Bataille de Domstadtl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Domstadtl
Description de cette image, également commentée ci-après

Monument commémoratif près du village de Domašov nad Bystřicí

Informations générales
Date
Lieu Domašov nad Bystřicí, République tchèque
Issue Victoire autrichienne
Belligérants
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse Drapeau de l'Autriche Archiduché d'Autriche
Commandants
Hans Joachim von Zieten
Friedrich Wilhelm von der Mosel (de)
Ernst Gideon von Laudon
Josip Šišković (hr)
Forces en présence
30 000 hommes 12 000 hommes
Pertes
2 000 morts ou blessés
1 450 prisonniers
600 morts ou blessés

Guerre de Sept Ans

Batailles

Europe

Minorque (navale) (1756) · Pirna (1756) · Lobositz (1756) · Reichenberg (1757) · Prague (1757) · Kolin (1757) · Hastenbeck (1757) · Gross-Jägersdorf (1757) · Moys (1757) · Rochefort (1757) · Rossbach (1757) · Breslau (1757) · Leuthen (1757) · Carthagène (navale) (1758) · Olomouc (1758) · Saint-Malo (1758) · Rheinberg (1758) · Krefeld (1758) · Domstadl (1758) · Cherbourg (1758) · Zorndorf (1758) · Saint-Cast (1758) · Tornow (1758) · Lutzelberg (1758) · Hochkirch (1758) · Bergen (1759) · Kay (1759) · Minden (1759) · Kunersdorf (1759) · Neuwarp (navale) (1759) · Hoyerswerda (1759) · Baie de Quiberon (navale) (1759) · Maxen (1759) · Meissen (1759) · Landshut (1760) · Emsdorf (1760) · Warburg (1760) · Dresde (1760) · Glatz (1760) · Legnica (1760) · Rhadern (1760) · Berlin (1760) · Kloster Kampen (1760) · Torgau (1760) · Belle-Île (1761) · Langensalza (1761) · Cassel (1761) · Grünberg (1761) · Villinghausen (1761) · Ölper (1761) · Kolberg (1761) · Wilhelmsthal (1762) · Burkersdorf (1762) · Lutzelberg (1762) · Almeida (1762) · Valencia de Alcántara (1762) · Nauheim (1762) · Vila Velha de Ródão (1762) · Cassel (1762) · Freiberg (1762)


Amérique du Nord
Guerre de la Conquête (1754-1763)

Jumonville Glen (1754) · Fort Necessity (1754) · Fort Beauséjour (1755) · 8 juin 1755 · Monongahela (1755) · Petitcoudiac (1755) · Lac George (1755) · Fort Bull (1756) · Fort Oswego (1756) · Kittanning (1756) · En raquettes (1757) · Pointe du Jour du Sabbat (1757) · Fort William Henry (1757) · Flatts allemands (1757) · Lac Saint-Sacrement (1758) · Louisbourg (1758) · Le Cran (1758) · Fort Carillon (1758) · Fort Frontenac (1758) · Fort Duquesne (1758) · Fort Ligonier (1758) · Québec (1759) · Fort Niagara (1759) · Beauport (1759) · Plaines d'Abraham (1759) · Sainte-Foy (1760) · Neuville (1760) · Ristigouche (navale) (1760) · Mille-Îles (1760) · Signal Hill (1762)


Antilles

Cap-Français (1757) · Martinique (1759) · Guadeloupe (1759) · Dominique (1761) · Martinique (1762) · Cuba (1762)


Asie
Troisième guerre carnatique (1757-1763)

Chandernagor (1757) · Plassey (1757) · Gondelour (1758) · Negapatam (navale) (1758) · Condore (1758) · Madras (1758) · Pondichéry (navale) (1759) · Masulipatam (1759) · Chinsurah (1758) · Wandiwash (1760) · Pondichéry (1760) · Manille (1762)


Afrique de l'Ouest
Saint-Louis (1758) · Gorée (1758) · Gambie
Coordonnées 49° 44′ 18″ N 17° 26′ 36″ E / 49.7383333, 17.443333349° 44′ 18″ Nord 17° 26′ 36″ Est / 49.7383333, 17.4433333

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

(Voir situation sur carte : République tchèque)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Domstadtl.

La bataille de Domstadtl oppose l'Autriche et la Prusse près du village de Domašov nad Bystřicí (de) (Domstadtl) en Moravie, le , pendant la guerre de Sept Ans.

Déroulement[modifier | modifier le code]

L'armée prussienne de Frédéric II était alors en train de mener le siège d'Olomouc (Olmütz) en Moravie. Un convoi prussien de 4 000 chariots de ravitaillement, avec une escorte de 10 000 à 12 000 hommes commandés par Friedrich Wilhelm von der Mosel (de), essaie de rejoindre le camp de l'armée assiégeante. Le 28 juin, l'armée autrichienne d'Ernst Gideon von Laudon tente de l'intercepter à Nieder-Gundersdorf (Guntramovice). Cette première tentative est repoussée. Mais, le surlendemain, von Laudon reprend l'attaque avec des forces supérieures et les renforts prussiens, commandés par Hans Joachim von Zieten, arrivent trop tard pour secourir le convoi. A peine 100 à 200 chariots atteignent le camp prussien.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Frédéric II, faute de ravitaillement, doit lever le siège d'Olomouc le 1er juillet et abandonner la Moravie.

Notes et références[modifier | modifier le code]