Tang Baiqiao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tang Baiqiao
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
HunanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Hunan Normal University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Tang Baiqiao, (Chinoise simplement: 唐柏桥 Chinoise traditional: 唐柏橋) est né à Yongzhou le [1], est un dissident politique chinois de la province du Hunan qui a participé aux manifestations étudiantes pendant le mouvement démocratique de 1989. Après l'évacuation de la place Tiananmen, Tang a fui les agents du Parti communiste chinois qui l'ont finalement arrêté dans la ville de Jiangmen. Il a été accusé d'être contre-révolutionnaire et emprisonné. À sa libération, il a fui à Hong Kong, où il a co-écrit le rapport Anthems of Defeat: Crackdown. Tang Baiqiao s'est exilé aux États-Unis comme réfugié politique en 1992. Il est diplômé en 2003 avec une maîtrise en affaires internationales de l'Université de Columbia.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tang Baiqiao a été un leader étudiant pour la participation et l'organisation du mouvement démocratique étudiant de 1989 dans la province du Hunan. Il figurait sur la liste des mandats d'arrêt émis par le gouvernement chinois après la répression manifestations de la place Tian'anmen le [2]. Il a été détenu pendant plus d'un an dans dix prisons ou centres de détention différents dans les provinces du Hunan et du Guangdong[3].

L'ancien dirigeant étudiant, Tang Boqiao affirme qu'il existe en Chine une organisation clandestine des droits de l'homme. Il indique qu'elle fonctionne à travers des groupes dans les villes de toute la Chine.Il se présente comme le porte-parole du groupe à l'étranger, et indique qu'elle compte plusieurs centaines de membres, pour la plupart d'anciens étudiants ayant pris part au mouvement pro-démocratique de 1989, emprisonnés et libérés depuis. Le New York Times considère qu'il est impossible de vérifier l'importance de cette organisation[4].

Il a travaillé comme commentateur spécial pour Radio Free Asia, New Dynasty TV et d'autres programmes. Il est fréquemment interviewé par des médias nationaux et internationaux, notamment ABC, NBC, BBC, The New York Times, The Washington Post, The Wall Street Journal, Newsweek et d'autres médias[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (zh) Tang Baiqiao, « Aujourd'hui c'est mon anniversaire », sur Le Twitter de Tang Baiqiao, (consulté le 16 décembre 2017)
  2. Congratulates Mr.Tang, Baiqiao's English autobiography "My Two Chinas" publishes 16 avril 2011
  3. China Is Accused of Torturing 3 Who Defaced Mao Portrait New York Times, 1er juin 1992
  4. Chinese Dissident, in West, Tells Of Underground Rights Network New York Times, 3 juin 1992
  5. Baiqiao Tang The Literary Group International, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :