à soutenir le moral des soldats et de la population durant la guerre. L'on peut citer : Sous le ciel d'Argentine (Down Argentine Way, 1940) ; Soirs de Miami (Moon over Miami, 1941) (tous les deux avec Don Ameche) ; L'Île aux plaisirs (Coney Island, 1943) avec George Montgomery ; Pin Up Girl (1944) ; Broadway en folie (Diamond Horseshoe, 1945) avec Dick Haymes ; Les Dolly Sisters (1945) avec John Payne et June Haver ; et le film qui fut son plus grand succès commercial : Maman était new-look (Mother Wore Tights, 1947), qu'elle tourne avec son partenaire favori, Dan Dailey.

En 1943, Betty Grable se remarie avec le trompettiste Harry James qui lui donnera deux filles. Ils divorcent en 1965.

La fameuse photo de pin-up[modifier | modifier le code]

C'est pendant son règne de championne du box-office qu'elle pose en 1943 pour le photographe Frank Powolnyla qui prend une photo d'elle de dos en maillot de bain ajusté. Cette photo sera imprimée sous forme de poster et sera la plus demandée par les soldats américains qui combattaient outre-mer. Cinq millions de copies seront vendues[2], surpassant en nombre de ventes la célèbre photo de 1941 de Rita Hayworth en déshabillé noir sur Sion lit (prise par Bob Landry). Les pilotes vont peindre cette photo sur leurs avions, l’épingler sur leur blouson et dans leurs baraquements[2]. Cette photo et ses films en couleur vont faire de Betty Grable un sex-symbol et la propulseur au rang de pin-up numéro un - malgré la solide concurrence de Rita Hayworth, Dorothy Lamour, Veronica Lake et Lana Turner - et apporter rêve et évasion aux soldats américains pendant la Seconde Guerre mondiale.

Betty Grable est aussi au faîte de sa popularité dans son pays, plaçant un de ses films dans la liste des dix plus grands succès de l'année pendant dix ans. À la fin des années 1940, elle est la star féminine la mieux payée de Hollywood.

Le 15 janvier 1943, signe de consécration, elle laisse sur la parvis du Grauman's Chinese Theatre l'empreinte de ses mains dans le ciment, ainsi que l'empreinte de ses jambes à « un million de dollars »[3], titre de l'un de ses films[4].

On peut relever, entre autres, parmi ses films d'après-guerre : La Dame au manteau d'hermine (That Lady in Ermine) d'Ernst Lubitsch et Otto Preminger (1948) avec Douglas Fairbanks Jr. ; À toi pour la vie (When My Baby Smiles at Me, 1948), de nouveau avec Dan Dailey comme partenaire ; La Rue de la gaieté (Wabash Avenue, 1950) avec Victor Mature, remake de L'Île aux plaisirs précédemment cité ; Trois gosses sur les bras (My Blue Heaven, 1950) et Meet Me After the Show (1951). Le chef du studio Darryl F. Zanuck produisait sa star numéro 1 dans de coûteux films en Technicolor et la maintenait constamment en activité (Betty tourna près de vingt-cinq comédies ou films musicaux en treize ans).

Le déclin[modifier | modifier le code]

À partir du début des années 50, sa gloire et sa carrière déclinent. Son dernier grand succès sera Comment épouser un millionnaire, (How to Marry a Millionaire) tourné en 1953 et où elle partage la vedette avec Marilyn Monroe et Lauren Bacall.

Betty Grable meurt en 1973 d'un cancer du poumon à l'âge de 56 ans.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Betty Grable rend visite aux Marines à New River, en 1942
Betty Grable en 1943

Années 1930[modifier | modifier le code]

Années 1940[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :