Bao Tong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bao Tong
Chinese ex-official Bao Tong at home (cropped).jpg
Bao Tong en 2008.
Fonction
Membre du Comité central du Parti communiste chinois (d)
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Хайнин (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
PékinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
鲍彤Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
École secondaire modèle de Nanyang (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Homme politique (jusqu'en ), écrivain (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Bo Pu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Lieu de détention

Bao Tong (chinois simplifié : 鲍彤 ; chinois traditionnel : 鮑彤 ; pinyin : Bào Tóng), né en à Haining (Chine) et mort le à Pékin (Chine), est un homme politique chinois. Il fait partie des rares hauts fonctionnaires chinois à avoir soutenu les étudiants manifestants de la Place Tian'anmen, ce qui lui vaut d’avoir été arrêté en 1989[1]. Bao Tong a été directeur du Bureau des réformes politiques du Comité central du Parti communiste chinois et le secrétaire politique de l'ancien premier ministre Zhao Ziyang. Il fait partie des signataires de la Charte 08, qui en 2008 a appelé à la démocratisation du régime chinois[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Haining, dans la province du Zhejiang, Bao Tong a grandi à Shanghai. C'est sous l'influence de son oncle Wu Shichang, l'un des principaux intellectuels chinois contributeurs de The Observer, qu'il se serait tourné, encore lycéen, vers le libéralisme politique et les idées du parti communiste chinois[3].

Arrêté en mai 1989, peu de temps avant la répression de la manifestation de Tian'anmen, Bao Tong a été emprisonné à la prison de Qincheng. Il a par la suite été libéré et placé en résidence surveillée[1].

Il est devenu l'un des des dissidents les plus directs du Parti communiste. Bao a notamment demandé que les autorités chinoises réhabilitent « le 4 juin », jour du massacre de la Place Tian'anmen.

En , il a affirmé que Liu Xiaobo mérite le prix Nobel de la paix dont il est lauréat et qu'il s'agit d'un encouragement du monde libre qui doit renforcer « l'appel à la réforme politique au sein de la société civile »[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b BBC, « Bao Tong: Champion of Chinese political reform dies at 90 », BBC,‎ (lire en ligne)
  2. « Tiananmen movement supporter dies at 90 », The Standard,‎ (lire en ligne)
  3. Kerry Brown, Berkshire dictionary of Chinese biography, [2014]- (ISBN 978-1-933782-66-9, 1-933782-66-8 et 978-1-61472-975-4, OCLC 727701558, lire en ligne)
  4. Éric Meyer, « Un Nobel qui offusque la Chine », Sud-Ouest, 9 octobre 2010, p. 2

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :