Bat Masterson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Masterson.
Bat Masterson
Bat Masterson 1879.jpg

Bat Masterson en 1879

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité


William B. « Bat » Masterson (26 novembre 1853 - 25 octobre 1921) fut une figure de l'Ouest Américain. Il vécut une vie d'aventurier qui inclut notamment les activités de chasseur de bisons, d'éclaireur de l'US Army, de joueur, de garde-frontière, de marshal puis d'éditeur de magazines sportifs et de journaliste pour le New York Newspaper.

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Bat est né de parents irlandais, Thomas Masterson et Catherine McGurk, à Henryville, au Canada, bien que son nom de baptême soit inscrit dans le Missouri, sans doute pour renforcer son image de "dur".

Certains détails de sa naissance sont disputés. Il serait né le au Québec ou dans l'Illinois, aux États-Unis. Son nom de baptême fut soit William Barclay Masterson ou Bartholomé Masterson, mais il se serait lui-même rebaptisé "Le Génie".

Certaines informations disent que "Bat" serait le diminutif de Bartholomé. Une autre anecdote explique qu'il serait appelé Bat parce qu'il utilisait une canne comme une "batte" durant les combats.

Masterson, deuxième d'une famille de cinq enfants, aurait vécu la majeure partie de son enfance dans des fermes à New York, dans l'Illinois, dans le Kansas et au Québec. À la fin de son adolescence, lui et deux de ses frères, Ed et Jim, quittent la ferme familiale au Kansas pour devenir chasseurs de bisons. Lors d'un voyage sans ses frères, il prend part à la bataille d'Adobe Walls, au Texas, combattant un nombre impressionnant de Comanches. Puis, il s'engage quelque temps comme éclaireur de l'Armée Américaine dans une campagne contre les indiens Comanches et Kiowas.

L'Homme de loi[modifier | modifier le code]

En 1876, à Sweetwater (renommé Mobeetie) au Texas, a lieu sa première fusillade lorsqu'il est attaqué par un homme durant un combat, probablement à cause d'une fille. L'autre homme meurt de ses blessures, alors que Masterson est touché au bassin, ce qui l'oblige à porter une canne durant le reste de sa vie.

En 1877, il rejoint ses frères à Dodge City, au Kansas où son frère James, appelé plus familièrement Jim, travaille dans un saloon alors que son frère Ed est un sheriff adjoint. Peu après son arrivée, Masterson entre en conflit avec le Marshal local à propos d'une arrestation qu'il juge trop violente. Il est envoyé en prison et mis à l'amende, mais l'amende est ensuite annulée par le conseil municipal.

Il sert comme shérif adjoint aux côtés de Wyatt Earp.

Combattant au Colorado, avec la compagnie ferroviaire de Santa Fé contre celle de Rio Bravo, il continue d'exercer la fonction de Sheriff avant d'être remplacé en 1879.

Le , son frère Ed, marshal de Dodge City, est tué en devoir.

Les années suivantes, il est un joueur, bourlinguant dans plusieurs villes légendaires de l'Ouest Américain. Il rend visite à Wyatt Earp à Tombstone, en Arizona, le quittant peu avant la célèbre fusillade de O.K. Corral.

Durant un an, il est marshall de Trinidad dans le Colorado.

En 1883, il participe à un conflit sanglant plus tard appelé la Guerre de Dodge City.

En 1891, il vit à Denver, au Colorado, où il achète un Hôtel Théâtre.

Le , il se marie à l'actrice Emma Walters.

Il continue de voyager à travers les villes de l'Ouest, jouant et organisant des combats de boxe. Il commence alors à écrire une colonne hebdomadaire sur le sport pour le George's Weekly, un journal de Denver, et ouvre l'Olympic Athletic Club pour promouvoir la boxe.

Bat Masterson vécut dans l'Ouest Américain durant une période violente pendant laquelle la loi n'était pas respectée. Il fut le plus connu comme homme de loi, majoritairement grâce à son autopromotion. Il est reconnu qu'il a officiellement tué un homme.

Sa vie à New York[modifier | modifier le code]

En 1902, il arrive à New York où il est presque immédiatement arrêté pour avoir organisé un jeu de cartes truqué et parce qu'il portait une arme non autorisée. Les accusations pour le jeu furent annulées, mais il dû payer une amende de 10 dollars pour son arme.

Durant les 20 années suivantes, il vit et travaille près du Logacre Square, appelé maintenant Times Square. Il devient l'un des "Hommes de Broadway" sur lesquels Damon Runyon écrira des nouvelles. Le personnage de Sky Masterson dans Guys and Dolls de Runyon est basé sur Bat Masterson.

Il devient éditeur de sports et journaliste pour le New York Morning Telegraph. Durant cette période, il va également voir Theodore Roosevelt à la Maison-Blanche.

En 1905, Theodore Roosevelt nomme Masterson marshal du District Sud de New York. Il garde ce travail jusqu'à ce que Roosevelt ne soit plus président, en 1909.

En 1921, Masterson meurt d'une attaque cardiaque alors qu'il écrit. Il est enterré au Cimetière Woodlawn dans le Bronx, à New York.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Bat Masterson est aussi le grand-père de Robert Ballard, le scientifique qui découvrit l'épave du Titanic en 1985.

Citation[modifier | modifier le code]

"Chaque chien, comme on dit, a son jour, même s'il y a plus de chiens que de jours."

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Comics[modifier | modifier le code]

À partir de 1959, Dell Comics publie des comics sur Bat Masterson adaptés de la série télévisée[1].

Il se manifeste aussi face à Picsou dans La Prisonnière de la vallée de l'Agonie Blanche.

De plus, il apparaît en tant que l'un des personnages principaux du manga Justice: The Ballad of Wyatt Earp de Frosh (auteur) et Naba Yuka (dessinatrice). Ce manga, édité en 2010, n'est composé que d'un unique tome qui n'est pas sorti dans les bacs en France.

Films[modifier | modifier le code]

Il apparaît dans les nombreux films dédiés à Wyatt Earp notamment Tombstone ou Wyatt Earp ou encore Règlements de comptes à OK Corral, mais il est surtout le héros de The Gunfight at Dodge City (Le Shérif aux mains rouges) où son personnage est interprété par Joel McCrea. Son personnage apparait également dans un épisode de la série "les enquêtes de Murdoch".

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Randy Duncan et Matthew J. Smith, The Power of Comics : History, Form & Culture, The Continuum International Publishing Group Inc., , 346 p. (ISBN 978-0826429360, lire en ligne), p. 42

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]