Benoît Baby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Benoît Baby
Description de cette image, également commentée ci-après
Benoît Baby, en 2009, lors de la demi-finale Toulouse - Clermont.
Fiche d'identité
Naissance (37 ans)
à Lavelanet (France)
Taille 1,78 m (5 10)
Poste Demi-d'ouverture, Centre, Ailier, Arrière
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
Stade toulousain
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2001-2007
2007-2011
2011-2017
Stade toulousain
ASM Clermont
Biarritz olympique
47 (84)[1]
77 (87)[1]
104 (192)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2005-2009Drapeau : France France9 (8)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 16 mai 2020.

Benoit Baby, né le à Lavelanet (Ariège), est un joueur français de rugby à XV.

Biographie[modifier | modifier le code]

Benoît Baby, avec l'ASM Clermont, face à son ancien club, le Stade toulousain.

Formé à Toulouse, Benoît Baby fait ses débuts lors de la saison 2000-2001 pendant laquelle il participe à la conquête du Bouclier de Brennus. Il quitte le club en 2007 pour rejoindre l'ASM Clermont Auvergne. En février 2011, il signe à Biarritz pour les trois saisons suivantes[2]. Après six saisons au BO, il met à un terme à sa carrière à la suite d'une grave blessure au dos[3]. Joueur très polyvalent, il peut évoluer à quatre postes différents : demi d'ouverture, ailier, centre et arrière.

À partir de la saison 2019-2020, Il intervient lors des entraînements de l'équipe professionnelle et du centre de formation du Biarritz olympique[4]. À la fin de la saison, il signe un contrat jusqu'en 2022 pour être responsable des skills et entraîneur de l'équipe Crabos[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a honoré sa première cape internationale en équipe de France le contre l'équipe d'Irlande lors du tournoi des six nations 2005 et marqua un essai à l'occasion. Lors de ce match, il assène un coup de tête à Brian O'Driscoll[6] et est suspendu quatre semaines pour ce geste[7]. Il revient en équipe de France le contre l'équipe d'Argentine lors de la Tournée d'automne.

En mars 2007, il est sélectionné avec les Barbarians français pour jouer un match contre l'Argentine à Biarritz. Les Baa-Baas s'inclinent 28 à 14[8].

En novembre 2010, il est invité avec les Barbarians français pour jouer un match contre les Tonga au Stade des Alpes à Grenoble[9]. Ce match est aussi le jubilé de Jean-Baptiste Elissalde. Les Baa-Baas s'inclinent 27 à 28[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Benoît Baby », sur www.itsrugby.fr (consulté le 16 août 2017)
  2. « Baby à Biarritz », sur ercrugby.com
  3. Pierre Mailharin, « Baby passe la main », Sud Ouest,‎
  4. « Benoît Baby », sur bo-pb.com (consulté le 1er septembre 2019)
  5. « Pro D2 : Lucas Peyresblanques prolonge au Biarritz Olympique jusqu’en 2023 », sur SudOuest.fr (consulté le 14 mai 2020)
  6. Baby cité à comparaître, sur lequipe.fr
  7. Baby suspendu quatre semaines, sur lequipe.fr
  8. « Barbarian Rugby Club vs Argentine », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français, (consulté le 6 décembre 2016)
  9. « Barbarians vs Tonga - Composition des Baabaas », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le 28 novembre 2016)
  10. « Barbarian Rugby Club vs Tonga », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français, (consulté le 28 novembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :