Baie de La Forêt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Baie de La Forêt
Image satellite de la Baie de La Forêt
Image satellite de la Baie de La Forêt
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de la France France
Subdivisions
territoriales
Finistère
Géographie physique
Type Baie
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 47° 52′ 09″ nord, 3° 57′ 05″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Finistère

(Voir situation sur carte : Finistère)
Baie de La Forêt

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Baie de La Forêt

La Baie de la Forêt est une baie du littoral atlantique située dans le sud du Finistère entre Fouesnant et Concarneau.

Description[modifier | modifier le code]

La Baie de la Forêt, aussi désignée sous le nom de Baie de Concarneau, limitée à l'Ouest par la pointe de Beg Meil et à l'Est par la Pointe du Cabellou, possède un littoral très découpé en raison des nombreux petits fleuves côtiers qui s'y jettent et forment autant de rias : de l'Ouest vers l'Est, l'Anse de Penfoulic, la Rivière de la Forêt (au fond de sa ria se trouve le bourg de La Forêt-Fouesnant), l'Anse de Saint-Laurent, l'Anse Saint-Jean, la ria du Moros qui sert de site au port de Concarneau et l'Anse de Kersaux. La pointe du Cap Coz, une flèche littorale, ferme partiellement sa partie nord.

La Baie de la Forêt possède plusieurs plages fréquentées, de la plage des Oiseaux à Beg Meil à la plage des Sables Blancs à Concarneau en passant par la plage du Cap Coz et la plage de Kerleven. Le fond de la Baie de la Forêt abrite le port de plaisance de Port-la-Forêt et le golf de Cornouaille.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Le , le Saint-Joseph, chaloupe de pêche, coula dans la Baie de La Forêt, provoquant la noyade de trois pêcheurs fouesnantais : Joseph-Corentin Le Loc'h, patron-pêcheur ; Pierre Cariou, matelot ; Louis-Yves Carric, mousse[1].

Épaves[modifier | modifier le code]

Une vingtaine d'épaves sont répertoriées dans la Baie de la Forêt et au large de Concarneau, ainsi qu'aux alentours des Glénan, par le Club de plongée de Cornouaille. Parmi elles, les plus connues sont celles de l' UJ 1408, un sous-marin allemand construit en 1941, long de 52 m et large de 8,4 m, affecté à la base de Lorient, coulé le par une escadrille de la Royal Air Force[2], celle du sablier Le Roger, coulé entre 1960 et 1963, celle du sabler Saint-Isidore coulé le , etc[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arnaud Penn, "Fouesnant entre terre et mer, deux cent ans d'Histoires de la Révolution à nos jours, 1789-2000", Arnaud Penn, [ (ISBN 2-9516662-0-9)]
  2. (de) Jürgen Rohwer et Gerhard Hümmelchen, « Seekrieg 1944, Juni » (consulté le 28 août 2015)
  3. Journal Le Télégramme no 21614 du 2 janvier 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :